Changer d'édition

Le secteur de la construction souffre de la pandémie
Luxembourg 2 min. 04.05.2020 Cet article est archivé

Le secteur de la construction souffre de la pandémie

Sur les chantiers, les ouvriers «ont bien compris les mesures et les respectent bien», assure le président du groupement des entrepreneurs.

Le secteur de la construction souffre de la pandémie

Sur les chantiers, les ouvriers «ont bien compris les mesures et les respectent bien», assure le président du groupement des entrepreneurs.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 2 min. 04.05.2020 Cet article est archivé

Le secteur de la construction souffre de la pandémie

Maurice FICK
Maurice FICK
Si la très grande majorité des chantiers ont effectivement repris au Luxembourg, «nous travaillons malheureusement avec des marges négatives aujourd'hui», révèle ce lundi Jean-Marc Kieffer, président du groupement des entrepreneurs, et explique pourquoi.

(MF) – Les ouvriers du bâtiment étaient les pionniers du déconfinement  puisque les chantiers ont rouvert il y a deux semaines déjà. Une reprise qui s'était faite dans la douceur, ne serait-ce que parce que les gestes de protection et de distanciation sont venus chambouler la donne. Dan Kersch (LSAP), ministre du Travail, avait prévenu que «le monde du travail ne serait plus le même qu'avant». 

«95 à 100% des chantiers sont à nouveau ouverts» a expliqué ce lundi matin, Jean-Marc Kieffer au micro de RTL en rajoutant que dans l'ensemble «ça roule bien». Le président du groupement des entrepreneurs reconnaît cependant que la reprise a été un peu chaotique du fait du temps pris par les entrepreneurs pour s'organiser et mettre en application un guide ficelé à la hâte.


Wiedereröffnung Baustellen - COVID-19 - Tram Baustelle - Avenue de la Liberté - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le déconfinement démarre en douceur
Jour un de la reprise économique dans quelques secteurs à peine, après cinq semaines de paralysie imposée par le coronavirus. Le retour des ouvriers a bien eu lieu ce lundi sur différents chantiers et il y a eu des files devant les magasins de bricolage.

Alors que Paulette Lenert (LSAP), ministre de la Santé, a annoncé le dépistage de toute la population endéans un mois et que des craintes de contamination au covid-19 ont émergé suite à l'ouverture des chantiers, Jean-Marc Kieffer est d'avis «qu'il faut massivement mener des tests dans nos rangs». D'autant que ses homologues européens lui ont indiqué que suite aux tests systématiques menés sur les chantiers, «la moitié des personnes testées positivement, n'ont pas de symptômes».

Entre-temps les ouvriers «ont bien compris les mesures et les respectent bien» du fait qu'ils portent bien le masque «y compris quand les deux mètres de distanciation peuvent être tenus». L'impact économique global des quatre semaines d'arrêt forcées dues au coronavirus «n'est pas encore mesurable» mais ne fera que ternir un tableau plutôt gris pour le secteur de la construction depuis que la concurrence «a fait réduire les marges à 3,3% en moyenne en Europe» suite à la crise financière. Avant cette crise sanitaire «nous avions déjà de très faibles marges», assure le président du groupement.


WO fr , Chantiers Ville de Luxembourg , Neudorf  , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
L'arrêt des chantiers concerne plus de 30.000 personnes
Les travailleurs du bâtiment vont débrayer ce vendredi. C'est donc une grosse partie de l'économie du pays qui va hiberner. Cette décision, qui touche de très nombreux chantiers, aura des conséquences futures.

Le chômage partiel ne sauvera pas tout et les mesures à tenir sur un chantier le ralentissent inévitablement. Elles auront des répercussions sur le portefeuille. Jean-Marc Kieffer table sur «5 à 10% de coûts supplémentaires», de sorte que «nous travaillons malheureusement avec des marges négatives aujourd'hui».

Les surcoûts liés aux mesures et retards , consécutivement à la pandémie seront-ils répercutés sur le client ? «C'est trop tôt pour le dire», estime le représentant du secteur de la construction mais «pour les nouveaux contrats, on ne passera pas à côté, ce sera facturé», aux particuliers.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

33 clusters identifiés au Luxembourg
Un tiers des foyers d'infection au covid-19 ont été repérés dans des écoles et lycées du pays, la semaine passée. «Pour l'instant, il est encore possible de gérer la situation», estime la ministre de la Santé alors que 684 nouveaux cas positifs ont été détectés en sept jours.
Wirtschaft, Rede Paulette Lenert, Covid 19, Corona,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le coronavirus créera un déficit de «plusieurs milliards»
Mercredi prochain le gouvernement disposera du recul nécessaire pour annoncer de nouvelles mesures de déconfinement le 11 mai. Mais on «ne changera pas le calendrier scolaire», assure le Premier ministre qui a aussi parlé des effets de la crise sur le budget de l'Etat.
Premier Xavier Bettel: Die erste Etappe raus dem Stillstand beginnt am 20. April.
Le déconfinement démarre en douceur
Jour un de la reprise économique dans quelques secteurs à peine, après cinq semaines de paralysie imposée par le coronavirus. Le retour des ouvriers a bien eu lieu ce lundi sur différents chantiers et il y a eu des files devant les magasins de bricolage.
Wiedereröffnung Baustellen - COVID-19 - Tram Baustelle - Avenue de la Liberté - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
«Le patron reste libre de verser plus» à ses salariés
Face au constat dressé par un entrepreneur des inégalités de traitement entre salariés en arrêt maladie et ceux en chômage partiel, Dan Kersch, ministre du Travail assure que chaque entreprise peut aller au-delà de ce qui est prévu par la loi. Explications.
Chantier Hamilius,Aldringen.Foto:Gerry Huberty
Du tram au stade, les pelleteuses restent en sommeil
La crise du covid-19 charrie dans son sillage l'arrêt de tous les chantiers en cours au pays. Tous les projets, plus ou moins importants, sont suspendus, et il est actuellement impossible de prévoir quand ils pourront reprendre.
Lokales, Landesweiter Baustopp: welche öffentlichen Baustellen betroffen, Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort