Changer d'édition

Le réseau d’hébergement de l'ONA affiche déjà complet
Luxembourg 3 min. 09.03.2022
4.000 lits occupés

Le réseau d’hébergement de l'ONA affiche déjà complet

Le Luxembourg a vu arriver plusieurs centaines de réfugiés ukrainiens.
4.000 lits occupés

Le réseau d’hébergement de l'ONA affiche déjà complet

Le Luxembourg a vu arriver plusieurs centaines de réfugiés ukrainiens.
Photo: AFP
Luxembourg 3 min. 09.03.2022
4.000 lits occupés

Le réseau d’hébergement de l'ONA affiche déjà complet

Simon MARTIN
Simon MARTIN
A l'heure où des millions de réfugiés ukrainiens se trouvent actuellement en Europe ou aux portes de celle-ci, il est important de connaître les capacités d'accueil du Luxembourg.

Ce mardi, nous apprenions que le nombre de réfugiés ayant fui l'Ukraine depuis l'invasion par l'armée russe le 24 février avait dépassé les deux millions, selon le site internet du Haut commissariat aux réfugiés. Si la Pologne en a accueilli plus de la moitié, le Luxembourg a vu également arriver plusieurs centaines d'entre eux. Si la population luxembourgeoise a fait preuve d'une incroyable solidarité depuis le début du conflit en fournissant une assistance, du matériel et un soutien financier, se pose également la question du logement pour ces centaines de personnes fuyant la guerre. 


Zahlreiche Menschen hatten an der friedlichen Demonstration teilgenommen.
Les Luxembourgeois ont manifesté contre la guerre
Comme dans de nombreuses autres villes, des citoyens sont descendus dans les rues de Luxembourg ce samedi pour exprimer leur opposition à la guerre en Ukraine.

L'accueil de réfugiés n'est pas une première pour le Luxembourg. En 2015, lors de la crise migratoire, le gouvernement luxembourgeois avait mis en place un plan d’urgence d’accueil pour répondre aux besoins urgents du terrain suite à l’arrivée d’un grand nombre de demandeurs de protection internationale au Luxembourg. Toutefois, les députées Djuna Bernard et Stéphanie Empain (Déi Gréng) se sont demandé si le Grand-Duché était réellement prêt à faire face à cet afflux massif de citoyens. Au travers d'une question parlementaire, les mandataires ont d'ailleurs demandé au ministre de l'Immigration et de l'Asile Jean Asselborn (LSAP) s'il ne serait pas utile de mettre en place un nouveau plan d'urgence. 

Le réseau d'hébergement est saturé

Ce dernier n'a pas manqué de rappeler, dans sa réponse, que le réseau d’hébergement pour demandeurs de protection internationale géré par l’Office national de l’accueil (ONA), englobant un peu plus de 4.000 lits au total, est actuellement à saturation complète. Un constat interpellant alors que l'on annonce un total de près de cinq millions de réfugiés ukrainiens au total en Europe. 


Politik-Innenpolitik, PK LUkraine, Nicolas Zharov, Lydie Polfer, Maurice Bauer, Claude Radoux, Inna Yaremenko  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Solidaire aux côtés des Ukrainiens et des Ukrainiennes
La ville de Luxembourg a mis en place des initiatives pour aider les réfugiés ukrainiens. Ce samedi, une nouvelle manifestation a lieu sur la place Clairefontaine.

C’est pour cette raison que le gouvernement luxembourgeois a mis en place un premier centre de primo-accueil de 200 lits pour héberger des personnes fuyant la guerre en Ukraine. «Ce centre d’accueil d’urgence, ouvert 24h/24, 7j/7, est situé à la SHUK (Structure d’hébergement d’urgence au Kirchberg) à Luxembourg-Ville. S’y ajoute un bâtiment de la structure d’hébergement d’urgence multifonctionnelle du Findel, disposant d’une quarantaine de lits, qui a été mis à disposition en urgence par le ministère de la Famille et de l’Intégration et à la Grande Région», a détaillé Jean Asselborn. 

Etendre les capacités d'hébergement

«Les services responsables sont en train d’étendre les capacités d’hébergement pour l’accueil des nouveaux arrivants sur plusieurs sites sur le territoire luxembourgeois. Le gouvernement continue de travailler sans cesse à la prospection et à l’identification d’immeubles et de terrains qui se prêtent à la mise en place de structures d’hébergement durables, en collaboration avec les communes. Une analyse des hébergements disponibles à court terme (hôtels, auberges de jeunesse, etc.) est en cours», a également révélé le ministre. Rappelons effectivement qu'un appel aux communes pour la mise à disposition d’immeubles et de terrains avait été lancé. Plusieurs communes se sont manifestées depuis cet appel. «L’ONA est en train d’analyser lesdites offres».


Le Premier ministre Xavier Bettel (DP) parle d'une journée triste et sombre.
Un premier entretien téléphonique entre Bettel et Zelensky
Le président ukrainien a annoncé s'être entretenu avec le Premier ministre luxembourgeois. De nouvelles aides ont été annoncées.

Malgré le manque de places immédiatement disponibles, Jean Asselborn souhaite mettre en exergue le personnel des ministères et administrations concernés. «Celui-ci est pleinement mobilisé pour l’accueil et l’encadrement des personnes fuyant la guerre en Ukraine. Le Conseil de gouvernement a par ailleurs déjà marqué son accord de principe pour des renforts temporaires, si ceux-ci s’avéraient nécessaires».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Luxembourg travaille d'arrache-pied à la mise à disposition d'hébergements pour les réfugiés ukrainiens. Sur 800 lits, la moitié est déjà occupée, a indiqué le ministre Jean Asselborn ce mercredi matin lors d'un point presse.
IPO.PK Asselborn Accueil Flüchtlinge aus der Ukraine.Foto :Gerry Huberty/Luxemburger Wort