Changer d'édition

Le Sud du pays sur la voie d'une nouvelle mobilité
Luxembourg 4 min. 10.11.2020 Cet article est archivé

Le Sud du pays sur la voie d'une nouvelle mobilité

Le Sud du pays sur la voie d'une nouvelle mobilité

Photo : Guy Wolff
Luxembourg 4 min. 10.11.2020 Cet article est archivé

Le Sud du pays sur la voie d'une nouvelle mobilité

Jour après jour, François Bausch dévoile les changements attendant les transports dans la partie la plus peuplée du Grand-Duché. Et le ministre d'annoncer un nouveau plan pour Belval et communes voisines.

(pj avec Luc Ewen) - Depuis début novembre, le ministre de la Mobilité lève petit à petit le voile sur ce qui attend les déplacements dans le sud du Grand-Duché. Après avoir précisé la mise en service du tram rapide entre la capitale et Esch-Schifflange et redéfini la liaison par bus entre Esch et Micheville, François Bausch continue à semer les informations. Lundi, il a évoqué le devenir de Leudelange, Reckange-sur-Mess, Mondercange, Belval et Belvaux.

Pour Leudelange, le ministre a présenté pas moins de sept mesures devant permettre d'améliorer la mobilité dans et autour de la commune. Ainsi, le futur tramway (ligne bleue sur le graphique ci-dessous) circulera parallèlement à l'autoroute, avant de stopper dans la zone industrielle de la Poudrerie qui sera reliée par à la zone d'activité Am Bann. Ce nouvel accès devrait permettre de limiter le trafic routier occasionné par les quelque 10.000 salariés qui travaillent quotidiennement sur cette zone. Les travailleurs frontaliers, notamment, n'auront plus à prendre le raccourci de la sortie d'autoroute Leudelange-Sud pour rejoindre leur lieu de travail, via la N4 en centre-ville.

De plus, des camions à ordures traversent le village de loin en loin pour atteindre l'usine de traitement des déchets du syndicat des déchets Sidor, située à proximité. 

M. Bausch a présenté lundi sept mesures visant à atténuer ces problèmes. Le tramway (ligne bleue sur le graphique ci-dessus) circulera parallèlement à l'autoroute. Son arrêt sera situé dans la zone industrielle de la Poudrerie, qui sera reliée à la zone d'activité Am Bann. La première de ces mesures est l'extension de la jonction Leudelange-Nord, de sorte que les voitures souhaitant atteindre l'une des deux zones ne devront plus utiliser que cette sortie d'autoroute.

Dans un deuxième temps, l'artère de Leudelange sera réduite. Troisièmement, le distributeur de Leudelangen-Sud sera également reconstruit afin de jouer, à l'avenir, un rôle plus important en tant que route d'accès au Sidor. Les camions qui veulent s'y rendre ne passeront donc plus par le village. Quatrièmement, une nouvelle autoroute de Wildbrückedie va passer. Il s'agit de favoriser les échanges et la sécurité des animaux. Cinquièmement, la route CR169 de Pontpierre à Leudelangen sera fermée. Sixièmement, en coopération avec la municipalité, plusieurs pistes cyclables seront construites dans la ville pour permettre l'accès à la voie rapide. Enfin, la première ligne de bus interne de Leudelange sera créée, probablement avec le service de bus municipal AVL, qui reliera tous les quartiers à l'arrêt de tram. 

De Reckange à Mondercange

Mais des projets similaires doivent également être mis en œuvre à Mondercange et à Reckange. Dans les deux communes, quatre nouvelles pistes cyclables au total serviront de routes d'accès à la voie express. La route tri-cantonale doit être dotée de sa propre piste cyclable. Dans les deux communautés, le bus va jouer un nouveau rôle. D'une part, des lignes express se rendront directement là où de nombreux habitants travaillent et, d'autre part, des lignes de bus locales relieront les différentes villes aux «Pôles d'échange» - et donc au tramway express.

Les carrefours autoroutiers seront en partie prolongés et en partie démantelés afin de réaménager le flux de circulation et de soulager ainsi les voies en centre-ville. 

En 2035, le tramway continuera d'Esch-Schifflange, le «Quartier Alzette», à Belvaux jusqu'à l'hôtel de ville. «Au plus tard en 2035», comme Bausch l'a souligné à plusieurs reprises. Il a déclaré qu'on ne pouvait pas exclure qu'une partie de la ligne soit ouverte plus tôt. «Ici, nous comptons sur la complémentarité», a déclaré le ministre. Ce que cela signifie, c'est que plus tard, entre Esch et Belvaux, non seulement un train, mais aussi le tramway et le Superbus BHNS, qui reliera les communes du sud entre Pétange et Dudelange, circuleront pratiquement en parallèle, comme c'est déjà le cas actuellement.

Tant sur le campus universitaire de Belval qu'à proximité de l'hôtel de ville de la municipalité de Sanem à Belvaux, les trois moyens de transport s'arrêteront plus tard. M. Bausch a présenté les lignes de tram et de BHNS lundi. Alors que le super bus entre l'Uni et la mairie desservira le quartier de Belval Nord, le tramway desservira le nouveau Square Mile et Belval-Sud. M. Bausch a souligné que les temps de trajet avec le nouveau tram, qui peut fonctionner comme un tram rapide entre Leudelange et Foetz et atteindre jusqu'à 100 km/h, sont extrêmement attrayants.

Un trajet de la Cloche d'Or à Leudelingen, par exemple, prendra trois minutes, à Foetz neuf minutes, et à Beles 32 minutes. Le tramway doit circuler entre la Cloche d'Or et Beles toutes les 15 minutes. Entre la Cloche d'Or et Esch-Schifflange, le tramway circulera même toutes les sept minutes aux heures de pointe. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le tram structurera l'essor futur de la capitale
D'ici à l'horizon 2040, le Grand-Duché pourrait être habité par quelque 900.000 résidents, dont une partie devrait venir s'implanter à Luxembourg-ville et sa périphérie. Pour y faire face, de nouvelles infrastructures verront le jour, organisées autour de «l'épine dorsale» des transports en commun.
Newsdesk, Illustration Tram, Luxtram, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Créer «un trait d'union» entre Esch et la capitale
Les détails du couloir multimodal qui reliera, à l'horizon 2030, les deux principales agglomérations du Luxembourg ont été dévoilés mercredi. Rejoindre l'Uni depuis la Cloche d'Or devrait alors prendre 26 minutes.
«Une vingtaine de minutes» pour relier Esch à la capitale
A l'horizon 2030, les deux principaux pôles d'activité du Luxembourg devraient être connectés par un tram rapide, des voies réservées au covoiturage ou bien encore une piste cyclable. De quoi «déplacer des personnes et non des voitures», selon le slogan de François Bausch.
Einen Monat Tram in Kirchberg, Luxtram, le 08 Janvier 2018. Photo: Chris Karaba
Un «nouveau concept de trafic» imaginé pour la capitale
Plusieurs projets d'envergure figurent sur la table du ministre de la Mobilité en vue de fluidifier la circulation dans et autour de Luxembourg-Ville. Entre création de nouvelles voies douces et refonte de celles existantes, l'ambition multimodale ne manque pas.
Gratis öffentlicher Transport, Tram, Luxtram, Mobilität, Bus, Kirchberg, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort