Changer d'édition

Le recensement dans les starting-blocks
Luxembourg 1 3 min. 21.09.2021
Démographie

Le recensement dans les starting-blocks

Au dernier recensement il y a dix ans, le pays comptait 512.000 habitants. Depuis, la barre des 634.000 a été dépassée.
Démographie

Le recensement dans les starting-blocks

Au dernier recensement il y a dix ans, le pays comptait 512.000 habitants. Depuis, la barre des 634.000 a été dépassée.
Photo : Claude Piscitelli
Luxembourg 1 3 min. 21.09.2021
Démographie

Le recensement dans les starting-blocks

Après deux faux départs, le comptage et l'étude de la population du Luxembourg va pouvoir commencer. A compter du 8 novembre et jusque fin 2021, c'est un questionnaire digital qui sera proposé aux habitants. Covid oblige.

Le Luxembourg a-t-il vieilli ou rajeuni? Compte-t-il plus d'habitants que dans les dernières données officiellement collectées en 2011? Comment se composent les ménages du pays? Quelles sont les habitudes en matière de consommation?  Dans quel secteur d'activité travaillent-ils? Le niveau scolaire général a-t-il évolué? Vers où se font les déplacements quotidiens?  

C'est fou tout ce que l'on va apprendre des informations du prochain recensement. Une opération qui devait initialement se faire en février 2021, puis en juin, et qui finalement a trouvé sa place à l'automne. Mais qu'importe aujourd'hui les aléas de lancement du recensement, pour le ministre de l'Economie, l'important maintenant est de mobiliser les foules. 

Autrement dit, que chacun parmi les 102 communes du pays participe bien à ce rendez-vous de novembre. Et si Franz Fayot (LSAP) insiste tant sur la participation, c'est qu'au-delà de la précision des résultats, c'est bien la direction du pays qui se retrouve modifiée après chaque analyse décennale. D'où ce slogan pour l'édition 2021 : «Nous vous comptons parce que vous comptez».

Aménagement du territoire, ouverture de classes, besoin en logements, aides sociales, disposer d'une image précise de la population oriente ainsi la politique nationale. Et cette année, les organisateurs du recensement, au Statec, ont ajouté plus de points d'analyse pour affiner la vision du pays.

Autre nouveauté : pour dresser le tableau complet du Luxembourg, le recensement s'appuiera fortement sur l'envoi de questionnaires numériques. Des mails jugés plus sûrs, sanitairement parlant, que le traditionnel fichier papier à remplir. Avec le covid, plus question de mobiliser aussi des centaines d'agents recenseurs pour aller au-devant de la population. La crise covid a fait changer les habitudes, et les citoyens ont pris l'habitude des démarches dématérialisées. Entre invitations au Large scale testing, à la vaccination ou les demandes à remplir en ligne sur MyGuichet.lu (2,6 millions de dossiers traités depuis janvier!), autant surfer sur cette vague 2.0.

Diversité de la population oblige, les formulaires seront disponibles en cinq langues. En plus du luxembourgeois, de l'allemand et du français, les documents à remplir pourront être lus et complétés en anglais ou portugais. Et si questionnement il y a, le ministère de l'Economie qui supervise ce renseignement ouvrira une hotline (tel. 8002-2121, du lundi au vendredi de 8h à 18h).

C'est peut-être la dernière fois que le recensement se fait sous cette forme aussi étendue et en liaison directe avec chaque citoyen. En effet, pour faciliter ce travail, le Statec adopterait bien une méthode déjà en usage en Belgique, Autriche ou dans certains pays scandinaves. Là, la plupart des connaissances utiles pour l'Etat sur les habitants sont tirées du traitement de différents registres publics et administratifs. De fait, il n'y a pas de nécessité de questionnement à large échelle.

Mais pour l'heure au Grand-Duché, seules les informations enregistrées dans les fichiers communaux et de la Sécurité sociale sont exploitées dans le cadre du recensement. Une extension à d'autres registres nécessiterait, bien sûr une adaptation de la loi, à l'image de ce qui s'est pratiqué sur la réforme des fichiers de la police et de la justice en quelque sorte.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pour le prochain scrutin local, le nombre de conseillers communaux dépendra du registre national des personnes, et les démarches d'inscription des électeurs étrangers seraient simplifiées. Mais la réforme électorale ne s'arrête pas là.
Lokales, Referendum Leudelingen, Centre Culturel an der Eech, Wahlen, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Si elle devait initialement démarrer dans deux mois, la photographie de la population luxembourgeoise n'aura finalement lieu qu'à partir du 8 novembre. Un changement lié à la pandémie que réclamait notamment le Syvicol.
5.9.2016 Luxembourg, ville, Braderie, stadter braderie, soldes, Solden, population photo Anouk Antony
Règle européenne oblige, la photographie de la population résidente au Luxembourg aura lieu en juin 2021. Adapté à la pandémie, le recensement se déroulera aussi sur Internet, pour limiter autant que possible les interactions avec les recenseurs.
Lokales, Wiedereröffnung der Geschäfte, Covid-19, Coronavirus, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort