Changer d'édition

Le site des pétitions s'offre une nouvelle jeunesse
Luxembourg 3 min. 25.01.2021 Cet article est archivé

Le site des pétitions s'offre une nouvelle jeunesse

70.000 euros ont été nécessaires pour donner vie à ce nouveau site web.

Le site des pétitions s'offre une nouvelle jeunesse

70.000 euros ont été nécessaires pour donner vie à ce nouveau site web.
Photo : Gerry Huberty
Luxembourg 3 min. 25.01.2021 Cet article est archivé

Le site des pétitions s'offre une nouvelle jeunesse

Juliette MARIAGE
Juliette MARIAGE
Un accès web tout neuf pour le dépôt et la signature de pétitions publiques a été mis en ligne ce lundi. Plus facile d'utilisation, ce site préfigure l'arrivée de celui de la Chambre des députés en 2022.

Le site de mise en ligne et signature des pétitions numériques a fait peau neuve ce lundi. Plus clair, plus précis et plus accessible, petitiounen.lu est le nouvel acte de la politique de transparence menée par la Chambre. Il devrait permettre «un meilleur traitement des pétitions», selon la députée Nancy Arendt (CSV), qui a présenté les nouveautés avec le président de l'institution, Fernand Etgen (DP) à la Chambre ce lundi. 


online.fr, chambre des députés, nouveau site internet,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
La Chambre poursuit son «travail de transparence»
Face aux exigences de plus en plus grandes d'une meilleure compréhension du travail législatif, l'institution continue sa mue. Et envisage non seulement de rendre public le travail au sein des commissions, mais aussi les échanges tenus lors de la gestion de la pandémie.

Un des principaux objectifs de la refonte était de mieux guider les personnes souhaitant déposer une pétition. Si les textes doivent toujours être rédigés en français, allemand ou luxembourgeois, le site est désormais aussi traduit in english. «Nous voulions faciliter la compréhension des gens pour que les critères de dépôt soient davantage respectés», indique la présidente de la commission des pétitions. 

La moitié des textes déposés ne sont en effet pas recevables en l'état. La commission veille à ce qu'ils soient étayés par des faits, mais aussi qu'ils respectent des critères de forme. «Par exemple, l'utilisation du ''je'' ou du ''nous'' n'est pas souhaitable, il ne faut pas faire preuve de discrimination ni proférer des propos racistes», note Nancy Arendt qui espère que les explications plus précises permettront de désengorger la commission des pétitions.

Mais le site présente également de nouvelles fonctionnalités destinées à renforcer le caractère démocratique du système. Il permet par exemple de partager directement les pétitions via un réseau social ou par WhatsApp, pour garantir une plus large audience à la revendication. «Le système de pétitions permet de se rapprocher des citoyens, mais l'ancien modèle n'était pas assez visible», note Nancy Arendt. Plus de 1.400 textes ont toutefois déjà été mis en ligne depuis la création d'une plateforme de dépôt numérique en 2014, selon le président de la Chambre. 


Politik, bilan des travaux de la Commission des Pétitions, Nancy Kemp-Arendt, Fernand Etgen, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
«Il n'y a pas de pétitions fantaisistes»
Le record du nombre de pétitions publiques reçues a été battu durant cette session parlementaire. Et sur les 299 suggestions, sept ont dépassé les 4.500 signataires déclenchant un débat public à la Chambre.

Au total, 70.000 euros d'investissement ont été nécessaires pour garantir aux pétitions un site plus pertinent. Celui-ci reste tout de même rattaché à celui de la Chambre, accessible par une icône. «Chd.lu est également en train d'être retravaillé mais sa date de finalisation était trop tardive et il était important de mettre en ligne cette plateforme de pétitions très rapidement», indique la députée CSV. 

Le site des pétitions sera donc intégré, par la suite, au nouveau site de la Chambre qui devrait être mis en ligne «courant 2022», dixit Fernand Etgen.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Face aux exigences de plus en plus grandes d'une meilleure compréhension du travail législatif, l'institution continue sa mue. Et envisage non seulement de rendre public le travail au sein des commissions, mais aussi les échanges tenus lors de la gestion de la pandémie.
online.fr, chambre des députés, nouveau site internet,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le record du nombre de pétitions publiques reçues a été battu durant cette session parlementaire. Et sur les 299 suggestions, sept ont dépassé les 4.500 signataires déclenchant un débat public à la Chambre.
Politik, bilan des travaux de la Commission des Pétitions, Nancy Kemp-Arendt, Fernand Etgen, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Alors que les premiers élèves doivent retourner dans leur établissement scolaire dans une dizaine de jours, de nombreux citoyens se sont mobilisés pour retarder ce début de retour à la normale. Des demandes adressées à la commission des Pétitions, qui s'est tenue ce mercredi.
Colin, 10 years old, whose school was closed following the Coronavirus outbreak, does school exercises at home in Washington on March 20, 2020. - As millions of families hunker down amid the coronavirus crisis, the sudden reality of schooling from home risks widening the education gap between those with the means and support to keep up with lessons, and those who risk falling behind. (Photo by Eric BARADAT / AFP)
Avis aux informaticiens: la Chambre des députés veut (enfin) refaire son site. L'appel à candidatures se termine dans un mois. La société retenue aura jusqu'à 2022 pour assurer le lancement du chd.lu nouvelle version
online.fr, chambre des députés, nouveau site internet,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Pour la session parlementaire 2018-2019, 189 demandes de pétition ont déjà été validées à la Chambre. Comme depuis le lancement de cette action en 2014, le top 3 des thèmes abordés concerne la mobilité, les conditions de travail et la santé.