Changer d'édition

Le télétravail a sauvé des vies
Luxembourg 3 min. 19.05.2020

Le télétravail a sauvé des vies

Le Luxembourg a réussi à bien survivre ces derniers mois, du fait que le pays était déjà plus adapté au travail à domicile, note Aline Muller, directrice du LISER.

Le télétravail a sauvé des vies

Le Luxembourg a réussi à bien survivre ces derniers mois, du fait que le pays était déjà plus adapté au travail à domicile, note Aline Muller, directrice du LISER.
Photo: Christophe Olinger
Luxembourg 3 min. 19.05.2020

Le télétravail a sauvé des vies

Maurice FICK
Maurice FICK
Ce n'est pas un nouvel appel pour contrer le virus mais un constat. Le travail à domicile a fortement prémuni la santé des salariés luxembourgeois jusqu'ici, indique la directrice du LISER. Alors même que le télétravail a explosé, constate le Statec.

Dès le début de la crise sanitaire liée au coronavirus, le télétravail s'est rapidement imposé à nombre de résidents et frontaliers à l'échelle du Luxembourg. D'une manière qui a même pu surprendre durant le confinement, cette pratique, en discussion depuis des années au Luxembourg, s'impose finalement comme une solution viable. Cela alors qu'elle était restreinte par nature avant la pandémie. Mais ça, c'était avant. 


Lokales, Télétravail, Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
«Énormément de gens s'en sortent vraiment bien»
Devenu la norme au sein des entreprises depuis l'instauration du confinement, le télétravail dévoile des fragilités au sein des différentes organisations, mais aussi des potentiels parfois insoupçonnés. Explications avec Susanne Habran-Jensen, psychologue du travail et coach en entreprise.

Le coronavirus a ainsi chamboulé l'organisation même du travail. Si bien qu'aujourd'hui, «le télétravail sauve des vies», comme l'affirme ce mardi le Dr Aline Muller, sur RTL. La directrice de l'Institut luxembourgeois de recherche socio-économique (LISER) estime que par rapport à d'autres pays, le Luxembourg a mieux réussi à traverser ces derniers mois, du fait que le pays était déjà plus adapté au travail à domicile et donc mieux à même de le mettre en place.

Aline Muller affirme que si les salariés avaient dû cesser complètement de travailler «la situation aurait été beaucoup plus compliquée et nous aurions perdu plus du double du PIB». Et si ces mêmes employés avaient dû se rendre au bureau, les conséquences auraient pu être encore plus dévastatrices. Ce scénario, selon l'institut, aurait pu engendrer un triplement des infections. De plus, si le confinement avait perduré jusqu'à la fin de l'année, l'institut a calculé que le PIB aurait pu chuter d'environ 22%.

69% des actifs sont passés au télétravail

Aujourd'hui «le télétravail explose» et se lit comme «une expérience jugée positive par la majorité des travailleurs», assure ce mardi le Statec qui publie les premiers résultats sur le sujet. Le bilan tient en deux pourcentages et tout l'écart du chemin parcouru à marche forcée: avec le confinement 69% des personnes actives sont passées au télétravail contre 20% en 2019


Illu - Finanzplatz - Place financiere - Luxembourg - Photo : Pierre Matge
La Place en télétravail jusqu'au 25 mai «au moins»
Une grande majorité des salariés du secteur-clef de l'économie luxembourgeoise continueront à travailler depuis chez eux jusqu'à la date prévue de réouverture des crèches préconise la CSSF. Syndicats et patronat ne veulent surtout pas de déconfinement précipité.

Dans le détail, l'Institut national de la statistique relève que «48% des travailleurs ont été en télétravail complet et 21% en télétravail en alternance». A contrario, presque un salarié sur trois - 31% précisément - a continué à se rendre au bureau. 

Sans surprise, les enseignants (74%), les agents des services administratifs et financiers (61%) et les fonctionnaires d'Etat (47%) sont ceux qui déclarent avoir le plus télétravaillé.

Autre constat de l'étude: le type de domicile «ne semble pas impacter les conditions de travail» et le travail à domicile convient davantage aux salariés plus âgés. Ainsi, le télétravail est plus répandu chez les plus de 55 ans, «probablement» à cause de la vulnérabilité au coronavirus qui est plus élevée avec l'âge, pose le Statec.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le commerce en overdose de télétravail
Le recours au télétravail a permis de contenir l'épidémie de covid au Luxembourg. Mais l'éloignement persistant de milliers de salariés pénalise durement des commerçants et restaurateurs pour qui l'absence physique de clients devient un virus fatal.
La Place en télétravail jusqu'au 25 mai «au moins»
Une grande majorité des salariés du secteur-clef de l'économie luxembourgeoise continueront à travailler depuis chez eux jusqu'à la date prévue de réouverture des crèches préconise la CSSF. Syndicats et patronat ne veulent surtout pas de déconfinement précipité.
Illu - Finanzplatz - Place financiere - Luxembourg - Photo : Pierre Matge
«Énormément de gens s'en sortent vraiment bien»
Devenu la norme au sein des entreprises depuis l'instauration du confinement, le télétravail dévoile des fragilités au sein des différentes organisations, mais aussi des potentiels parfois insoupçonnés. Explications avec Susanne Habran-Jensen, psychologue du travail et coach en entreprise.
Lokales, Télétravail, Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Un système sanitaire très dépendant des frontaliers
L'annonce, faite lundi de demander aux hôteliers de proposer des solutions de logements pour certains salariés du secteur sanitaire afin qu'ils puissent «s'installer avec leur famille au Grand-Duché» démontre la dépendance du système sanitaire luxembourgeois.
Lokales, Coronavirus, Covid-19, Paulette Lenert, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le télétravail en plein boom au Luxembourg
Un salarié sur cinq employé au Luxembourg a pu travailler chez lui en 2018. Mais pour l'instant, le phénomène est «limité à des durées assez courtes de travail», relève Jérôme Hury, responsable de la division des statistiques sociales au Statec.
L'accès au télétravail restreint par nature
Le principal frein au développement du travail à distance serait la nature même des fonctions occupées par le salarié. L'autre handicap, relevé par une étude du LISER, étant la timidité des entreprises à adopter cette nouvelle pratique.