Changer d'édition

Le télétravail des frontaliers belges lui aussi prolongé
Luxembourg 2 min. 22.09.2021
Annonce officielle

Le télétravail des frontaliers belges lui aussi prolongé

Moins d'un mois après l'accord entre Vincent Van Peteghem et Pierre Gramegna sur le passage de 24 à 34 jours du nombre légal de jours de télétravail pour les frontaliers belges, les deux gouvernements prolongent l'exception actuelle jusqu'au 31 décembre.
Annonce officielle

Le télétravail des frontaliers belges lui aussi prolongé

Moins d'un mois après l'accord entre Vincent Van Peteghem et Pierre Gramegna sur le passage de 24 à 34 jours du nombre légal de jours de télétravail pour les frontaliers belges, les deux gouvernements prolongent l'exception actuelle jusqu'au 31 décembre.
Photo: SIP
Luxembourg 2 min. 22.09.2021
Annonce officielle

Le télétravail des frontaliers belges lui aussi prolongé

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Dans un tweet posté ce mercredi, le ministre des Finances indique que les quelque 48.000 résidents du royaume travaillant au Grand-Duché pourront continuer à exercer à distance jusqu'au 31 décembre sans que leur imposition ne change.

Évoquée au cours du dernier sommet de la Gaichel en août dernier, la poursuite exceptionnelle du télétravail sans décompte du nombre de jours légaux pour les quelque 48.000 frontaliers belges a été actée ce mercredi. Officialisée par Pierre Gramegna (DP), ministre des Finances, la mesure est «prolongée jusqu'à la fin de l'année». Jusqu'au 31 décembre 2021 donc.

Une annonce qui intervient quelques jours après la prolongation du dispositif aussi bien du côté allemand que français et à une semaine de la fin de l'accord trouvé en juin dernier qui s'étalait jusqu'au 30 septembre.

A noter qu'à partir de 2022, les frontaliers belges verront leur nombre de jours de télétravail autorisés annuels passer de 24 à 34 jours, conformément au compromis annoncé au cours de l'été entre les deux gouvernements. Un chiffre qui reste cependant inférieur aux espoirs de certains, qui tablaient plutôt sur un plafond de 48 jours. Soit l'équivalent d'un jour par semaine, limite maximale autorisée par l'OCDE. 


Politik, Xavier Bettel und Elio Di Rupo, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
«Le télétravail à 100% ne sera pas possible»
En visite officielle ce mercredi au Luxembourg, le ministre-président de la Région wallonne s'est dit favorable au passage de 24 à 48 jours de la limite imposée aux frontaliers belges, mais rappelle que «des déplacements devront avoir lieu». Et plaide pour une mobilité «harmonieuse».

Pour mémoire, lors de sa visite au Luxembourg en juin dernier, Elio Di Rupo, ministre-président wallon avait rappelé que «le télétravail à 100% ne sera pas possible», aussi bien en raison des «conséquences physiques et psychologiques» de cette organisation du travail sur les salariés que pour des raisons fiscales. Autrement dit, la nécessité pour l'Etat belge de percevoir des impôts de la part de ses frontaliers, notamment pour les communes limitrophes.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Alors qu’un certain flou entoure encore le télétravail des frontaliers après le 31 août, le gouvernement assure garder le contact avec la France, la Belgique et l'Allemagne pour faciliter le travail à domicile.