Changer d'édition

Le satellite ESAIL enfin mis sur orbite
Luxembourg 3 1 3 min. 03.09.2020 Cet article est archivé

Le satellite ESAIL enfin mis sur orbite

Véritable «charter» de l'espace, Vega a emmené à son bord une «grappe» de 53 microsatellites, dont 46 nanosatellites (pesant entre... 300 grammes et 150 kilos) pour le compte de 21 clients.

Le satellite ESAIL enfin mis sur orbite

Véritable «charter» de l'espace, Vega a emmené à son bord une «grappe» de 53 microsatellites, dont 46 nanosatellites (pesant entre... 300 grammes et 150 kilos) pour le compte de 21 clients.
Source: Arianespace
Luxembourg 3 1 3 min. 03.09.2020 Cet article est archivé

Le satellite ESAIL enfin mis sur orbite

Reporté à de multiples reprises depuis août 2019, le tir de la fusée européenne Vega s'est effectué dans la nuit de mercredi à jeudi depuis le Centre spatial de Kourou. A son bord, le troisième satellite produit par la société Luxspace de Betzdorf.

(JFC, avec l'AFP) - Il se trouve à présent en orbite à 500 kilomètres de la Terre. Le microsatellite ESAIL, troisième engin produit par la firme luxembourgeoise Luxspace est enfin prêt à remplir sa mission. Avec une cinquantaine d'autres satellites à son bord, la fusée Vega a en effet décollé la nuit dernière à 3h51 (heure luxembourgeoise) depuis le Centre spatial de Kourou, après de multiples reports dus tantôt aux conditions météo, tantôt à la crise du covid. «J'ai rarement eu à attendre aussi longtemps pour un lancement réussi d'un satellite. Cela me rend d'autant plus heureux que l'ESAIL a enfin pu se lancer dans son voyage vers l'espace», a déclaré Jochen Harms, directeur général de LuxSpace. 

Le lanceur européen a réussi un sans-faute après un vol d'un peu moins de deux heures. Quarante minutes après le décollage, dans une séquence d'une dizaine de minutes, Vega a effectué, comme prévu, une première série de mises sur orbite, pour les sept microsatellites à son bord, laissant apparaître les premiers sourires sous les masques des ingénieurs du Centre de contrôle Jupiter à Kourou. Une heure plus tard, à deux minutes d'intervalle, le plus léger des lanceurs de la gamme Arianespace s'est séparé des deux Cubesats pour un total de 46 nanosatellites (pesant entre... 300 grammes et 150 kilos).

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Cette mission, VV16, est un vol de validation du nouveau service européen de lancements de petits satellites. Jan Wörner, directeur général de l'Agence spatiale européenne n'a pas caché son soulagement. Revenant sur le projet de lancement partagé, SSMS, il a évoqué «un projet extrêmement important», près d'un an après l'échec du vol 15. «C'est véritablement le retour en vol de Vega», a souligné Jan Wörner. Un succès d'autant plus important pour Arianespace que la mission concernait 21 clients, issus de 13 pays différents.

Les applications des nano et microsatellites vont de l'observation de la Terre, à la communication, en passant par le développement technologique ou encore la recherche scientifique. Avec cette nouvelle plateforme dédiée aux lancements de petits satellites, Arianespace compte bien marquer des points sur ce marché en plein essor des nano et microsatellites. Le même prototype modulable de lancement partagé est prévu pour Vega C, l'autre configuration du lanceur, et une architecture adaptée à la future Ariane 6 est également prévue.

Vega représente un enjeu crucial pour l'Europe spatiale, qui va faire son entrée sur un marché en plein essor, où la concurrence - notamment celle de l'américain SpaceX - fait rage: la mission «VV16» est son premier lancement partagé (ou «rideshare»).

Pour rappel, la mission du satellite ESAIL consiste à repérer les bateaux en fonction de leurs émissions radio depuis l'espace pour le compte de l'Agence spatiale européenne. L'engin spatial permet aux autorités maritimes et gouvernementales ainsi qu'à l'industrie de surveiller les pêcheries, de gérer la flotte, de protéger l'environnement ou de contrôler la sécurité. Pesant plus d'une centaine de kilos, il est le plus grand jamais construit par la société établie à Betzdorf.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

