Changer d'édition

Le télétravail, le vrai-faux ami de l'environnement?
Luxembourg 2 min. 02.07.2020

Le télétravail, le vrai-faux ami de l'environnement?

Il n'y a pas que les voitures qui polluent : le numérique aussi.

Le télétravail, le vrai-faux ami de l'environnement?

Il n'y a pas que les voitures qui polluent : le numérique aussi.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 02.07.2020

Le télétravail, le vrai-faux ami de l'environnement?

Anne-Sophie de Nanteuil
Anne-Sophie de Nanteuil
Travailler à domicile n'a pas que des avantages. Car s'il est vrai que la pratique permet de réduire le trafic routier, la communication numérique n'est pas non plus sans conséquences pour la planète.

Réduction du trafic routier, suppression des temps de trajet ou encore meilleur équilibre entre vie professionnelle et familiale... Le télétravail est vanté par le gouvernement comme une solution d'avenir. Mais il n'en possède pas moins quelques zones d'ombre. Outre les divers troubles de santé et le rallongement du temps de travail qu'il engendre, son impact sur l'environnement ne serait en effet pas négligeable. Le digital constituant lui aussi une forme de pollution. 

Car bien qu'immatériel, le numérique implique un passage par une logistique bel et bien réelle. Qu'il s'agisse d'une requête web, de l'envoi d'un message ou du téléchargement d'un document, une donnée parcourt en moyenne 15.000 km, soit l'équivalent de deux fois la distance entre Luxembourg et Miami. 

Un e-mail produit 4g de CO2

Esther Wildanger, porte-parole de Greenpeace Luxembourg
Esther Wildanger, porte-parole de Greenpeace Luxembourg
Photo: Olivier Dessy / Greenpeace Luxembourg

Plus concrètement, chaque donnée transite par des Data Centers avant d'être réceptionnée. Or, ces centres de données doivent être refroidis en permanence pour éviter tout risque de détérioration de ses infrastructures... consommant une quantité importante d'électricité.

Si envoyer un email peut apparaître comme un geste anodin, la réalité est donc tout autre. Selon l'organisation Carbon Literacy Project, un e-mail standard génère ainsi environ 4g de CO2, une newsletter 10g de CO2 et envoyer une photo de 1 Mo à dix amis équivaut à parcourir 500 mètres en voiture. Or dans le monde, près de dix milliards de courriels sont ainsi échangés chaque heure.

Malgré ces zones d'ombre, pour Greenpeace, le télétravail reste «un élément indissociable du développement durable de l’organisation d’entreprise». Bien que l'ONG réfute l'idée d'«une solution miracle». Selon Esther Wildanger, porte-parole de l'entité luxembourgeoise, il reste en effet nécessaire de conserver «un regard critique sur la digitalisation qui entraîne une pollution numérique».

Mais alors que le gouvernement entend faire du digital sa priorité dans les années à venir, la question reste donc de savoir si un équilibre pourra être trouvé entre les avantages et les inconvénients d'un tel développement. Mais surtout, si le gouvernement pourra respecter son engagement de réduire de «50-55%» les émissions polluantes d'ici 2030.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La dimension environnementale de l'après-crise en débat
Les députés ont consacré une heure d'actualité au plan de relance économique du gouvernement, jeudi à la Chambre. Si l'idée de considérer la crise sanitaire comme une opportunité de rendre la société plus durable est partagée, les moyens pour y arriver divergent.
Solaranlage , Photovoltaikanlage , Langsur-Mesenich.Foto:Gerry Huberty
La relance verte frappe à la porte
Le volet écologique du plan de redémarrage "Neistart Lëtzebuerg" passera par l'augmentation des primes accordées pour l'amélioration de l'efficacité énergétique de l'habitat et encouragera le déploiement des énergies renouvelables. Ce sera tout bénéfice pour les citoyens, le climat et... les artisans.
Isolation
Le lockdown a fait chuter la demande électrique
Des entreprises et des transports à l'arrêt ou au ralenti, un télétravail en plein boom et des ménages obligés de rester à la maison, la consommation électrique globale du pays a baissé. De plus d'un quart même sur les six dernières semaines.
L'implantation de Google à Bissen se concrétise
Après une première phase d'approche et une opération séduction menée au mois de novembre, le projet d'implantation d'un data center dans le centre du pays par la multinationale américaine prend forme. Un plan d'aménagement peut désormais être consulté par le public.