Changer d'édition

Le prix de l'essence en légère baisse, celui du diesel en hausse
Luxembourg 27.04.2022
Bonne et mauvaise nouvelle à la pompe

Le prix de l'essence en légère baisse, celui du diesel en hausse

Côté mauvaises nouvelles, le diesel ainsi que le gasoil de chauffage verront leurs prix augmenter.
Bonne et mauvaise nouvelle à la pompe

Le prix de l'essence en légère baisse, celui du diesel en hausse

Côté mauvaises nouvelles, le diesel ainsi que le gasoil de chauffage verront leurs prix augmenter.
Photo: Sven Hoppe/dpa
Luxembourg 27.04.2022
Bonne et mauvaise nouvelle à la pompe

Le prix de l'essence en légère baisse, celui du diesel en hausse

Simon MARTIN
Simon MARTIN
Le prix du gasoil routier va connaître une hausse d'un centime et demi par litre à partir de ce jeudi.

Si le rendez-vous est presque devenu une habitude, il n'empêche qu'il est à chaque fois scruté avec attention par de nombreux résidents luxembourgeois et frontaliers. Les nouveaux prix des carburants continuent leur yoyo au fil des semaines. Cette fois-ci et à partir de ce jeudi, c'est l'essence qui subira une légère baisse de prix. Toutefois, côté mauvaises nouvelles, le diesel ainsi que le gasoil de chauffage verront leurs prix augmenter.


Faire son plein coûtera à nouveau plus cher ce mardi
Les prix des carburants ont connu une légère baisse samedi. Elle aura été de courte durée puisque les prix de l'essence, du diesel mais aussi du gasoil de chauffage repartent à la hausse dès ce mardi.

Concrètement, pour un litre de Super 95, comptez 1,688 euro par litre (-0,006 centimes). La Super 98 passe quant à elle à 1,777 euro/litre (soit une baisse de 0,008 centime). D'un autre côté, le prix du diesel/gasoil routier va enregistrer une nouvelle augmentation pour désormais s'établir à 1,782 euro le litre (+0,015€/l). Le gasoil de chauffage connaîtra également une hausse similaire pour s'établir à 1,255€/l. (+0,018€/l pour le 50ppm).  

Notons que le mois de mars a été marqué par une hausse des prix des produits pétroliers de l'ordre de 8,2%. Une évolution qui a déclenché à partir du 1er avril, une indexation des salaires et des pensions de 2,5%.

Bref, les prix des carburants continuent de fluctuer à la hausse, un effet de l'inflation constatée dans tous les secteurs du pays. Faut-il encore rappeler que les prix des produits pétroliers ont augmenté 8,2% en un mois? Outre les carburants, l'alimentaire connaît également une flambée des prix depuis l'été 2020. Parmi les produits les plus concernés, ceux-ci s'affichaient plus de 30% au-dessus de leurs niveaux d'avant la crise.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le premier trimestre 2022 s'est positivement déroulé du point de vue de la situation financière de l'Etat. Yuriko Backes, la ministre des Finances, a fait le point ce lundi.