Changer d'édition

Le tram passe, les bus s'écartent
Luxembourg 3 min. 19.11.2020

Le tram passe, les bus s'écartent

Entre 5h45 et 20h, un tram circulera toutes les 5 minutes. De quoi alléger les besoins sur le réseau des bus de la Ville.

Le tram passe, les bus s'écartent

Entre 5h45 et 20h, un tram circulera toutes les 5 minutes. De quoi alléger les besoins sur le réseau des bus de la Ville.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 3 min. 19.11.2020

Le tram passe, les bus s'écartent

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
A compter du 13 décembre, la nouvelle liaison tram (Place de l'Etoile/Gare) bousculera le plan de circulation des bus. Du coup, les réseaux AVL et RGTR se réorganisent.

Il arrive, le tram. A l'essai depuis le 6 octobre dernier, la nouvelle ligne Gare centrale/Place de l'Etoile n'attend plus que le 13 décembre pour son ouverture au public. En attendant, les équipes Luxtram s'activent pour que tout soit bien en place et fonctionne. «D'ailleurs, à compter du lundi 30 novembre, nous débuterons la ''marche à blanc'', indique le directeur général André Von der Marck. Le tram circulera selon son cadencement commercial, mais sans prendre de voyageurs sur son passage.» 

Cette dernière phase de tests à vide se fera en dehors des heures de pointe, afin de ne pas pénaliser le flux des véhicules, en cas de soucis sur la ligne. Se fera aussi au grand jour afin que le public commence à bien repérer le moyen de transport et les quatre nouvelles stations (Hamilius, Place de Metz, Place de Paris et Gare). Mais sitôt le 13 décembre, les 70 conducteurs relieront LuxExpo à la Gare centrale en 24 minutes, arrêts compris. Et avec la fréquence exigée, le tram va définitivement s'inscrire au cœur de la capitale. Au mieux, ce sera un tram toutes les 5 minutes; au ''pire'', chaque quart d'heure.


Newsdesk, Illustration Tram, Luxtram, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le tram structurera l'essor futur de la capitale
D'ici à l'horizon 2040, le Grand-Duché pourrait être habité par quelque 900.000 résidents, dont une partie devrait venir s'implanter à Luxembourg-ville et sa périphérie. Pour y faire face, de nouvelles infrastructures verront le jour, organisées autour de «l'épine dorsale» des transports en commun.

Jeudi matin, le ministre de la Mobilité n'a pas caché son impatience de voir ce nouveau tronçon démarrer. Il faut dire qu'en plus du service apporté, «avec cette arrivée du tram, 1.700 bus ne passeront plus par le centre-ville, ce qui délestera de façon considérable l'axe entier». Eh oui, là où le tram passe, le bus trépasse! En tout cas, les cars céderont le passage mais pour mieux se réorganiser.

Car tel était, ce 19 novembre, le message que souhaitait faire passer François Bausch. A compter du 13 novembre, c'est bien un nouveau plan de circulation qui va s'imposer aux bus RGTR comme AVL, aux lignes régionales comme à celles gérées par la Ville donc. Et donc tout autant à leurs milliers de passagers quotidiens. Mais, pas de panique : chaque foyer de Luxembourg recevra un plan des nouveaux circuits instaurés, et une vaste campagne d'information débutera le 30 novembre via des conseillers informant in situ les usagers.

Chef du service des autobus de la Ville, Lex Bentner et ses équipes ont ainsi dû revoir complètement la cartographie des lignes AVL. Ainsi par exemple, à compter de la mi-décembre et de l'arrivée du tram, fini de la gare routière Place de la Gare. Ce qui entraînera la suppression du terminus de huit lignes (9,10,11, 13, 14, 19, 28, 31). «Ces lignes passeront toujours par la Gare, rassure le technicien mais leurs terminus seront modifiés et certains parcours changés».

Pour la Ville, l'important dans son nouveau plan bus a été de «maintenir au moins une liaison depuis chaque quartier avec au moins un des deux hypercentres», indique Patrick Goldschmidt. L'échevin à la Mobilité détaillera d'ici quelques jours les nouvelles liaisons qui naîtront des changements opérés. Comme cette mise en relation des quartiers Merl et Belair avec le Kirchberg. Ou ce renforcement des liaisons avec le quartier de Gasperich, en plein développement. «Donc les bus que nous ''perdrons'' sur les lignes n°1 et 16 amenées à disparaître retrouveront vite une autre affectation utile à la population», confie ainsi Lex Bentner. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le parvis de la gare entame d'ores et déjà sa mue
Si l'arrivée du tram, le 13 décembre prochain, doit modifier le profil de l'espace central de la capitale, la transformation envisagée s'annonce bien plus profonde. De lieu de transit, le site doit devenir un pôle d'échange multimodal central.
Gare Centrale Luxembourg,Hauptbahnhof. Foto:Gerry Huberty
Créer «un trait d'union» entre Esch et la capitale
Les détails du couloir multimodal qui reliera, à l'horizon 2030, les deux principales agglomérations du Luxembourg ont été dévoilés mercredi. Rejoindre l'Uni depuis la Cloche d'Or devrait alors prendre 26 minutes.
Le tram arrive en gare le 13 décembre
Dès ce lundi 5 octobre, Luxtram commencera à tester la nouvelle ligne allant de la place de l'Etoile à la gare centrale. Mais la mise en service réelle pour le public se fera juste avant les fêtes. Cadeau!
Lok , Chantiers Ville de Luxembourg , Liste von  Diane Lecorsais , Gare , Chantier Tram Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Toute l'alimentation du tram au fond du trou
Face à la gare, Luxtram a creusé un espace de 7 mètres de profondeur. C'est là qu'en mars seront déposés les trois transformateurs qui distribueront l'électricité aux rames en circulation sur le tronçon n°2.
WO fr. Chantier Tram Gare , Emplacement Trafo Tram , Foto: Guy Jallayx/Luxemburger Wort
La Place de l'Etoile désormais accessible en tram
Théâtre, Faïencerie et Place de l'Etoile... voici les trois nouvelles stations du tramway inaugurées ce vendredi 27 juillet. Un nouveau tronçon qui a accueilli des animations toute la journée pour inciter le public à découvrir le tram et ses différents arrêts.
Les nouvelles stations Théâtre, Faïencerie et Place de l'étoile ont ouvert ce 27 juillet