Changer d'édition

Le temps de travail diminue toujours plus
Luxembourg 17.10.2019 Cet article est archivé

Le temps de travail diminue toujours plus

Le nombre d’heures effectivement travaillées en moyenne par une personne employée à temps complet a légèrement diminué au cours des dernières années au Grand-Duché.

Le temps de travail diminue toujours plus

Le nombre d’heures effectivement travaillées en moyenne par une personne employée à temps complet a légèrement diminué au cours des dernières années au Grand-Duché.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 17.10.2019 Cet article est archivé

Le temps de travail diminue toujours plus

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
Le temps de travail hebdomadaire baisse ces dernières années dans toute l'Union européenne. Le Luxembourg n'est pas en reste, avec un nombre d'heures prestées qui frôle la barre des 40 heures.

Si le Luxembourg reste le pays d'Europe où les salariés travaillent le plus, la dernière étude du Statec, «Travail et cohésion sociale», montre que le nombre d'heures effectives de travail est en baisse ces dernières années.

Ainsi, comme dans la plupart des pays d’Europe, le nombre d’heures effectivement travaillées en moyenne par une personne employée à temps complet a légèrement diminué au cours des dernières années au Grand-Duché. Il était de 41.4 heures en 2010 et est de 40.6 heures en 2018.

Malgré ce recul, ce temps de travail reste au-dessus de la moyenne européenne, de la Belgique et de la France. Des pays limitrophes, seule l’Allemagne affiche une moyenne légèrement supérieure.

Dans l’Union européenne, la Grèce affiche le nombre d’heures travaillées le plus élevé (42.6 heures), suivie par les Pays-Bas (41.3 heures). C'est en Finlande, au Danemark et en Hongrie que les durées de travail sont les plus faibles.

4,1% des travailleurs résidents au-delà des 49 heures

Certaines personnes doivent travailler bien au-delà de cette moyenne. On parle de «longues heures de travail» si le travailleur doit prester 49 heures ou plus par semaine de manière habituelle.

Au Luxembourg, 4.1% des travailleurs résidents doivent prester de «longues heures» habituellement. Ce taux est relativement faible en comparaison internationale. En effet, dans l’Union européenne, 9.2% des travailleurs indiquent devoir travailler de si longues heures de manière habituelle.

Le taux est toutefois en recul depuis 2010 dans tous les pays de l’Union européenne, à quelques exceptions près.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les salariés au Luxembourg jonglent avec les heures
Le Grand-Duché fait partie du Top 5 des pays où les employés ont le plus d'influence sur l'organisation de leur emploi du temps. Mais les salariés du pays sont aussi ceux qui doivent le plus s'adapter à des demandes de travail inattendues.
Wort.fr, Travaux A3 - Chantier CFL, Baustelle, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le télétravail en plein boom au Luxembourg
Un salarié sur cinq employé au Luxembourg a pu travailler chez lui en 2018. Mais pour l'instant, le phénomène est «limité à des durées assez courtes de travail», relève Jérôme Hury, responsable de la division des statistiques sociales au Statec.
Vous travaillez en moyenne 1.700 heures par an
Si la durée de travail au Luxembourg est sensiblement similaire à la moyenne européenne, le nombre moyen d'heures effectivement travaillées par un salarié au Grand-Duché est supérieure à celle des pays et régions limitrophes.