SES choisit SpaceX pour ses satellites 5G
La Société européenne des satellites a choisi le lanceur d'Elon Musk pour mettre en orbite les futurs satellites prévus pour remplacer la capacité du spectre américain des télécommunications,
This NASA photo shows a United Launch Alliance Atlas V rocket with NASA�s Mars 2020 Perseverance rover onboard as it launches from Space Launch Complex 41 at Cape Canaveral Air Force Station, on July 30, 2020, from NASA�s Kennedy Space Center in Florida. - The Perseverance rover is part of NASA�s Mars Exploration Program, a long-term effort of robotic exploration of the Red Planet. (Photo by Joel KOWSKY / NASA / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO /NASA/JOEL KOWSKY/HANDOUT " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Objectif 17 août pour le satellite ESAIL
Déjà reporté à cinq reprises depuis août 2019, le tir de la fusée européenne Vega depuis le Centre spatial de Kourou est cette fois ajourné au-delà de la mi-août. A son bord, le troisième satellite produit par la société Luxspace de Betzdorf.
Le satellite ESAIL toujours en salle d'attente
En raison de conditions météorologiques défavorables, le tir de la fusée européenne Vega prévu la nuit dernière depuis le Centre spatial de Kourou a été reporté «d'au moins 72 heures». A son bord, le troisième satellite produit par la société Luxspace de Betzdorf.
Vendredi, Luxspace vise les étoiles
ESAIL, le troisième satellite produit par la société de Betzdorf devrait décoller de Kourou, ce 19 juin à 3h50 du matin. Sa mission : la détection des navires en mer depuis l'espace pour le compte de l'Agence spatiale européenne.
La capsule de SpaceX s'amarre à l'ISS
La Crew Dragon s'est arrimée dimanche sans encombre à la station spatiale internationale, avec deux astronautes de la Nasa à bord. Une étape cruciale pour cette mission qui marque le retour des lancements américains après neuf an d'interruption.
This NASA photo obtained May 31, 2020 shows a SpaceX Falcon 9 rocket carrying the company's Crew Dragon spacecraft launched from Launch Complex 39A on NASA�s SpaceX Demo-2 mission to the International Space Station with NASA astronauts Robert Behnken and Douglas Hurley onboard, at 3:22 p.m. EDT on May 30, 2020, at NASA�s Kennedy Space Center in Florida. - The Demo-2 mission is the first launch with astronauts of the SpaceX Crew Dragon spacecraft and Falcon 9 rocket to the station as part of the agency�s Commercial Crew Program. (Photo by Bill INGALLS / NASA / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO /NASA/BILL INGALLS/HANDOUT " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
SpaceX a lancé deux astronautes dans l'espace
SpaceX est devenue samedi en Floride la première société privée à lancer des astronautes dans l'espace, un succès historique qui offre aux Etats-Unis un nouveau moyen de transport spatial, après neuf ans d'interruption.
This handout photo released by NASA shows a SpaceX Falcon 9 rocket carrying the company's Crew Dragon spacecraft launched from Launch Complex 39A on NASA�s SpaceX Demo-2 mission to the International Space Station with NASA astronauts Robert Behnken and Douglas Hurley onboard on May 30, 2020, at NASA�s Kennedy Space Center in Florida. - The Demo-2 mission is the first launch with astronauts of the SpaceX Crew Dragon spacecraft and Falcon 9 rocket to the International Space Station as part of the agency�s Commercial Crew Program. The test flight serves as an end-to-end demonstration of SpaceX�s crew transportation system. Behnken and Hurley launched at 3:22 p.m. EDT on Saturday, May 30, from Launch Complex 39A at the Kennedy Space Center. A new era of human spaceflight is set to begin as American astronauts once again launch on an American rocket from American soil to low-Earth orbit for the first time since the conclusion of the Space Shuttle Program in 2011. (Photo by Bill INGALLS / NASA / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / NASA / BILL INGALLS" - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Pour SpaceX, le jour de gloire est arrivé
Une nouvelle ère spatiale s'ouvre mercredi avec le lancement de deux astronautes de la Nasa dans l'espace via une fusée privée. Il s'agit du premier vol habité à redécoller des Etats-Unis depuis neuf ans.
TOPSHOT - This handout photo released by NASA shows NASA astronauts Douglas Hurley, left, and Robert Behnken, wearing SpaceX spacesuits, are seen as they depart the Neil A. Armstrong Operations and Checkout Building for Launch Complex 39A during a dress rehearsal prior to the Demo-2 mission launch, Saturday, May 23, 2020, at NASA�s Kennedy Space Center in Florida. - NASA�s SpaceX Demo-2 mission is the first launch with astronauts of the SpaceX Crew Dragon spacecraft and Falcon 9 rocket to the International Space Station as part of the agency�s Commercial Crew Program. launch, Saturday, May 23, 2020, at NASA�s Kennedy Space Center in Florida. NASA�s SpaceX Demo-2 mission is the first launch with astronauts of the SpaceX Crew Dragon spacecraft and Falcon 9 rocket to the International Space Station as part of the agency�s Commercial Crew Program. The test flight serves as an end-to-end demonstration of SpaceX�s crew transportation system. Behnken and Hurley are scheduled to launch at 4:33 p.m. EDT on Wednesday, May 27, from Launch Complex 39A at the Kennedy Space Center. A new era of human spaceflight is set to begin as American astronauts once again launch on an American rocket from American soil to low-Earth orbit for the first time since the conclusion of the Space Shuttle Program in 2011. (Photo by Bill INGALLS / NASA / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO /NASA/Bill Ingalls  " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS