Changer d'édition

Le SAMU se renforce

Le SAMU se renforce

Guy Jallay
Luxembourg 16.03.2019

Le SAMU se renforce

A partir du 1er juillet prochain, Hesperange disposera également d'une unité SAMU en plus d'Ettelbruck, Luxembourg et Esch/Alzette.

Le système des médecins urgentistes du SAMU, opérationnel depuis le 12 juin 1989, est renforcé par une quatrième unité. Pour l'instant, le nouveau véhicule d'urgence sera stationné au centre d'opérations du Corps grand-ducal d'Incendie et de secours (CGDIS) à Hesperange.

Selon la ministre de l'Intérieur, Taina Bofferding, il sera opérationnel à partir du 1er juillet 2019. D'ici là, le personnel nécessaire, composé d'un anesthésiste-réanimateur et de plusieurs infirmiers en anesthésie et réanimation, devra être recruté.

Première expansion en 30 ans

Le site de Hesperange a été délibérément choisi compte tenu des conditions ultramodernes propres au centre d'exploitation. Ce site couvre également une région dans laquelle un grand nombre d'opérations sont réalisées. «Toutefois, cette quatrième base du SAMU sera transférée ultérieurement au nouveau siège de la CGDIS à Gasperich», explique Alain Becker, président du conseil d'administration de la CGDIS.

«Il s'agit de la première extension du service du SAMU en 30 ans et en même temps, du premier service du SAMU qui ne soit pas lié à un hôpital», a déclaré Taina Bofferding, ministre de l'Intérieur.

Augmentation de la demande

L'emplacement définitif qui sera donc à Gasperich, n'est qu'à environ deux kilomètres de Hesperange, ce qui ne pose pas de problème pour la couverture géographique.

Le système actuel du SAMU, qui fonctionne depuis 30 ans et qui est historiquement issu des services d'urgence des hôpitaux, a été placé sous le contrôle du CGDIS par la loi en juillet 2018. Il exploite ainsi quatre bases avec trois vecteurs dans le nord, le centre et le sud du pays.

Face à la croissance rapide de la population, la demande a également augmenté: actuellement, il existe un seul service du SAMU pour environ 200.000 habitants, un ratio très élevé. Avec 7.299 opérations en 2018, ce nombre a plus que doublé depuis 1990.

Par Jacques Ganser, traduction Sophie Wiessler

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.