Changer d'édition

Le Sud du pays se révèle plus sensible au covid
Luxembourg 3 min. 05.06.2021

Le Sud du pays se révèle plus sensible au covid

Signe que la situation particulière du Sud faisait partie des préoccupations sanitaires depuis le début de la crise : l'ouverture du premier centre de soins avancés à Belval en 2020.

Le Sud du pays se révèle plus sensible au covid

Signe que la situation particulière du Sud faisait partie des préoccupations sanitaires depuis le début de la crise : l'ouverture du premier centre de soins avancés à Belval en 2020.
Photo : SIP
Luxembourg 3 min. 05.06.2021

Le Sud du pays se révèle plus sensible au covid

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Quatrième par la population, le canton d'Esch-sur-Alzette a été et reste le secteur du Luxembourg le plus concerné par l'épidémie. Au mieux, l'intensification des mesures préventives aura permis d'éviter des flambées de contamination.

Que le covid progresse ou régresse, depuis plus d'un an et le début de l'épidémie, un facteur est resté constant : chaque semaine, le bilan hebdomadaire des autorités sanitaires a placé le canton d'Esch-sur-Alzette en tête des zones où le virus circulait le plus. Record dont les 185.000 habitants du territoire se seraient volontiers passé, mais la réalité est là : «De février 2020 jusqu'au 28 mai dernier, 14,9% de la population du canton d'Esch a été touchée par le virus, contre 9,6% dans le reste du pays».


A patient receives a dose of the Pfizer-BioNTech vaccine at the temporary Covid-19 vaccination centre in a gymnasium in Saint-Maur-des-Foss�s, outside Paris, on May 31, 2021. (Photo by BERTRAND GUAY / AFP)
Et 356.000 doses de vaccin plus tard...
Xavier Bettel a encore insisté, mercredi, sur l'intérêt pour chacun et collectivement à ce que l'adhésion à la campagne vaccinale anti-covid reste massive. Jusqu'à présent 37% des résidents ont reçu au moins une dose.

L'information a été donnée par la ministre de la Santé aux députés Fernand Kartheiser et Jeff Engelen (ADR) venus au chevet du canton le plus au Sud-Ouest du pays. Et Paulette Lenert de confirmer d'ailleurs que la sensibilité du territoire face à la contamination a été continue depuis l'apparition de l'épidémie. «Cette tendance a commencé en juin 2020 et s'est poursuivie à ce jour.» 

Sur toute cette période, de façon quasi systématique, les 14 communes du canton ont dépassé en nombre de nouveaux cas relevés le restant des autres parties du Grand-Duché.

La courbe des nouvelles infections covid du canton d'Esch (en bleu) a systématiquement été au-dessus de la moyenne du pays depuis un an.
La courbe des nouvelles infections covid du canton d'Esch (en bleu) a systématiquement été au-dessus de la moyenne du pays depuis un an.
Données : ministère de la Santé

Une vérité encore vérifiable dans la dernière rétrospective portant sur les journées du 24 au 31 mai. Le canton d'Esch (avec Differdange, Dudelange ou Pétange dans son aire) a concentré sur ces sept journées 537 nouveaux sujets covid+ à lui seul, quand la capitale elle-même n'en recensait ''que" 203 pour... 9 dans le canton de Vianden (certes beaucoup moins peuplé).

Mais comment alors expliquer que le virus se plaise plus dans le secteur des Terres rouges plutôt qu'ailleurs au Luxembourg? «Causes multiples», plaide Paulette Lenert. Le premier facteur plausible pourrait être la position géographique de ce canton; une zone bordant la Lorraine. Et comme les départements de la Moselle et de la Meurthe-et-Moselle ont été (un temps) fortement impactés par le SARS-CoV2, certainement que le contact entre «voisins» a favorisé une circulation accélérée du covid sur ce secteur.

Le canton du Sud-Ouest du pays n'a jamais quitté la teinte de bleu foncé trahissant une forte concentration de cas covid+.
Le canton du Sud-Ouest du pays n'a jamais quitté la teinte de bleu foncé trahissant une forte concentration de cas covid+.
Illustration : ministère de la Santé

Une circulation virale bien plus risquée ici car le variant circulant, côté français, était (et reste) le Sud-Africain bien plus contagieux. Un second élément auquel ont échappé les cantons luxembourgeois voisins avec l'Allemagne ou la Belgique, indique le ministère de la Santé.  

Par ailleurs, la forte densité de la population sur le canton de 243 km2 peut aussi justifier que le taux d'incidence de l'épidémie se monte à 55% de plus qu'en d'autres coins du Grand-Duché, oriente Paulette Lenert.

Avec une concentration de 763 habitants/km2, la proximité des générations aurait ainsi facilité une transmission accélérée du covid depuis des mois. Car, rappellent les autorités, la situation créait automatiquement «plus d'interactions sociales et par conséquent plus de situations où le virus pouvait se transmettre».

Du mieux à l'horizon

Les autorités assurent avoir pris conscience de la situation sanitaire particulière du territoire Sud. D'ailleurs, les invitations au dépistage des populations de la zone ont été plus intenses qu'ailleurs, note la ministre de la Santé. Celles pour la vaccination n'étant pas priorisées à la situation géographique...

Au canton d'Esch maintenant de s'accrocher à l'espoir de voir l'épidémie ne plus gagner de terrain parmi sa population. Et plusieurs facteurs concourent à cette échéance positive : si on ne changera pas le voisinage avec la France, il est à noter que la vaccination y a progressé de manière poussée et les cas de contamination/décès ont nettement chuté au point de s'aligner sur les bons chiffres luxembourgeois


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Voilà 75 semaines que le LIST analyse la teneur en covid-19 des eaux sales arrivant dans les 13 stations d'épuration du pays. Et pour la première fois son rapport fait état d'un virus quasi disparu sur une partie des sites.
Lokales, Visite Kläranlage Schifflingen - Coronastep, List, Coronavirus, Covid-19, Sivec, Gewässeranalyse, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le gouvernement décidera «la semaine prochaine» si certaines professions pourront être désignées comme prioritaires à la vaccination. De son côté la CGFP s'impatiente, d'autant que les conditions préalables ont été remplies d'après elle.
Si la déclinaison britannique du SARS-CoV-2 représente à ce jour plus de trois quarts des infections recensées, son homologue indien a connu au cours de la semaine écoulée une forte progression. Au point que le Premier ministre et la ministre de la Santé appellent à la plus grande vigilance.
Réuni ce mercredi matin en Conseil de gouvernement, l'exécutif doit valider le contenu de la nouvelle mouture de la loi covid qui doit entrer en vigueur le 13 juin prochain. Mais aussi et surtout lever les dernières interrogations quant au contenu du futur pass sanitaire.
IPO , Corona , Coronakrise , Covid-19 , Pk Xavier Bettel et Paulette Lenert , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le gouvernement luxembourgeois a désormais trois ennemis à combattre : le covid-19, les comportements inadéquats de certains citoyens et les réflexes de repli des Etats voisins. Qui sait si le prochain conseil de gouvernement, ce 19 juillet, ne devra pas donner des gages de fermeté pour réfréner les uns et rassurer les autres.
IPO , PK Regierungsrat , Xavier Bettel und Paulette Lenert  , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Coronakrise , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Un nombre de contaminations qui bondit, des inquiétudes sur une possible reprise d'infection, trop de rassemblements sans respect des gestes barrières : le gouvernement ne se contentera plus de recommandations mais entend fixer des obligations. Pas plus de 20 personnes, point.