Changer d'édition

Le RGTR prendra un virage en 2020
Luxembourg 3 min. 23.08.2019 Cet article est archivé

Le RGTR prendra un virage en 2020

Le réseau RGTR compte 342 lignes, compris les dessertes transfrontalières.

Le RGTR prendra un virage en 2020

Le réseau RGTR compte 342 lignes, compris les dessertes transfrontalières.
Photo : Pierre Matgé
Luxembourg 3 min. 23.08.2019 Cet article est archivé

Le RGTR prendra un virage en 2020

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Pour le 15 septembre, dix nouvelles lignes de bus feront leur apparition sur le réseau national, sans oublier l'adaptation des horaires et de certains circuits. Mais le grand bouleversement du transport par bus reste attendu pour l'an prochain, avec la restructuration complète du réseau.

A l'approche de la rentrée, le réseau RGTR vient d'annoncer les changements qui interviendront dès le 15 septembre. Dix nouvelles lignes compléteront l'offre de bus, et plus particulièrement des dessertes scolaires à destination des deux lycées phare de Junglinster et Mondorf-les-Bains. Le réseau de quelque 340 lignes verra aussi la mise en circulation du Nordstadbus, reliant Ettelbruck à la zone industrielle Fridhaff-Ouest.

Le service transfrontalier connaîtra une amélioration, avec le renfort de la ligne 301. Désormais, la liaison Thionville-Leudelange fonctionnera même le samedi. Avec l'arrivée annoncée de la deuxième section du tram dans la capitale, les itinéraires des lignes 150, 160, 162 et 163 vont quant à eux être réadaptés. 

Définir les besoins

Ajoutez à cela des dizaines de changements de nom d'arrêt dans l'ensemble du Grand-Duché, et vous comprendrez pourquoi la distribution d'un flyer informatif dans toutes les boîtes à lettres du Luxembourg a été prévue pour préciser l'ensemble des nouveautés.

Mais ces modifications ne sont rien en comparaison des bouleversements attendus sur le réseau dès l'an prochain. 2020 constituera la première étape de la révision de toute la carte des liaisons bus RGTR. En 2018, quatre études régionales ont d'ailleurs été menées afin de définir les besoins, mais surtout constater les incohérences.

Lignes bondées, horaires délaissés par la clientèle, arrêts sans utilité ou au contraire haltes à prévoir compte tenu d'une nouvelle urbanisation: voilà des données concrètes pour appuyer un schéma de transports en lien avec la réalité. Tout comme il convient de prendre en compte l'ouverture du deuxième tronçon du tram dans la capitale, fin 2020.


Un tram passera toutes les 3 minutes devant la gare
En décembre 2020, le tram circulera de Luxexpo jusqu'à la gare centrale à raison d'une rame toutes les 3 minutes. C'est deux fois plus qu'aujourd'hui. Le 13 mai débuteront les travaux sur la partie étroite de l'avenue de la Liberté.

Revoir la réelle utilité

Le résultat des études sera présenté aux résidents en novembre prochain, à l'occasion de réunions publiques. Le ministre de la Mobilité, reprendra alors son bâton de pèlerin, pour expliquer combien ces données doivent faire prendre conscience de l'utilité de rationaliser le réseau. Une démarche déjà entreprise par ce même François Bausch (Déi Gréng) voilà deux ans.

A l'époque, le ministre appuyait son propos sur un constat: 60% des voyageurs transportés se concentrent sur 27 lignes RGTR seulement. Autrement dit, outre une logique d'assurer un service public de transports en commun sur l'ensemble de territoire, il convenait de s'interroger sur l'utilité d'une grande partie du maillage et des fréquences de passage.

Une répartition encadrée

De plus, en 2020, le gouvernement compte réformer le système d'attribution des lignes aux différents transporteurs. En 2017, la Cour des comptes avait fait des remarques sur ces contrats d'exploitation distribués entre les différents opérateurs, sans appel d'offres. 

Il est vrai que l'Etat a son mot à dire, lui qui dépense actuellement près de 220 millions d'euros pour assurer les coûts d'exploitation du réseau RGTR. Un chiffre qui aura quasiment doublé sur ces dix dernières années.

Au 1er mars 2020, il faudra aussi compter avec l'instauration de la gratuité des transports en commun. Le coût de cette mesure approchera les 41 millions d'euros pour les finances de l'Etat. Ce choix s'inscrivant dans une perspective de réduction du trafic routier et ses nuisances liées (pollution, bouchons...).


La gratuité des transports pour handicapés sera débattue à la Chambre
Moins de sept jours après avoir été ouverte à signature, la pétition demandant que les personnes à mobilité réduite puissent se déplacer gratuitement via les transports publics au 1er mars 2020, fait un carton.

La seule incertitude sur l'étendue de la gratuité porte encore sur la tarification du service Adapto. Si, dans un premier temps, le ministère de la Mobilité avait paru souhaiter que cette offre de transports de personnes handicapées reste payante, François Bausch a semble-t-il évolué sur le sujet. 

Un prochain débat parlementaire, à l'automne et déclenché par une pétition publique, permettra d'y voir plus clair.

• Renseignements sur  mobiliteit.lu ou par téléphone (+352) 2465 2465.


Sur le même sujet

Le réseau de bus RGTR gagne en volume
D'ici 2022, les lignes de transport régional circuleront sur plus de 65 millions de kilomètres/an. Le ministre François Bausch a annoncé une montée en puissance des lignes avec notamment un renforcement du service aux heures de pointe et le dimanche.
Lok , Shuttle Bus Gare , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Les bus RGTR circuleront jusqu'à 23h
C'est l'un des changements annoncés pour 2021 par le ministre de la Mobilité. A cette date, l'ensemble du réseau de transports publics par bus sera réorganisé avec des lignes plus en adéquation avec les besoins. Toutes les communes du pays devront donner leur avis avant fin novembre.
09.09.08 illustration mobilite luxembourg, photo. Marc Wilwert
Transports gratuits au Luxembourg: les réponses aux questions
La gratuité des transports est sans conteste l'une des mesures phares du gouvernement Bettel pour cette coalition 2018-2023. Le Luxembourg est en effet le premier pays à introduire une telle mesure à l'échelle nationale. Quelles en sont les modalités? Réponses.
Lokales, 1 Jahr Tram, Mobilität,Kirchberg. Foto: Gerry Huberty
En tram à Bonnevoie en septembre 2021
C'est un segment compliqué sur le parcours du tram, qui relie la place de la Gare à Bonnevoie (Dernier Sol) et enjambe les voies ferrées. Mardi, les travaux de rénovation de ce grand pont rouge, le pont Buchler, ont commencé.
Der Pont Buchler nach seiner Erneuerung im Jahr 2021: Zwei Spuren für die Tram, zwei Spuren für Autos und Busse Richtung Bahnhof und vier Spuren Richtung Bonneweg. Zudem ein Fahrradweg und mehr Platz für Fußgänger.