Changer d'édition

Le quartier de la gare attend toujours ses caméras
Luxembourg 4 min. 14.07.2020

Le quartier de la gare attend toujours ses caméras

Les contrôles anti-stup portent leurs fruits, mais pas assez encore aux yeux des riverains.

Le quartier de la gare attend toujours ses caméras

Les contrôles anti-stup portent leurs fruits, mais pas assez encore aux yeux des riverains.
Photo : Steve Remesch
Luxembourg 4 min. 14.07.2020

Le quartier de la gare attend toujours ses caméras

Promise voilà deux ans, la vidéosurveillance n'a toujours pas été installée dans ce secteur de la capitale. De quoi alimenter les débats en conseil communal autour d'un quartier toujours en attente de plus de sécurité.

(pj avec Nadine SCHARTZ) Mais où sont passées les caméras de vidéosurveillance annoncées en 2018 par le ministre de l'Intérieur de l'époque. Etienne Schneider (LSAP) les promettait dans le quartier de la gare, à Luxembourg, pour l'année suivante. Deux ans plus tard, la population et certains élus de la capitale les réclament encore... Car délinquance et prostitution polluent toujours cette partie de la ville.

Aussi, à l'occasion du dernier conseil communal de Luxembourg, les oreilles de François Bausch (Déi GRéng) ont dû siffler. Car c'est à lui maintenant, en tant que ministre de la Sécurité intérieure, de tenir la promesse insatisfaite. Certes, celui-ci a déjà agi pour apaiser le quotidien des habitants, en renforçant les patrouilles de police mais cela ne suffit pas, pour l'heure, à dissuader trafiquants de drogues, toxicomanes, mendiants et filles de joie à fréquenter les trottoirs du quartier. «L'ampleur des actions illégales qui ont lieu au milieu de la rue est énorme et n'est plus durable» , a ainsi grondé la conseillère DP, Héloïse Bock.


19.1.Polizeikontrollen Gare / Polizei Foto: Guy Jallay
30 policiers supplémentaires dans le quartier Gare
Réagissant au ras-le-bol des riverains, le ministre de la Sécurité intérieure a dévoilé jeudi les renforts policiers et les actions menées au cours des cinq dernières semaines dans l'un des quartiers sensibles de la capitale. La bourgmestre insiste sur la pérennité des nouveaux effectifs.

Et s'il fallait mettre la pression pour l'installation de plus d'yeux électroniques dans les environs, Claudine Konsbruck (CSV) s'en est chargée: «Nous exigeons que la promesse d'Etienne Schneider soit tenue. Les caméras contribuent de manière significative au sentiment de sécurité». Les deux élues ont d'ailleurs présenté une motion listant 15 améliorations à apporter au quartier, tant du point de vue social qu'urbanistique.

Avant que la rue de Strasbourg ne soit réaménagée, déjà des changements apparaissent. C'est ainsi que cet axe est désormais interdit à la circulation (hors résidents et livreurs). Moins de voitures donc une amélioration du cadre de vie, et un moyen de permettre aux restaurants d'étendre leurs terrasses en lieu et place d'une voie de circulation, a fait remarquer Patrick Goldschmidt (DP). Un échevin rappelant aussi qu'un projet de réaménagement de la zone était en cours d'élaboration avec la population et la Ville.


La place de Paris en travaux jusqu'en 2021
La réalisation du tronçon du tram en direction de la Gare centrale se poursuit. Depuis le début de la semaine, les aménagements se concentrent autour d'un endroit phare de la capitale. Une opération qui va se réaliser en trois phases et dont la durée est estimée à un an.

En attendant l'arrivée retardée des caméras de surveillance (à la gare ou à Bonnevoie d'ailleurs) ne fait pas forcément l'unanimité. Même si l'Etat ne pourra certainement pas faire autrement que de concrétiser son engagement, le conseiller d'opposition David Wagner (Déi Lénk ) n'y est pas favorable. «Nous ne pouvons pas résoudre le problème avec la répression et la vidéosurveillance», a-t-il exprimé. Pour l'écologiste Christa Brömmel (Déi Gréng) même réticence : «Nous ne pouvons accroître la sécurité qu'avec plus de présence policière.»

Un renforcement des effectifs de sécurité qui est listé dans la motion présentée par DP et CSV. Mais les deux signataires souhaitent, aussi, la participation du public en ce qui concerne la refonte de la place Léon XIII et de la zone autour de la piscine de Bonnevoie; une implication renforcée des services sociaux dans les quartiers du centre ou le recours plus fréquent aux chiens anti-stups lors des patrouilles.

Une chose est sûre, l'arrivée en fin d'année du tram dans cette partie de la Ville devrait complètement modifier la perception de ces quartiers. Voire changer la population souhaitant y résider. Le ministre Bausch a promis à la bourgmestre Lydie Polfer (DP) de veiller à assainir le climat ambiant d'ici peu avec de nouvelles mesures. A voir, car -l'exemple de la vidéosurveillance le prouve encore- les promesses n'engagent que ceux qui y croient... A  noter toutefois qu'en 2019, le développement du système de vidéosurveillance de la capitale a coûté plus d'un million d'euros.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La police améliore son efficacité en 2019
En 2019, agents et enquêteurs luxembourgeois ont réussi à résoudre 53,9% des faits de délinquance dont ils ont eu connaissance. Dans le même temps, le pays voit le nombre d'infractions commises progresser aussi (+4%)
Razzia Perigord Verhaftung Festnahme Drogen Srec Police Polizei
L'Observatoire des délinquances attendra
Si rien ne s'oppose à voir le Luxembourg se doter d'un tel outil, la ministre de la Justice Sam Tanson reconnaît que le projet n'est pour l'heure pas à l'ordre du jour.
Les trafiquants de drogue nigérians dans le collimateur
Principal fléau de la police, le trafic de drogues continue d'augmenter dans le pays et principalement dans la capitale. Le «réseau majeur» de la gare, explique François Bausch, est alimenté par des Nigérians «qui ne résident pas au Luxembourg mais qui viennent de France».
Opération coup de poing par la Police ainsi que la Douane à Wasserbillig, le 27 Octobre 2015. Photo: Chris Karaba
La criminalité liée à la drogue toujours à la hausse
Lors des sept premiers mois de l'année, la délinquance liée au trafic de stupéfiants a augmenté de plus de 62% dans la capitale, surtout dans le quartier de la gare et à Bonnevoie. Face à ce fléau, riverains et commerçants restent mobilisés.
Polizei Razzia Drogenkontrolle Drogen Rue de Strasbourg Bahnhofsviertel Festnahme Verhaftung
Quand la vidéosurveillance sert la justice
En une année, ce sont 175 photos prises par des caméras de surveillance qui ont servi de preuves pour des crimes commis à Luxembourg. Plusieurs auteurs ont même été arrêtés en flagrant délit.
überwachungskamera - Photo : Pierre Matgé