Changer d'édition

Le projet du CSV pour le Luxembourg est affiché

Le projet du CSV pour le Luxembourg est affiché

Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 07.09.2018

Le projet du CSV pour le Luxembourg est affiché

Maurice FICK
Maurice FICK
Vous avez sûrement déjà vu les affiches qui ont fleuri cette nuit? A un peu plus de cinq semaines des élections législatives, le CSV entre dans le vif du sujet en présentant sa campagne électorale visuelle pour imager son «Projet pour le Luxembourg».

Un style épuré, des hommes, femmes et fillettes au centre de l'image sur fond flouté et un thème qui se dessine d'un trait fin que l'on retrouve d'une image à l'autre. La campagne électorale visuelle du parti chrétien-social (CSV) a été dévoilée ce vendredi aux Rotondes à Luxembourg-Bonnevoie, le lieu de rendez-vous fixé par le CSV pour la grande soirée électorale du 14 octobre 2018.


Claude Wiseler, chef de fraction du CSV et tête de liste aux élections législatives d'octobre 2018 (à droite) et Marc Spautz, président du parti chrétien-social, ont un plan pour le Luxembourg.
Le CSV a «un plan pour le Luxembourg»
Le CSV dévoile le contenu de son programme électoral par tranches. Pour qu'il n'y en ait pas trop à la fois. Le premier volet concerne la justice, l'innovation et l'efficience.

«Notre campagne se concentre sur les thèmes qui sont importants pour les gens», explique Laurent Zeimet, secrétaire général du parti, avant de dévoiler à la presse quatre courtes vidéos axées sur un thème chacune: l'innovation, la famille et l'éducation, la mobilité et le logement. Dans les quatre, Claude Wiseler, l'homme fort du parti, apparaît brièvement en esquissant un sourire du coin de la bouche. Sans rien dire.

Les mêmes thèmes se déclinent sur les affiches géantes qui ont fleuri dans la nuit de jeudi à vendredi un peu partout dans le pays. Au total, le CSV va exposer son «Plan pour le Luxembourg» sur 140 porte-affiches et près de 650 affiches dans les jours à venir.

Claude Wiseler: «Nous n'avons pas seulement un projet pour les cinq années à venir mais à long terme.»

«Le projet que nous avons est un projet cohérent et non un ramassis de points qui se succèdent. Cette cohérence permet également d'expliquer des réformes difficiles qui ne plaisent pas nécessairement à tout le monde mais qui deviennent plus compréhensibles lorsqu'elles sont placées dans un cadre plus général», résume Claude Wiseler, en citant l'exemple de la nécessaire réforme territoriale.


18.7.IPO / PK CSV / Programm / PK mit Laurent Zeimet , Claude Wiseler , Marc Spautz Foto : Guy Jallay
Education, infrastructures, Europe: le CSV déroule la suite du programme
Après avoir dévoilé trois points de son programme électoral au mois de juillet, le CSV poursuit avec son projet pour l’éducation, les infrastructures et l’Europe.

Le patron  et tête de liste du CSV souligne que «notre plan dispose d'une vision pour le Luxembourg pour les dix, quinze, vingt années à venir. Nous n'avons pas seulement un projet pour les cinq années à venir mais à long terme».

Décontracté, Claude Wiseler, explique que «celui qui fait depuis longtemps de la politique, est content quand ça commence. C'est un moment précieux que celui de convaincre les électeurs de son projet parce qu'ils ont une attente. Les semaines qui viennent sont un moment important et je me réjouis de ce dialogue. Ce sont des semaines captivantes malgré la fatigue qui ira en s'accumulant», sait bien le politicien chevronné de 58 ans au long CV.

Ce lundi 10 septembre, le CSV présentera le 3e et dernier volet de son programme électoral. Le document final sera sur les tables du Parc-hôtel Alvisse à Dommeldange le samedi 15 septembre où le CSV tiendra son congrès national.