Changer d'édition

Le regard critique du CSV sur la gestion de crise
Luxembourg 3 min. 23.04.2020 Cet article est archivé

Le regard critique du CSV sur la gestion de crise

Le député Laurent Mosar exige du gouvernement des mesures de protection supplémentaires pour les petits entrepreneurs.

Le regard critique du CSV sur la gestion de crise

Le député Laurent Mosar exige du gouvernement des mesures de protection supplémentaires pour les petits entrepreneurs.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 3 min. 23.04.2020 Cet article est archivé

Le regard critique du CSV sur la gestion de crise

Au-delà de la nécessaire union nationale en période de crise, le principal parti d'opposition commence à adresser quelques piques au gouvernement. A commencer par le sort réservé aux indépendants.

(pj avec Thomas KLEIN) - Evidemment que le CSV a resserré les rangs autour des gouvernants ces dernières semaines. Difficile de jouer les frondeurs alors que le pays est malmené par le covid-19 et ses impacts. Sauf que depuis quelques jours, le soutien n'est plus aussi global. «Nous avons le sentiment que le gouvernement, et Dan Kersch en particulier, n'est toujours pas conscient de l'ampleur de cette crise économique. De nombreuses entreprises, en particulier les petites, sont déjà au bord du gouffre. Nous devons réagir rapidement», tonne Laurent Mosar pour les chrétiens-sociaux.

Samedi, face à l'ensemble des députés luxembourgeois, le parlementaire CSV n'a pas manqué de le scander haut et fort. Plaidant avec passion pour une extension des mesures de protection notamment pour indépendants, start-up et sociétés de moins de 10 salariés. Depuis, la vidéo de son intervention a été visionnée par plus de 45.000 personnes. C'est dire si l'opposition semble avoir visé juste. D'ailleurs, mercredi, le ministre des Classes moyennes Lex Delles (DP) n'a pas manqué de rectifier le tir, annonçant une batterie de nouvelles aides pour les micro et petites entreprises.


Wirtschaft, Itv Alexa Ballmann, Prasidentin der Jonk Handwierker, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La voix des jeunes artisans au milieu du déconfinement
Alexa Ballmann sera une des trois femmes à participer au comité chargé par le gouvernement de veiller à ce que le déconfinement se déroule au mieux pour les professionnels. Et la présidente de Jonk Handwierk n'entend pas rester muette.

À l'avenir, les entreprises de dix à vingt salariés pourront recevoir une indemnisation unique de 12.500 euros. De plus, l'aide à la liquidité pour les entreprises de moins de dix employés a été élargie. Si ces entreprises sont contraintes de cesser leurs activités ou subissent une perte de chiffre d'affaires d'au moins 50%, entre le 15 avril et le 15 mai 2020 en raison des mesures de lutte contre l'épidémie, elles pourront demander une aide forfaitaire de 5.000 euros. «Cela va dans la bonne direction», jubile un CSV ravi d'avoir été entendu. 

Maintenant que la brèche est ouverte, le principal parti d'opposition s'y engouffre plus encore. Réclamant au gouvernement, par exemple, qu'il ne tarde plus à autoriser les petits commerces à rouvrir. «Ce qui fonctionne actuellement pour les bouchers et les pharmaciens, où seuls un certain nombre de clients masqués sont autorisés à entrer dans le magasin, peut également être appliqué aux autres secteurs de la vente», encourage Laurent Mosar.


6.7. Wi / Banque de Luxembourg / Table Ronde Glocal Histories of Finance / Geschichte des Finanplatzes Luxemburg / Luc Frieden Foto:Guy Jallay
Une crise économique avec un air de déjà-vu
Actuel président de la Chambre de commerce, Luc Frieden occupait les fonctions de ministre des Finances quand est survenue la crise économique de 2008-9. De quoi lui donner un certain recul sur les turbulences actuelles.

Xavier Bettel et ses ministres sont également invités à se pencher sur divers soutiens manquant dans le plan de stabilisation annoncé à hauteur de 8,8 milliards. L'aide aux commerces en difficulté pourrait être plus importante, maintenant que l'UE a desserré le cordon des limites de l'assistance. 

Le CSV propose également que les locataires de magasins puissent différer leur loyer pendant les mois de crise et aient le temps de payer leurs arriérés jusqu'en juillet 2021. En outre, pourquoi ne pas accorder aux propriétaires qui renonceraient à une partie du loyer, de déduire partiellement cette perte de leurs impôts?

L'indispensable emprunt

Conscients que la gestion de la situation a et aura un coût exorbitant, Laurent Mosar et les siens marchent néanmoins dans les pas du gouvernement quand celui-ci réclame un recours à l'emprunt pour 3 milliards d'euros. Mesure validée par la Chambre et qui a trouvé sa réalisation concrète déjà, mercredi, avec un prêt de 2,5 milliards déjà validé (et à taux négatif). «Je crois que nous n'avons pas d'autre choix ici. Si de nombreuses entreprises ne survivent pas et que le chômage augmente massivement, il en coûtera beaucoup plus cher que de financer ces mesures maintenant», conclut Laurent Mosar.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si le dispositif a jusque-là été un outil très utilisé depuis le début de la pandémie, le gouvernement entend désormais sortir les entreprises de ce schéma. Pour cela, l'Etat a mis en place une nouvelle aide dès juillet. Mais pour ce premier mois, le nombre de bénéficiaires s'annonce réduit.
Kurzarbeit, Arbeiter, Fabrik, Produkion
BCEE, BIL, BGL BNP Paribas, Banque de Luxembourg, Raiffeisen, ING et Bank of China : tels sont les établissements ayant validé la nouvelle convention encadrant le régime des prêts garantis par l’État.
Wirtschaft, Classement des Banques,Finanzplatz Luxemburg,Banken,Deutsche Bank, KPMG. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le ministre du Travail «n'a rien contre les indépendants». Mais Dan Kersch (LSAP) pense toujours que le chômage partiel n'est pas l'outil adéquat pour les aider. Qu'importe, ils en ont besoin, rétorque le patron des artisans.
L'administration fiscale, elle aussi, s'adapte à la crise économique en accordant aux particuliers comme aux entreprises des reports dans les déclarations ou paiement d'impôts.
En matière de lutte contre la pandémie, et pour faire face aux difficultés des entreprises, toutes les initiatives sont bonnes à prendre. C'est ainsi qu'un site de mise en relation de l’offre et de la demande de masques, visières et désinfectants vient de voir le jour. Son nom: www.EPI-COVID19.lu
WI,Difralux, Desinfektionsmittel statt Liköre. Gerard Leuchter,Destillerie stellt in der Coronakrise Desinfektionsmittel her. Foto: Gerry huberty/Luxemburger Wort
Pour sa première séance plénière au sein du cercle municipal vendredi, les parlementaires ont débattu de la stratégie de sortie de crise que leur a présentée le Premier ministre. Lequel en a profité pour glisser l'annonce d’une nouvelle aide pour les entreprises.
Politik, Ankündigungen von Bettel bezüglich Corona, Covid-19, Chambre, Cercle cité, Foto: Lex Kleren/ Luxemburger Wort