Changer d'édition

Le SOS des hôpitaux luxembourgeois
Luxembourg 2 min. 22.12.2020 Cet article est archivé

Le SOS des hôpitaux luxembourgeois

Depuis mars, les équipes hospitalières ont dû faire face aux deux vagues covid. Neuf mois après le début de la crise, la fatigue est plus qu'au rendez-vous.

Le SOS des hôpitaux luxembourgeois

Depuis mars, les équipes hospitalières ont dû faire face aux deux vagues covid. Neuf mois après le début de la crise, la fatigue est plus qu'au rendez-vous.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 22.12.2020 Cet article est archivé

Le SOS des hôpitaux luxembourgeois

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Afin de ne pas mettre en péril les premiers signes de ralentissement de l'épidémie et soulager les équipes soignantes, la Fédération des hôpitaux en appelle aux habitants. Et de réclamer un «comportement responsable» pour ces fêtes.

Voici quelques jours, le directeur général du CHL poussait un coup de gueule. Et Romain Nati d'interpeller le pays : «Avec un taux de mortalité d'environ 1%, cinq des 506 personnes testées positives hier ne vont pas survivre ces prochaines semaines». Autrement dit: «Il y a donc cinq familles aujourd'hui qui ne savent pas encore qu'elles vont commencer 2021 en deuil». Message fort qui se concluait par cette question: «On continue comme ça, Luxembourg?»


Lokales, Corona-Virus Covid19,  Covid-Intensivstation CHDN Ettelbrück, ( schriftliches Einverständnis des Patienten zum publizieren des Bildes ) Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Les hôpitaux recrutent pour affronter la deuxième vague
Cellule de crise réactivée, nombre de lits occupés surveillé de près et glissement vers une nouvelle phase dans l'organisation hospitalière. Face à la hausse attendue de nouveaux patients covid-19, les principaux acteurs s'organisent et cherchent à se renforcer avec une «cinquantaine de personnes».

Une semaine plus tard, comme un écho, voilà la Fédération des hôpitaux du Luxembourg qui, à son tour, adresse une supplique. Au-delà du semi-confinement instauré du 26 décembre au 10 janvier, la FHL a ainsi lancé, mardi, une bouteille à la mer à destination de toute la population. Avec un but :  «Nous aider à freiner de manière sensible la propagation du coronavirus et garder notre système de santé opérationnel».

Car si les soignants resteront mobilisés, si le gouvernement multiplie les règles de bonne conduite sanitaire, le sort du pays face au covid dépend de chaque habitant. Une responsabilité collective. Ainsi, selon la fédération, «le rôle que la population a à jouer est l’élément décisif».


18.12.2020, USA, Redlands: Krankenpfleger Joe Robertson sitzt auf einem Stuhl, während er von einer Mitarbeiterin mit dem Corona-Impfstoff von Pfizer-BioNTech im «Stan and Ellen Weisser Education Pavilion» im Krankenhaus «Redlands Community Hospital» geimpft wird. Er war einer von mehr als 60 Mitarbeitern des Krankenhauses, die als erstes geimpft wurden. Foto: Terry Pierson/Orange County Register via ZUMA/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les vaccinations anti-covid débuteront le 28 décembre
A peine le vaccin Pfizer/BioNTech validé pour l'Europe que le Premier ministre luxembourgeois annonçait le début de la campagne d'injection. Avec toujours les soignants comme public prioritaire.

Alors, jeunes, adultes, seniors, il faut «persévérer» appelle le message adressé à la veille de semaines qui s'annoncent cruciales d'un point de vue médical. «En se comportant sans relâche de manière responsable, chacun d’entre nous pourra montrer sa solidarité avec nos équipes médico-soignantes»

Alors, à l'heure des vœux, la Fédération des hôpitaux en adresse un, un seul : que chacun réduise «au minimum le plus strict» ses interactions sociales et donc les risques de contamination tout en respectant de manière scrupuleuse les gestes barrières, le port du masque et la distanciation physique de deux mètres. On saura vite si le souhait s'est accompli.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Réclamé par une pétition publique (et signataires), l'hommage national aux soignants et victimes du covid-19 n'aura pas lieu pour ce 31 décembre. Mais ce salut muet pourrait avoir lieu à l'occasion de la Fête nationale du 23 juin.
SYMBOLBILD - 11.11.2020, Baden-Württemberg, ---: Eine Krankenschwester steht in einer Intensivstation einer Klinik. (zu dpa: «Pflegedirektor der Heidelberger Uniklinik appelliert an Menschen») Foto: Marijan Murat/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Si la Caisse nationale de Santé affiche un excédent de 6,7 millions d'euros cette année, les réserves seront utilisées à partir de l'année prochaine. 386 millions d'euros serviront ainsi à couvrir les frais liés à la pandémie sanitaire.
CNS
Le Luxembourg dispose d'une réserve de matériels de protections, médicaments et ustensiles médicaux pour faire face à toute sorte de crise. Sa gestion vient d'être confiée à une nouvelle association.
A virologist wearing protective mask working on antibodies taken from a llama animal, hoping to find a treatment against COVID-19, the novel coronavirus at the Vlaams Institute of Biotechnology of Ghent University on May 08, 2020 in Ghent. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)