Changer d'édition

Le procès du «CSV-Frëndeskrees» prolongé jusqu'à mardi
Luxembourg 2 min. 21.10.2021
Justice

Le procès du «CSV-Frëndeskrees» prolongé jusqu'à mardi

Le procès de l'affaire CSV-Frendeskrees ne s'est pas achevé en cette troisième journée de tribunal.
Justice

Le procès du «CSV-Frëndeskrees» prolongé jusqu'à mardi

Le procès de l'affaire CSV-Frendeskrees ne s'est pas achevé en cette troisième journée de tribunal.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 21.10.2021
Justice

Le procès du «CSV-Frëndeskrees» prolongé jusqu'à mardi

Après l'audition des témoins, les plaidoiries des avocats devaient conclure ce jeudi le procès qui pèse sur le CSV. Mais un retard d'une heure au procès en a décidé autrement.

(tb avec Marc Hoscheid)- L'affaire «CSV-Frëndeskrees» jouera les prolongations. Initialement prévu pour durer jusqu'à ce jeudi, le procès de Frank Engel et six autres membres ou anciens membres du principal parti d'opposition finira finalement mardi prochain, ont annoncé jeudi les magistrats de la deuxième chambre du tribunal correctionnel. En cause: le retard pris lors des plaidoiries, débutées avec une heure de retard.


Frank Engel nutzte den zweiten Prozesstag, um frühere Finanztransationen bei der CSV zu kritisieren.
Frank Engel rend coup pour coup
Pas question pour l'ex-président du CSV d'être le seul bouc émissaire dans le procès en cours dans l'affaire des Frëndeskrees

En ce troisième jour de procès, les avocats de l'ancien président du CSV, des anciens trésoriers et de l'ancien secrétaire général du parti ont plaidé contre l'accusation de «faux et usage de faux», tous estimant que le contrat signé entre Frank Engel et le «CSV-Frëndeskrees» était valable. Si les objectifs fixés - trouver de nouveaux donateurs, trouver de nouveaux biens immobiliers à gérer et transformer l'ASBL en fondation - n'ont pas été atteints, tous défendent le fait que Frank Engel y a travaillé quotidiennement sur place. Et qu'il avait intégralement remboursé le salaire d'environ 40.000 euros. 


IPO , Prozess CSV Freundschaftskreis , Foto:Guy Jallay /Luxemburger Wort
Frank Engel charge son ancien parti devant les juges
A l'occasion du premier jour du procès de l'affaire «CSV Frëndeskrees», l'ancien président du CSV a fait le choix de passer à l'offensive et accuse les membres de la fraction d'avoir manigancé pour «se débarrasser» de lui.

Pour Me Lorang, avocate de Frank Engel, ce n'est pas à cause du manque d'engagement de son client que le contrat n'a pas pu être mené à bien, mais à cause des discordes internes au CSV, connues en dehors du cercle du principal parti représenté à la Chambre. Pour  Me Rollinger, avocat de Georges Heirendt, ancien trésorier du CSV, l'accusation d'abus de confiance ne devrait pas être retenue contre son client car «contrairement à l'ADR ou à Déi Gréng par exemple», le CSV ne possède pas de personnalité juridique. 


Cette épée de Damoclès qui menace le CSV
Mardi débute le procès contre l'ancien président du parti chrétien-social Frank Engel dans l'affaire du financement du «Frëndeskrees». Un caillou dans la chaussure de la formation qui entame sa reconstruction.

Et donc que le remboursement par le parti des dépenses sociales de l'ancien président ne constitue pas une faute de l'ancien trésorier, puisque les comptes ont été approuvés à une large majorité lors du congrès en octobre 2020. Quelque 6.000 euros qui représenteraient également une somme modeste, puisque «c'est le montant que touche le joueur d'un club de football médiocre au Luxembourg, même si, bien sûr, je ne qualifierai jamais le CSV de tel.» Le procès s'achèvera mardi avec les plaidoiries qui ont dû être interrompues ce jeudi.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Au dernier jour du procès contre plusieurs responsables du CSV, le ministère public a plaidé pour que l'ancien président du parti soit condamné à une peine de neuf mois avec mesure probatoire et une amende. Les autres sanctions plaidées se révèlent plus légères.
IPO , ITV Frank Engel , CSV Nationalpräsident (noch) , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Pas question pour l'ex-président du CSV d'être le seul bouc émissaire dans le procès en cours dans l'affaire des Frëndeskrees
Frank Engel nutzte den zweiten Prozesstag, um frühere Finanztransationen bei der CSV zu kritisieren.
Mardi débute le procès contre l'ancien président du parti chrétien-social Frank Engel dans l'affaire du financement du «Frëndeskrees». Un caillou dans la chaussure de la formation qui entame sa reconstruction.
A l'occasion du premier jour du procès de l'affaire «CSV Frëndeskrees», l'ancien président du CSV a fait le choix de passer à l'offensive et accuse les membres de la fraction d'avoir manigancé pour «se débarrasser» de lui.
IPO , Prozess CSV Freundschaftskreis , Foto:Guy Jallay /Luxemburger Wort
Affaire «CSV Frëndeskreess»
Trois mois après l'ouverture d'une investigation contre l'ancien président du CSV, le parquet annonce mardi qu'un volet a été «clôturé récemment», mais qu'un autre doit l'être «dans les semaines à venir». Un éventuel procès devrait se tenir «avant la fin de l'année».
IPO , ITV Frank Engel , CSV Nationalpräsident (noch) , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Suspecté d'abus de biens sociaux, le président du CSV s'est défendu, mercredi, de toutes les accusations qui pèsent contre lui. Et estime que le contrat qu'il a signé avec l'asbl «CSV Frëndeskrees» n'a rien d'illégal.
Contacto , ITV Frank Engel , Präsident CSV , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort