Changer d'édition

Le recours au congé pour raisons familiales en chiffres
Luxembourg 2 min. 27.05.2020

Le recours au congé pour raisons familiales en chiffres

Pour le mois d'avril, la CCSS a avancé 94 millions d'euros aux employeurs au titre du congé pour raisons familiales, selon les données fournies par Romain Schneider.

Le recours au congé pour raisons familiales en chiffres

Pour le mois d'avril, la CCSS a avancé 94 millions d'euros aux employeurs au titre du congé pour raisons familiales, selon les données fournies par Romain Schneider.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 27.05.2020

Le recours au congé pour raisons familiales en chiffres

Avec 46,7 millions d'euros versés pour le mois de mars par le Centre commun de la sécurité sociale et une avance de 94 millions en avril, le dispositif dédié aux parents de jeunes enfants pendant le confinement a été sollicité, révèle mercredi le ministère de la Sécurité sociale.

(Jmh) - Mesure «pragmatique» mise en place pendant le confinement, le congé pour raisons familiales extraordinaires a su trouver son public. A savoir les parents d'enfants de moins de 13 ans. Selon les données publiées mercredi par le ministère de la Sécurité sociale dans une réponse parlementaire, ils étaient officiellement 40.338 salariés à y avoir recours au mois de mars 2020. Soit 8,6% des personnes travaillant au Grand-Duché et représentant un coût de 46,7 millions d'euros pour le Centre commun de la sécurité sociale (CCSS). 


Congé parental,!!!! à utiliser uniquement pour illustrer le congé parental. Foto:Gerry Huberty
Un congé pour raisons familiales protecteur du salarié
Mis en place pendant le confinement pour permettre la prise en charge des enfants, le dispositif évolue depuis la reprise de l'école fondamentale. Mais pour le ministre du Travail, son objectif reste le même: «prendre soin» des plus jeunes et protéger le bénéficiaire par rapport à son employeur.

Sans surprise, les femmes ont été les principales bénéficiaires de ce dispositif puisqu'elles représentent près de six dossiers traités sur dix (58,1%) parmi les salariés. Scénario légèrement différent pour les indépendants et les agriculteurs où la parité est de mise (50,3% des dossiers traités concernaient des hommes, contre 49,6% pour les femmes). Selon les données du CCSS pour le mois de mars, les salariés actifs dans l'Horeca et les services ont été ceux ayant eu le plus recours au dispositif. 

Si les données du mois de mars sont précises et officielles, celles du mois d'avril ne sont encore que des estimations. Un état de fait qui s'explique par le fonctionnement même de ce dispositif extraordinaire, basé sur un système d'avance. Cette dernière «intervient un mois avant le remboursement exact», indique mercredi Romain Schneider (LSAP), ministre de la Sécurité sociale, laissant ainsi le temps aux employeurs de dresser la liste précise des salariés les ayant informés de leur volonté d'utiliser ce congé et la durée de leur absence.

Un décalage qui peut donc amener à d'importants écarts entre les chiffres de l'avance et le remboursement intégral. Pour le mois de mars, Romain Schneider indique que la CCSS avait avancé 34 millions d'euros auprès de 26.000 salariés. Au final, la facture se sera donc élevée à 46,7 millions pour 40.338 salariés. Soit un tiers de plus. Pour le mois d'avril, la CCSS annonce une avance de 94 millions d'euros pour 26.500 salariés. 


Ministere des Finances - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Les finances publiques, autres victimes du virus
Sur les trois premiers mois de l'année, les recettes engrangées par l'Etat sont en recul (-8,4%) alors que les dépenses ont fait un bond de 28,5%, selon les données publiées lundi par le ministère des Finances. En cause, les mesures d'aide mises en place par le gouvernement pour répondre à la crise sanitaire.

Et l'écart pourrait s'avérer encore plus important «du fait que de nombreux employeurs ont dû effectuer les démarches administratives afférentes pour la première fois et que bon nombre de services des ressources humaines ont été dépassés par le nombre de salariés concernés», estime le ministre. Interrogé sur une éventuelle estimation du coût total de ce congé extraordinaire, Romain Schneider affirme ne pas être en mesure de répondre puisque «les déclarations patronales relatives aux mois concernés ne parviendront au CCSS que dans les mois prochains et devront, le cas échéant, être corrigées ou complétées par la suite». 

Pour rappel, le congé pour raisons familiales extraordinaires ne constituera pas la mesure la plus coûteuse mise en place par le gouvernement, la palme revenant au chômage partiel. Ce dernier a déjà englouti quelque 725 millions d'euros depuis son entrée en vigueur, selon les dernières données disponibles. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un congé pour raisons familiales protecteur du salarié
Mis en place pendant le confinement pour permettre la prise en charge des enfants, le dispositif évolue depuis la reprise de l'école fondamentale. Mais pour le ministre du Travail, son objectif reste le même: «prendre soin» des plus jeunes et protéger le bénéficiaire par rapport à son employeur.
Congé parental,!!!! à utiliser uniquement pour illustrer le congé parental. Foto:Gerry Huberty
Le chômage partiel étendu jusque fin 2020
L'Etat luxembourgeois a déjà dépensé 725 millions d'euros pour accompagner les mesures de chômage partiel depuis la mi-mars. Mais le dispositif sera maintenu «jusqu'au 31 décembre, au moins» a annoncé le ministre du Travail.