Changer d'édition

Le rôle de Frank Schneider dans l'escroquerie OneCoin
Luxembourg 2 min. 13.06.2022
Des détails dévoilés

Le rôle de Frank Schneider dans l'escroquerie OneCoin

L'ancien agent de renseignement Frank Schneider est accusé d'avoir participé à une fraude de plusieurs milliards de dollars aux Etats-Unis.
Des détails dévoilés

Le rôle de Frank Schneider dans l'escroquerie OneCoin

L'ancien agent de renseignement Frank Schneider est accusé d'avoir participé à une fraude de plusieurs milliards de dollars aux Etats-Unis.
Photo d'archives: Lex Kleren
Luxembourg 2 min. 13.06.2022
Des détails dévoilés

Le rôle de Frank Schneider dans l'escroquerie OneCoin

Dans un entretien accordé à 100.7, l'ex-agent de renseignement et homme d'affaires a évoqué son rôle dans la fraude OneCoin.

(dme) - Dans une interview accordée à 100.7, l'ex-agent des services secrets et homme d'affaires luxembourgeois Frank Schneider a donné des détails sur les accusations portées contre lui dans le cadre de l'escroquerie à la cryptomonnaie de plusieurs milliards de dollars, pour laquelle il pourrait être extradé vers les Etats-Unis.


Frank Schneider, ancien chef des opérations
Frank Schneider peut être extradé vers les États-Unis
L'ex-agent des services secrets luxembourgeois est soupçonné de faire partie d'une fraude de plusieurs milliards de dollars liée à des crypto-monnaies.

Frank Schneider est accusé par les procureurs américains de faire partie de l'escroquerie OneCoin autour de la «crypto-reine» Ruja Ignatova. Il aurait utilisé les compétences et les connaissances acquises lorsqu'il était espion pour prévenir les suspects en rapport avec OneCoin de l'ouverture d'une enquête. Selon le Luxembourg Times, il risque jusqu'à 40 ans de prison aux Etats-Unis en cas de condamnation. 

Des milliards resteront introuvables

Le Luxembourgeois, qui a été arrêté avec un bracelet électronique, a déclaré à 100.7 qu'à l'époque où il travaillait pour Ruja Ignatova, il n'était pas au courant de ce qui se passait avec l'argent des clients de OneCoin. Dans le monde entier, ces derniers avaient investi plusieurs milliards d'euros dans la cryptomonnaie, dont une grande partie semble avoir disparu.

Dans l'interview, Schneider suppose que les milliards resteront eux aussi introuvables. «S'il s'agit d'une fraude, cela doit être clarifié et il y a aussi le blanchiment d'argent, où j'aurais alors été responsable de ce que j'aurais peut-être fait», explique l'homme d'affaires. Les tribunaux devraient alors clarifier la situation, mais il faudrait d'abord vérifier, au sens juridique du terme, s'il s'agissait bien d'une fraude. 

Un travail de résolution de problèmes

Frank Schneider se réfère au fait qu'il n'a réalisé qu'entre-temps que ses activités entre 2015 et 2017 étaient considérées comme des délits. Aujourd'hui, il voit aussi les «indicateurs» selon lesquels on aurait pu dire à l'époque que les choses étaient allées trop loin ou de travers. Mais son travail consistait justement à résoudre les problèmes et à aider OneCoin à se mettre sur la bonne voie. Le fait que cela n'ait pas fonctionné n'est toutefois pas entièrement de sa faute.


Lok , SREL Prozess ,  Ankunft Frank Schneider , ehem chef Operations SREL  Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
L'espion, la BEI et l'arnaque à la cryptomonnaie
La Banque européenne aurait employé Frank Schneider, un ancien agent de renseignement luxembourgeois. Hic : l'homme fait l'objet d'une demande d'extradition de la justice US qui lui reproche une escroquerie financière.

En octobre 2017, peu avant sa disparition, Frank Schneider aurait encore eu un contact avec Ruja Ignatova, recherchée au niveau international, sous la forme d'un bref SMS. Il part cependant du principe qu'elle n'a pas disparu de son plein gré. Il n'en a d'ailleurs jamais été question par le passé. Il étaye sa théorie en affirmant que plus d'un milliard d'euros des fonds OneCoin disparus se trouvent encore sur des comptes en Chine, à Dubaï, en Australie et en Corée du Sud. Ignatova n'aurait pas disparu de son plein gré sans s'occuper de ces fonds.

Frank Schneider veut, si possible, témoigner devant un tribunal luxembourgeois et être également jugé dans ce pays. Alors que l'homme de 53 ans risque cinq ans de prison au Grand-Duché, les 40 ans possibles aux Etats-Unis équivaudraient à une «peine de mort», selon Frank Schneider.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Présent ce jeudi matin devant la cour d'appel de Nancy, l'homme d'affaires luxembourgeois a obtenu un nouveau sursis suite à la demande des Etats-Unis de le juger sur leur territoire. La possibilité de le placer sous bracelet électronique est à l'étude.
Frank Schneider - Sandstone S.A., Foto Lex Kleren
L'homme d'affaires luxembourgeois, interpellé fin avril en France, ne sera pas expulsé vers les Etats-Unis, a décidé mercredi la cour d'appel de Nancy après avoir ordonné un supplément d'information. L'ancien agent du SREL restera donc en détention en France jusqu'à fin septembre.
Lok , Tribunal Luxembourg , SREL Prozess , Auftakt , Frank Schneider , ehem. Chef des Operations beim SREL Foto:GUy Jallay/Luxemburg
Arrêté en France fin avril, l'ancien directeur du service des opérations du SREL saura mercredi prochain s'il sera extradé ou non vers les Etats-Unis afin d'y être jugé pour son rôle présumé dans une escroquerie à la cryptomonnaie.
Frank Schneider - Sandstone S.A., Foto Lex Kleren
Frank Schneider, qui avait été impliqué dans une affaire d'écoutes au Grand-Duché, vient d'être interpellé à Audun-le-Tiche. Lui est reproché sa participation dans une fraude à la cryptomonnaie depuis les Etats-Unis cette fois.
Frank Schneider - Sandstone S.A., Foto Lex Kleren