Changer d'édition

Le secteur du bâtiment tient à son congé collectif
Luxembourg 2 min. 02.04.2019 Cet article est archivé

Le secteur du bâtiment tient à son congé collectif

Avec quelque 45.000 salariés, le secteur de la construction représente 10% de la population active du Luxembourg.

Le secteur du bâtiment tient à son congé collectif

Avec quelque 45.000 salariés, le secteur de la construction représente 10% de la population active du Luxembourg.
Photo:Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 02.04.2019 Cet article est archivé

Le secteur du bâtiment tient à son congé collectif

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
La pétition lancée par Robert Dennewald, président honoraire de la Fedil, demandant l'abolition pure et simple des trois semaines d'arrêt complet des chantiers pendant l'été n'a recueilli que 810 signatures. Bien loin des 4.500 nécessaires pour lancer un débat public.

Ce que Robert Dennewald qualifie d'«aberration» perdurera encore. La pétition n°1208, lancée début février et intitulée « abolition du congé collectif en été dans le secteur du bâtiment et du génie civil», n'a recueilli à ce jour que 810 signatures. Très loin des 4.500 nécessaires pour la mise en place d'un débat public, d'autant plus que cette dernière ne sera ouverte aux signatures que jusqu'au 4 avril, minuit. Un échec d'autant plus cuisant au vu des quelque 45.000 salariés du secteur potentiellement concernés par la mesure.

Pourtant, le président honoraire de la Fedil et président du conseil d'administration des Contern Lëtzebuerger Beton pouvait officiellement compter sur un soutien de poids au sein du gouvernement. Celui de François Bausch (Déi Gréng), ministre de la Mobilité et des Travaux publics, qui milite depuis plusieurs années pour un «assouplissement» des règles en vigueur. Objectif: mettre en place «d'autres calendriers» sur les grands chantiers entamés.


En sept jours, la pétition pour abolir le congé collectif de 15 jours en été dans le secteur du bâtiment a déjà recueilli 325 signatures.
Fini le congé collectif d'été pour les salariés du bâtiment?
Un grand patron vient de déposer une pétition publique pour mettre fin au congé collectif d'été dans le secteur du bâtiment. Ses arguments: c'est la meilleure période pour travailler sur les chantiers et le Luxembourg est face à un boom de la construction. L'OGBL s'insurge contre la pétition et le ministre Bausch.

Sauf que le soutien populaire escompté par le locataire de la Héichhaus n'est pas venu. A la plus grande satisfaction de l'OGBL, syndicat majoritaire dans le secteur avec 63,9% des suffrages lors des récentes élections sociales. En février dernier, Jean-Luc de Matteis, secrétaire central OGBL, jugeait cette pétition «grave» car elle est visait non pas une loi mais «une disposition de la convention collective».


Sozialwahlen, OGBL, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
L'OGBL conserve sa mainmise sur la Chambre des salariés
La publication, dimanche, des résultats définitifs des élections sociales confirme la majorité du syndicat au sein de l'organe représentatif des salariés et des pensionnés. Il perd en revanche trois sièges par rapport à 2013, dans un contexte de recul de la participation.

Pour rappel, il existe des dérogations au congé collectif, notamment en ce qui concerne les travaux menés dans les écoles, dans les usines lors des arrêts de production ou bien encore pour des travaux jugés urgents. Ces dérogations sont accordées par une commission composée des représentants du patronat, des syndicats et de représentants du ministère du Travail. A noter enfin que le fonctionnement des chantiers autorisés pendant le congé collectif est assuré uniquement sur base du volontariat.


Sur le même sujet

La publication, dimanche, des résultats définitifs des élections sociales confirme la majorité du syndicat au sein de l'organe représentatif des salariés et des pensionnés. Il perd en revanche trois sièges par rapport à 2013, dans un contexte de recul de la participation.
Sozialwahlen, OGBL, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Un grand patron vient de déposer une pétition publique pour mettre fin au congé collectif d'été dans le secteur du bâtiment. Ses arguments: c'est la meilleure période pour travailler sur les chantiers et le Luxembourg est face à un boom de la construction. L'OGBL s'insurge contre la pétition et le ministre Bausch.
En sept jours, la pétition pour abolir le congé collectif de 15 jours en été dans le secteur du bâtiment a déjà recueilli 325 signatures.