Changer d'édition

Le service cardiologie du CHdN ferme ses portes
Luxembourg 04.10.2022
Manque d'effectifs

Le service cardiologie du CHdN ferme ses portes

Les cardiologues continueront à travailler en collaboration avec le CHdN «en tant que partenaires».
Manque d'effectifs

Le service cardiologie du CHdN ferme ses portes

Les cardiologues continueront à travailler en collaboration avec le CHdN «en tant que partenaires».
Photo: Shutterstock
Luxembourg 04.10.2022
Manque d'effectifs

Le service cardiologie du CHdN ferme ses portes

Anne-Sophie DE NANTEUIL
Anne-Sophie DE NANTEUIL
Avec l'annonce du départ des deux tiers de ses effectifs, le service dédié aux maladies du cœur craint de ne pouvoir maintenir une prise en charge de qualité de ses patients, et préfère tomber le rideau.

Nouveau rebondissement à l'hôpital d'Ettelbruck. Cinq jours après l'annonce de la démission de six de ses médecins, le groupe cardiologique a informé, ce mardi, mettre fin à ses activités à compter du 1er janvier. 


Plus de 400 médecins exerçant au Grand-Duché peuvent désormais alimenter le DSP de leurs patients.
Démission de six cardiologues: une politique de santé ratée?
Si ces six spécialistes du cœur quittent bel et bien leur poste, l'hôpital d'Ettelbruck perdra deux tiers des médecins de son service de cardiologie.

Au cœur de cette décision, la bonne prise en charge des malades. «Nous ne nous voyons plus en mesure de maintenir le service [...] et en même temps notre pratique de cardiologie avec la qualité médicale nécessaire», justifient les professionnels de santé dans leur communiqué.

Les médecins ne claquent néanmoins pas la porte de l'hôpital. Les cardiologues continueront ainsi à travailler en collaboration avec le Centre hospitalier du Nord (CHdN) «en tant que partenaires». 

Pour rappel, le CHdN avait d'ores et déjà dû fermer sa maternité temporairement, au printemps dernier. En cause, là aussi, un manque de pédiatres. 

Une pénurie de professionnels de santé qui prend ses racines dans le plan hospitalier. Aucune disposition n'est en effet inscrite à propos de l'indemnisation des spécialistes de garde, ce qui n'est pas sans poser problème tant au niveau des départs que du recrutement de nouveaux médecins.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La ministre explique ensuite qu'il n'existe pas de formation en pédiatrie au Luxembourg. Les jeunes qui souhaiteraient se former à cette discipline doivent donc se rendre à l'étranger.
Plus de 400 médecins exerçant au Grand-Duché peuvent désormais alimenter le DSP de leurs patients.