Changer d'édition

Le spleen pendant la pandémie analysé via Twitter
Luxembourg 2 min. 11.01.2021 Cet article est archivé

Le spleen pendant la pandémie analysé via Twitter

Réalisée dans le cadre d'un programme du Fonds national de recherche, cette étude devrait être suivie d'autres, le Statec ambitionnant d'utiliser d'autres indicateurs rapides pour dresser des analyses plus rapides de la situation au Luxembourg.

Le spleen pendant la pandémie analysé via Twitter

Réalisée dans le cadre d'un programme du Fonds national de recherche, cette étude devrait être suivie d'autres, le Statec ambitionnant d'utiliser d'autres indicateurs rapides pour dresser des analyses plus rapides de la situation au Luxembourg.
Photo: Chris Karaba/archive
Luxembourg 2 min. 11.01.2021 Cet article est archivé

Le spleen pendant la pandémie analysé via Twitter

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Lancée en partenariat avec les universités d'Auckland et de Johannesburg, l'analyse des messages postés sur le réseau social montre que le pays a connu «une perte de bien-être» au cours des derniers mois, indique lundi le Statec.

Utiliser des indicateurs «rapidement disponibles» pour «avoir une idée plus directe de l'activité du pays». Le concept, évoqué en novembre dernier par Serge Allegrezza, directeur du Statec, s'est concrétisé lundi avec la publication d'une analyse portant sur les tweets publiés au Luxembourg au plus fort de la crise. Des résultats obtenus en partenariat avec les universités d'Auckland (Nouvelle-Zélande) et de Johannesburg (Afrique du Sud) qui font état d'une corrélation directe entre le bien-être ressenti et la progression du nombre de nouvelles infections au covid-19.

Crédit: Statec

«Le bonheur national brut au Luxembourg s'est amélioré entre la fin juin et la mi-juillet peut-être parce que le covid et le confinement semblaient appartenir au passé, note le Statec. Cependant, à mesure que les gens devenaient conscients d'une résurgence de nouveaux cas, leur bien-être a diminué soudainement et a continué de le faire», jusqu'à la fin de l'année. Bien que relativement épargné en ce qui concerne le nombre de victimes, la population a connu «des changements plus importants que la plupart des autres pays considérés, ainsi qu'une perte plus importante de bien-être», selon le Statec.

L'analyse du «langage naturel» présent dans les quelque 500 messages quotidiens postés sur Twitter depuis le Grand-Duché indique ainsi que si «le bien-être a décliné dans chaque pays au fur et à mesure que nous avancions dans l'automne, les changements en Italie, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Belgique ne sont pas aussi sévères que ceux enregistrés au Luxembourg, en France et en Espagne». Un constat que l'institut statistique national ne peut, pour l'heure, pas encore expliquer, estimant qu'«il est trop tôt pour le dire», bien qu'il assure que «l'ensemble de la politique sanitaire, le taux de contagion et les performances économiques peuvent contribuer à répondre à ces questions».


La nouvelle loi covid prévoit notamment un tour de vis en ce qui concerne les comportements autorisés au sein des centres commerciaux.
Les députés valident un léger allègement
Si elles sont loin de faire l'unanimité, les nouvelles mesures de la loi anti-covid ont été votées ce vendredi après-midi à la Chambre des députés. Un septième changement apporté à la loi covid depuis son introduction le 17 juillet dernier. Tour d'horizon de ce qui est maintenu et de ce qui change.

Pour mémoire, depuis le signalement du premier cas covid-19 au Luxembourg, fin février 2020, le pays a connu une situation d'état de crise et l'adoption de plusieurs lois instaurant de nombreuses restrictions sanitaires. Les dernières en date, valables jusqu'au 31 janvier, prévoient notamment le maintien de la fermeture des bars et des restaurants, la réouverture des commerces sous certaines conditions ou bien encore la reprise des cours dans les écoles et les lycées.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si elles sont loin de faire l'unanimité, les nouvelles mesures de la loi anti-covid ont été votées ce vendredi après-midi à la Chambre des députés. Un septième changement apporté à la loi covid depuis son introduction le 17 juillet dernier. Tour d'horizon de ce qui est maintenu et de ce qui change.
La nouvelle loi covid prévoit notamment un tour de vis en ce qui concerne les comportements autorisés au sein des centres commerciaux.
Si la production de données autour de l'évolution de la pandémie au Luxembourg reste «un combat», Serge Allegrezza, estime que «la tendance à vouloir tout exprimer en chiffres» constitue une tendance de fond. Raison pour laquelle le Statec va s'intéresser aux données en temps réel.
online.fr, Statec, Serge Allegrezza Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort