Changer d'édition

Le simulateur de loyer du ministre Kox n’était pas au point
Luxembourg 2 min. 23.11.2022
Mauvais calculs

Le simulateur de loyer du ministre Kox n’était pas au point

Le ministre du Logement a défini des coefficients plus élevés qui augmentent considérablement la valeur des biens immobiliers et donc les loyers maximums par rapport à la loi actuelle.
Mauvais calculs

Le simulateur de loyer du ministre Kox n’était pas au point

Le ministre du Logement a défini des coefficients plus élevés qui augmentent considérablement la valeur des biens immobiliers et donc les loyers maximums par rapport à la loi actuelle.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 23.11.2022
Mauvais calculs

Le simulateur de loyer du ministre Kox n’était pas au point

Michèle GANTENBEIN
Michèle GANTENBEIN
Le calculateur de loyer du ministère du Logement comportait une erreur importante. Le problème a désormais été corrigé - en toute discrétion.

Le site Internet du ministère du Logement propose un simulateur permettant de calculer les loyers tels qu'ils sont prévus dans la future loi sur les loyers. Or, l’outil calculait des loyers erronés. L'erreur se situait au niveau de la décote.


Les demandes pour une subvention de loyer en forte hausse
Depuis l'entrée en vigueur de la réforme en août et l'élargissement des critères d'accès, davantage de locataires ont recours à cette aide.

Une erreur qui a été corrigée par le ministère, mais l'information sur le site internet dédié est tellement succincte et bien cachée qu'il faut chercher pour la trouver. Aucun communiqué de presse n'a été envoyé pour expliquer la remise au point au plus grand nombre.

C’est donc sous l’onglet «Projet de réforme de la législation sur le bail à usage d'habitation revue et complétée» (En savoir plus), qu’on trouve ce qu'on cherche. Le ministère y informe en trois lignes qu'il a commis une erreur dans le calcul de la décote.

Des calculs à refaire

Les calculs effectués avec le simulateur avant le 21 novembre 2022 entraînent une dépréciation excessive pour les biens immobiliers dont l'acquisition a eu lieu entre deux et quinze ans après l'année de construction. Une décote excessive signifie à l'inverse que le simulateur a calculé des loyers trop bas. Autrement dit, les loyers sont encore plus élevés que ceux initialement affichés.

Pour exemple: un bien immobilier construit en 1950 et acheté en 1963 pour 40.000 euros donne, selon le simulateur avant révision, un loyer maximal de 2.218 euros. La nouvelle version du simulateur donne un loyer maximal de 2.603 euros.

Un autre bien immobilier, construit cette fois en 2000 et acheté en 2014 pour 450.000 euros donne, selon le simulateur erroné, un loyer maximum de 1.929 euros. Après révision, le loyer maximal est affiché à 2.133 euros.

Ceux qui ont téléchargé l'ancienne version Excel du simulateur doivent donc le remplacer par le nouveau. Un dispositif à retrouver sous l’onglet «Projet de réforme de la législation sur le bail à usage d’habitation revue et complétée» du site www.logement.lu, dans l’encadré «En savoir plus» (Calculatrice capital investi - en cours de réforme).

Cet article a été publié pour la première fois sur www.wort.lu/de

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Construction de logements
Le Luxembourg continue de croître, mais construit moins de logements. Parallèlement, les coûts du bâtiment augmentent. Le politique doit agir, demande Michel-Edouard Ruben.
WI,Immobilienpreise,.Wohnungsmarkt.Wohnen in Luxemburg.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort