Changer d'édition

Le succès relatif de la subvention de loyer
Luxembourg 2 min. 19.08.2020

Le succès relatif de la subvention de loyer

Si Henri Kox se félicite de l'augmentation des demandes de subvention de loyer, il regrette que seulement 15% des ménages éligibles en aient bénéficié en 2020.

Le succès relatif de la subvention de loyer

Si Henri Kox se félicite de l'augmentation des demandes de subvention de loyer, il regrette que seulement 15% des ménages éligibles en aient bénéficié en 2020.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 2 min. 19.08.2020

Le succès relatif de la subvention de loyer

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
5.247 ménages à faible revenu ont pu bénéficier d'une aide à la location de logement entre le 1er janvier et la mi-juillet 2020. Un chiffre qui ne représente toujours que 15% des ménages éligibles, regrette le ministre du Logement.

Introduite le 1er janvier 2016, la subvention de loyer vise à «aider les ménages à faible revenu à accéder en location à un logement décent». Et cela notamment via un subside réévalué au printemps dernier en raison de crise du coronavirus, et désormais compris entre 134 et 294 euros par mois. Si jusqu'à présent, la mesure ne semblait pas recueillir le succès escompté en raison selon lui d'«un manque d'information», Henri Kox (Déi Gréng), le ministre du Logement se réjouit de «constater que le nombre de bénéficiaires a considérablement augmenté» ces derniers temps.

En effet, dans une réponse parlementaire adressée mercredi à Yves Cruchten (LSAP), le ministre vert révèle que 5.247 ménages ont pu bénéficier de cette aide au cours du premier semestre de 2020 (chiffres arrêtés le 15 juillet). A titre de comparaison, ils étaient 5.901 sur l'ensemble de l'année 2019, et 4.433 en 2018.

Toutefois, au regard de la population potentiellement bénéficiaire estimée à 34.000 ménages, le chiffre demeure plutôt modeste. Malgré une campagne de promotion lancée en avril, via des spots radio, des posts sur Facebook et Instagram et autres annonces dans la presse, les quelque 65% de l'ensemble des locataires du marché privé qui pourraient faire une demande se montrent encore timides.  

Selon Henri Kox, le fait que seulement 15% des ménages éligibles aient touché la subvention en 2020 «ne tient pas à une lourdeur administrative». Le ministre du Logement en veut pour preuve «la brièveté des délais pour traiter les demandes». En effet, 71% d'entre elles sont traitées endéans les 50 jours qui suivent leur introduction et 22% le sont dans un délai entre 50 et 100 jours. Seules donc environ 6% des demandes nécessitent un temps de traitement supérieur à trois mois.


Logement - Photo : Pierre Matgé
La subvention de loyer revue à la hausse
Pour répondre aux conséquences de la crise du covid-19, le ministère du Logement indique jeudi non seulement que les procédures d'expulsion ont été suspendues pour la durée de l'état de crise, mais aussi que l'aide accordée aux ménages à faibles revenus a été revalorisée.

A côté des 5.247 dossiers acceptés en 2020, figurent aussi 833 ménages ayant essuyé un refus d'obtention de la subvention. Soit 9% du total des demandes. Dans la majorité des cas (369), ce refus était motivé par le fait que le taux d'effort consacré au paiement du loyer était inférieur aux 25% du revenu ménager requis.

Pour rappel, pour toute information concernant les aides au logement le Guichet unique des aides au logement est joignable par courriel à l'adresse guichet@ml.etat.lu et par téléphone (8002 1010). 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Et si le poids du logement passait au régime?
Le coût de l'habitat grimpant plus vite que les revenus, les dépenses des ménages pour cette seule part de leur budget ne cesse d'augmenter. D'autant plus pour les foyers à bas revenus et en location. Le ministère du Logement entend donc s'attaquer à ce "taux d'effort".
asdf
Le secteur public reprend la truelle
Le ministre du Logement, Henri Kox, a expliqué mercredi en quoi le nouveau Fonds spécial créé début avril allait soutenir la construction de plus de logements ciblés, publics, abordables et durables. Premier exemple: Elmen. Avant Wiltz et Dudelange.
La subvention de loyer revue à la hausse
Pour répondre aux conséquences de la crise du covid-19, le ministère du Logement indique jeudi non seulement que les procédures d'expulsion ont été suspendues pour la durée de l'état de crise, mais aussi que l'aide accordée aux ménages à faibles revenus a été revalorisée.
Logement - Photo : Pierre Matgé
Le locatif social se bâtira sur une nouvelle loi
L'État soutient les promoteurs dans la construction de logements sociaux. Toutefois, la loi est discriminatoire à l'égard des bâtisseurs publics. Pour la ministre Sam Tanson (Déi Gréng), il est temps de réformer le système.
1.06.2015 Luxembourg, Luxembourg, Wohnungssuche, Mietwohnung, Mieter, Vermieten, Immo, à louer photo Anouk Antony
Le logement social suscite une nouvelle prise de conscience
Face à la flambée des prix de l'immobilier, les organismes sociaux et caritatifs sont de plus en plus mis à contribution pour accroître le parc immobilier locatif social. Désormais, les associations philanthropiques n'hésitent plus elles aussi à mettre la main au portefeuille.
Logement - Photo : Pierre Matgé