Changer d'édition

Le «tableau nuancé» de l'industrie en temps de crise
Luxembourg 3 min. 12.05.2020

Le «tableau nuancé» de l'industrie en temps de crise

La demande mondiale en Tyvek liée directement à la crise sanitaire a boosté les chaînes de production chez DuPont à Contern.

Le «tableau nuancé» de l'industrie en temps de crise

La demande mondiale en Tyvek liée directement à la crise sanitaire a boosté les chaînes de production chez DuPont à Contern.
Photo: DuPont
Luxembourg 3 min. 12.05.2020

Le «tableau nuancé» de l'industrie en temps de crise

Maurice FICK
Maurice FICK
Deux mois de crise sanitaire ont freiné la production manufacturière même si certains acteurs de premier plan ont su tirer profit de la situation. Le ministre de l'Economie, Franz Fayot, a rapidement brossé le tableau.

Alors que la deuxième phase du déconfinement braque les projecteurs de la reprise économique vers les commerces, et à l'inverse, plonge un peu plus le secteur Horesca dans la frustration des oubliés, les PME manquent clairement de perspectives. En cette période trouble de crise sanitaire du coronavirus qui a plombé dans son élan l'économie luxembourgeoise, quel est l'impact de la crise sur les différentes branches de l'économie luxembourgeoise ?

A la question-clef soulevée ce mardi à la Chambre par le député (DP), André Bauler, le ministre de l'Economie, Franz Fayot (LSAP) a répondu que «c'est un tableau nuancé qui se dessine». Sur les 637 millions d'euros d'avances versés par l'Etat via le chômage partiel élargi, 71,3 millions ont été versés à la demande de l'industrie luxembourgeoise, indique le ministre. 


ARCHIV - 26.02.2018, Baden-Württemberg, Bietigheim-Bissingen: Ein Mitarbeiter testet einen Lackierroboter bei der Dürr AG. Es ist ein Lichtblick für die arg gebeutelte deutsche Industrie: Die Unternehmen haben zu Jahresbeginn mehr Aufträge erhalten. (Zu dpa «Deutsche Industrie vor Corona-Krise mit Auftragsschub») Foto: Sebastian Gollnow/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le Luxembourg bon élève du chômage partiel
En chiffres proportionnels, le Grand-Duché est le quatrième pays en Europe où cet instrument a été le plus utilisé durant la crise du coronavirus. C'est la Suisse qui occupe le leadership dans ce domaine, d'après une étude publiée ce mardi par la Fondation Hans Böckler.

Pour constater de visu, l'impact du virus sur l'industrie manufacturière, le ministre a écumé ces jours-ci les chaînes de production de Liberty Steel, ArcelorMittal, Rotarex, DuPont, Hein, etc. Autant d'entreprises qui ont pu poursuivre leur production dans le respect des contraintes sanitaires mais pas sans peine.

Si le covid-19 a pu être tenu à distance deux phénomènes notamment expliquent que «certaines entreprises n'ont pas pu continuer à travailler au même rythme». Franz Fayot cite l'absence de personnel liée à plusieurs causes dont la garde des enfants mais aussi le problème de l'approvisionnement via les chaînes internationales «impacté par le problème des frontières fermées».

Mais toutes les entités n'ont pas perdu de plumes dans le combat contre le covid-19 fait entendre le ministre en apportant des touches plus vives à son tableau. A la tribune du Cercle Cité, le ministre donne deux exemples d'employeurs de premier plan qui, au contraire, «ont eu un surplus d'activité». Comme DuPont, dont le site de Contern tourne à plein régime pour répondre à la «demande mondiale de Tyvek» ou encore Rotarex qui fabrique à tour de bras des valves pour appareils respiratoires, à Lintgen.


TOPSHOT - An undated handout image released by University College London (UCL) in London and received on March 30, 2020, shows a volunteer patient posing whilst wearing the Continuous Positive Airway Pressure (CPAP) breathing aid, developed in less than a week by mechanical engineers, doctors and the Mercedes Formula 1 team in conjunction with UCL. - Medical researchers and engineers at UCL have teamed up with Formula One outfit Mercedes to adapt a breathing aid for mass production that could keep coronavirus patients off much-needed ventilators. 
University College London said UK regulators had approved its adaptation of the continuous positive airway pressure device (CPAP), which helps patients with breathing difficulties. A version of the equipment, which increases air and oxygen flow into the lungs, has already been used in hospitals in Italy and China to help COVID-19 patients with serious lung infections. (Photo by James Tye / University College London (UCL) / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / James Tye/ UCL / Handout " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Rotarex insuffle son aide dans la lutte contre le virus
Acteur majeur de la production de vannes, la firme luxembourgeoise a dû augmenter l’activité de sa branche médicale afin de pouvoir répondre à la demande des hôpitaux et leurs besoins en respirateurs en cette période de crise sanitaire.

Autre touche positive: si en mars-avril, l'industrie automobile, qui emploie près de 10.000 salariés au Luxembourg, a été touchée de plein fouet par la crise sanitaire, «elle reprend pied petit à petit», glisse Franz Fayot. 

Sur le secteur des TIC dans lequel le gouvernement «a investi massivement», le ministre socialiste ne lâche pas grand-chose si ce n'est que POST «a investi un million d'euros dans les réseaux de communication au cours des cinq à six dernières années et cela nous a aidés; la demande étant trois fois plus grande» depuis le début de la crise, télétravail oblige.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Luxembourg bon élève du chômage partiel
En chiffres proportionnels, le Grand-Duché est le quatrième pays en Europe où cet instrument a été le plus utilisé durant la crise du coronavirus. C'est la Suisse qui occupe le leadership dans ce domaine, d'après une étude publiée ce mardi par la Fondation Hans Böckler.
ARCHIV - 26.02.2018, Baden-Württemberg, Bietigheim-Bissingen: Ein Mitarbeiter testet einen Lackierroboter bei der Dürr AG. Es ist ein Lichtblick für die arg gebeutelte deutsche Industrie: Die Unternehmen haben zu Jahresbeginn mehr Aufträge erhalten. (Zu dpa «Deutsche Industrie vor Corona-Krise mit Auftragsschub») Foto: Sebastian Gollnow/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
L'activité a chuté de 25% au pic de la crise
Même si l'économie a connu un coup de frein impressionnant, pendant de longues semaines, le Statec révèle que le Luxembourg s'en sort certainement mieux que les pays voisins. Le poids du secteur financier jouant en sa faveur.
Goodyear remet la gomme à Colmar-Berg
L'équipementier et son centre d'innovation ont retardé leur redémarrage pour s'assurer des conditions sanitaires de travail. La reprise, un temps possible pour la semaine dernière, reprendra finalement en cette mi-avril.
Coup de froid pour les fours Hein
Spécialisée dans l'équipement des boulangeries et produisant essentiellement pour l'export, l'entreprise de Strassen a vu son carnet de commandes se vider brutalement. Pour son directeur, il faut déjà envisager la sortie de crise.
Wi , Strassen , fours Hein , ITV Pierre Thein , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort