Changer d'édition

Le télétravail des frontaliers allemands prolongé
Luxembourg 07.12.2021 Cet article est archivé
Social

Le télétravail des frontaliers allemands prolongé

Pour les salariés belges ou français, la "tolérance" reste fixée au 31 décembre 2021.
Social

Le télétravail des frontaliers allemands prolongé

Pour les salariés belges ou français, la "tolérance" reste fixée au 31 décembre 2021.
Luxembourg 07.12.2021 Cet article est archivé
Social

Le télétravail des frontaliers allemands prolongé

Sans changement fiscal, les navetteurs venus d'Outre-Moselle pourront travailler à domicile jusqu'en mars 2022 aussi longtemps que la situation covid pourrait le nécessiter.

Depuis avril 2020, le Luxembourg et l'Allemagne ne cessent de réviser leur accord fiscal concernant les salariés venus de l'autre côté de la Moselle et employés au Grand-Duché. Ainsi, la crise covid a bouleversé l'ancien texte de 2011 qui limitait la possibilité de télétravail sans changement de régime fiscal à 19 jours. Et les deux pays viennent d'en donner une nouvelle preuve en prolongeant la possibilité de faire du home-office aux navetteurs allemands jusqu'à fin mars 2022 désormais. Cela donc sans perdre non plus les prestations de sécurité sociale luxembourgeoise.


Philipp Sischka - Uni.Lu - Belval - Université de Luxembourg - Uni.Lu - 26/11/2021 - photo: claude piscitelli
«Le retour du télétravail s'envisage plus sereinement»
Face au rebond épidémique, le travail à distance risque de revenir à l'ordre du jour. Une organisation à laquelle sociétés et salariés sont désormais bien rodés, indique le docteur en psychologie Philipp Sischka.

Alors que le Luxembourg et les Länder voisins assistent à une préoccupante remontée des cas, voilà les 50.000 salariés rassurés. Et le ministère fédéral allemand des Finances ne le cache pas, il est prêt à prolonger à nouveau ce délai : «L'accord mutuel étant une mesure exceptionnelle et temporaire, les autorités compétentes d'Allemagne et du Luxembourg réévalueront l'évolution de la situation pandémique avant le 31 mars 2022 et se concerteront pour décider de la durée ultérieure d'application de l'accord».

Pour mémoire, ces derniers mois, les gouvernements belges et français ont eux aussi révisé les accords binationaux avec le Grand-Duché concernant l'extension du ''droit au télétravail''. Pour les deux pays, la possibilité sans impact fiscal est bien prolongée jusqu'à la fin d'année. Sachant qu'à partir de 2022, il sera toléré de télétravailler plus de jours que par le passé : 34 jours pour les employés originaires de Belgique et autant pour les Français.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pas de crainte de licenciement, tests offerts dans certains cas, rétention de jours sur le compte épargne-temps : le syndicat CGFP est ressorti des négociations sur le CovidCheck obligatoire sur le lieu de travail avec diverses avancées.
Illustration Fonction Publique -  Staatsbeamten - Photo : Pierre Matge
Cette fois, c'est entériné : Paris et Luxembourg se sont entendus pour relever le seuil de tolérance fiscale des frontaliers à 34 jours. De quoi aligner la France sur l'accord trouvé avec la Belgique.
Gain de temps, autonomie, meilleure concentration... la majorité des travailleurs de l'Hexagone plébiscitent le travail à la maison au moins une fois par semaine, révèle ce lundi la CGT. Mais le syndicat plaide pour un meilleur encadrement de la pratique.
Pour nombre d'entreprises, septembre sera le mois du retour à plus de présentiel. Un pas que certains salariés redoutent déjà. C'est grave, docteur? Non, assure Chloé Baumann, psychologue du travail.
Büro
Alors qu'un accord de principe prévoyant notamment un doublement du seuil légal du travail à domicile entre la Belgique et le Luxembourg avait été conclu en mai dernier, le ministre des Finances indique jeudi que le texte «n'avait pas pour objet de couvrir le télétravail».