Changer d'édition

Le système Adapto gratuit mais au cas par cas
Luxembourg 2 min. 07.11.2019

Le système Adapto gratuit mais au cas par cas

La pétition d'Ana Pinto a rapidement trouvé un écho favorable au sein de la population.

Le système Adapto gratuit mais au cas par cas

La pétition d'Ana Pinto a rapidement trouvé un écho favorable au sein de la population.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 07.11.2019

Le système Adapto gratuit mais au cas par cas

La gratuité du transport pour les personnes à mobilité réduite a été confirmée ce jeudi matin à la Chambre. Des aménagements du service de bus à la demande sont aussi prévus afin d'éviter les abus.

(ER) - A l'origine du débat qui s'est tenu ce jeudi à la Chambre, il y a la pétition publique 1329. Lancé le 19 juillet dernier, ce texte avait récolté près de 4.500 signatures en l'espace de quelques jours (et un peu moins de 5.800 au total). Ses auteurs revendiquaient la gratuité du transport pour les personnes handicapées à l'heure où la gratuité des transports publics du pays était instaurée, soit à partir de mars 2020. 

La pétition faisait surtout suite aux déclarations du ministre de la Mobilité François Bausch (Déi Gréng) qui avait annoncé, début juillet, que les bus du service ADAPTO ne seraient finalement pas concernés par ce tarif à zéro euro. 


La gratuité des transports pour handicapés sera débattue à la Chambre
Moins de sept jours après avoir été ouverte à signature, la pétition demandant que les personnes à mobilité réduite puissent se déplacer gratuitement via les transports publics au 1er mars 2020, fait un carton.

Depuis l'été, les tensions se sont quelque peu apaisées et l'idée de faire machine arrière dans le dossier a été évoquée. D'ailleurs, dans son accord de coalition, le gouvernement avait prévu de réformer le système Adapto. «Les critères d'accès actuels seront évalués dans le but de réserver cette offre strictement aux personnes qui ne sont ni en mesure de recourir aux transports publics ordinaires, ni d'avoir recours à leur propre voiture. La substitution d'un transport organisé par une aide financière pour les bénéficiaires est à analyser», déclarait le gouvernement de Xavier Bettel (DP). 

Concertation recherchée

Au cours du débat public de ce jeudi entre députés et pétitionnaires, la gratuité d'Adapto a été approuvée mais les protagonistes ont décidé d'aller plus loin dans la discussion. «Seuls ceux qui utilisent les transports spécialisés en ont réellement besoin» a précisé François Bausch qui veut éviter certains abus du passé.  


Une exception à la gratuité des transports en commun
Les personnes handicapées devront continuer à payer pour utiliser les autobus ADAPTO, alors que les transports publics seront gratuits au Luxembourg dès le 1er mars 2020.

A l'avenir, un comité national composé de représentants d'associations de personnes handicapées et de professionnels de santé décidera des cas d'application de la gratuité. 

Cette commission devrait examiner chaque situation particulière, répondre avec souplesse aux besoins individuels et prendre des décisions. Par exemple, les voyages devraient être regroupés de manière rationnelle en tenant compte par exemple de la localisation des demandeurs. Un centre d'appels récupérera les sollicitations et les transmettra à l'organisme responsable de l'organisation des plannings de tournée.

Une prochaine réunion est désormais programmée pour le mois de février. D'ici là, la future organisation d'Adapto devrait prendre forme. 


Sur le même sujet

L'ULC exige la gratuité des transports pour les handicapés
L'Union luxembourgeoise des consommateurs a pris position ce jeudi matin face au ministre des Transports, François Bausch, qui avait annoncé, le 2 juillet dernier, que le service ADAPTO, pour personnes à mobilité réduite, ne bénéficierait pas de la gratuité au 1er mars 2020.
Luxtram travaille avec plusieurs associations afin de construire des infrastructures accessible pour tous.