Changer d'édition

Le télétravail en plein boom au Luxembourg
Luxembourg 2 min. 15.10.2019

Le télétravail en plein boom au Luxembourg

Jérôme Hury, responsable de la division des statistiques sociales au Statec.

Le télétravail en plein boom au Luxembourg

Jérôme Hury, responsable de la division des statistiques sociales au Statec.
Photo: Steve Eastwood
Luxembourg 2 min. 15.10.2019

Le télétravail en plein boom au Luxembourg

Maurice FICK
Maurice FICK
Un salarié sur cinq employé au Luxembourg a pu travailler chez lui en 2018. Mais pour l'instant, le phénomène est «limité à des durées assez courtes de travail», relève Jérôme Hury, responsable de la division des statistiques sociales au Statec.

«Le télétravail serait bénéfique pour le trafic et pour le climat», a suggéré Eugène Berger en ce début octobre lors de la rentrée du parti démocratique auquel appartient le Premier ministre. Le chef de file du DP au parlement voit dans le télétravail un des leviers pour mener une politique plus durable et favorable au Luxembourg.


L'accès au télétravail restreint par nature
Le principal frein au développement du travail à distance serait la nature même des fonctions occupées par le salarié. L'autre handicap, relevé par une étude du LISER, étant la timidité des entreprises à adopter cette nouvelle pratique.

Si l'accès au télétravail est loin d'être une évidence au Luxembourg comme le montrait encore fin juillet une étude du LISER (Institut luxembourgeois d'études socio-économiques), le phénomène se développe clairement, révèle ce mardi  le 15e rapport «Travail et cohésion sociale» du Statec. Le document de 216 pages met en exergue les inégalités croissantes mais aussi l'évolution du marché du travail et du télétravail.     

Jérôme Hury: «Dans deux tiers des cas, le temps consacré au télétravail est d'une durée inférieure à 8 heures par semaine».
Jérôme Hury: «Dans deux tiers des cas, le temps consacré au télétravail est d'une durée inférieure à 8 heures par semaine».
Photo: Steve Eastwood

«Le télétravail connaît un véritable boom: 20% des salariés ont profité du télétravail en 2018», note Jérôme Hury, responsable de la division des statistiques sociales au Statec. Près de 90.000 salariés ont ainsi pu travailler à la maison l'an passé si l'on considère les 448.900 salariés (dont 197.000 frontaliers) embauchés au Grand-Duché.


Wachstum,Logement,Habitation,Wohnungsbau.Finanzplatz,Kirchberg.Foto:Gerry Huberty
«Un million d'habitants ne serait pas une fatalité»
L'augmentation de la population au cours des 40 prochaines années aura des répercussions sur le logement, la mobilité ou encore le financement des retraites selon une étude présentée mardi soir par la fondation Idea et l'OAI. Explications.

Le chiffre des télétravailleurs «a été multiplié par trois au cours des dix dernières années», pose Jérôme Hury avant de rappeler que le télétravail ne touchait encore que 7% des salariés en 2010.

S'ils sont plus nombreux, les télétravailleurs ne passent que peu d'heures hors du bureau: «Pour l'instant c'est limité à des durées assez courtes de travail. Dans deux tiers des cas, le temps consacré au télétravail est d'une durée inférieure à 8 heures par semaine», retient le statisticien. 

«C'est un phénomène, à mon avis, qui va encore être amené à se développer à l'avenir», ajoute Jérôme Hury. Notamment grâce à la numérisation croissante du monde du travail en général et par le biais des nouvelles conventions fiscales bilatérales.