Changer d'édition

Le gouvernement propose de limiter les prix d'énergie
Luxembourg 17 2 min. 18.09.2022
Premier jour de la tripartite

Le gouvernement propose de limiter les prix d'énergie

Les partenaires sociaux et le gouvernement se sont donné rendez-vous ce dimanche après-midi pour débuter les négociations.
Premier jour de la tripartite

Le gouvernement propose de limiter les prix d'énergie

Les partenaires sociaux et le gouvernement se sont donné rendez-vous ce dimanche après-midi pour débuter les négociations.
Photo: Alain Piron
Luxembourg 17 2 min. 18.09.2022
Premier jour de la tripartite

Le gouvernement propose de limiter les prix d'énergie

Thomas BERTHOL
Thomas BERTHOL
Ce dimanche après-midi, le gouvernement a réuni syndicats et patronat autour de la table au château de Senningen pour trouver des solutions au contexte économique tendu.

La nouvelle tripartite a débuté ce dimanche après-midi au château de Senningen. Les discussions entre gouvernement, syndicats et patronat portent sur «la poussée inflationniste, la crise énergétique et les conséquences sur le pouvoir d’achat et l’économie», indiquait le ministère d'Etat ce vendredi dans un communiqué. Les négociations doivent durer jusqu'à ce mardi 20 septembre.

Sur Twitter, Xavier Bettel a expliqué ce dimanche soir que le gouvernement «a proposé aux partenaires sociaux des mesures pour réduire au maximum les coûts d'énergie pour les citoyens et les entreprises». «Plafonner les prix de l'énergie constitue une mesure qui permet d'aider directement et vite les gens», a estimé le premier ministre. Ce dernier a également souligné que «la priorité du gouvernement était d'agir sur la hausse des prix».

Xavier Bettel avait indiqué début septembre avoir bloqué trois dates pour cette nouvelle tripartite (18-20 septembre), mais si les négociations devaient durer, il s'est dit prêt à prendre encore d'autres jours. Après les réunions bilatérales où le gouvernement a rencontré patronat, puis syndicats mercredi, le Premier ministre avait déclaré vouloir des aides rapides, pour la fin septembre ou début octobre au plus tard.


Jusqu'à 5 indexations en 10 mois dans le pire des scénarios
Avec l'emballement récent des prix sur les marchés de l'énergie, le Statec a dû revoir ses prévisions d'inflation à la hausse. Un pic devrait être atteint en janvier 2023.

Ce samedi, à la veille de la réunion tripartite, François Bausch (déi gréng) a estimé sur les ondes de RTL qu'il était nécessaire de faire baisser l'inflation, alors que cinq nouvelles tranches indiciaires sont annoncées pour 2023 dans le pire des scénarios. Le ministre écologiste a plaidé pour la mise en place des «aides sélectives pour réduire la misère sociale». Le vice-Premier ministre a aussi affirmé que le gouvernement mettrait «des propositions sur la table» lors de cette nouvelle tripartite. François Bausch a déclaré que le gouvernement irait «uni» dans ces négociations, même si chaque parti membre de la coalition DP-LSAP-déi gréng peut avoir des «avis différents».

Les divergences sont d'ailleurs clairement apparues ce weekend entre les membres de la majorité. Si le Premier ministre a assuré cette semaine qu'il ne devait pas y avoir de «tabous» lors des discussions de la tripartite, il a toutefois considéré qu'il ne fallait pas dépasser le seuil de 30% de dettes publiques, inscrit dans l'accord de coalition. Le ministre de la Sécurité sociale Claude Haagen (LSAP) a jugé ce samedi sur les réseaux sociaux qu'il ne fallait pas s'enfermer  dans un «dogmatisme budgétaire» compte tenu du contexte actuel. 

Les discussions entre gouvernement, syndicats et patronat doivent se poursuivre ce lundi à 9h00 au château de Senningen. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Adapté aux tranches salariales
A quelques jours de la tripartite ce dimanche, le syndicat des banques au Luxembourg dit réitérer sa position sur l'index et souhaite qu'il soit échelonné plutôt que gelé ou retardé, en l’adaptant aux différentes tranches salariales.
Wirtschaft, Interview Roberto Mendolia, Aleba, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le Premier ministre Xavier Bettel a rencontré, tour à tour, syndicats et patronat ce mercredi après-midi, avant la tripartite qui doit démarrer dimanche et durer trois jours.
(de g. à dr.) Claude Turmes, ministre de l’Énergie ; Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d’État ; Yuriko Backes, ministre des Finances ; Bob Kieffer, premier conseiller de gouvernement / coordinateur général, secrétariat général, ministère des Finances ; Serge Allegrezza, directeur du STATEC, chargé de la Direction Luxembourg Stratégie, ministère de l’Économie ; Tom Oswald, premier conseiller de gouvernement, ministère du Travail, de l'Emploi et de l'Économie sociale et solidaire ; Frank Genot, conseiller économique du Premier ministre ; Olaf Münichsdorfer, premier conseiller de gouvernement, ministère de l'Energie ;Nicolas Simons, conseiller économique de l'Union des entreprises luxembourgeoises (UEL) ; Alain Rix, président de la fédération Horesca ; Tom Oberweis, président de la Chambre des métiers ; Marc Lauer, président du Comité de direction, Association des compagnies d'assurance et de réassurance (ACA) / membre du conseil d'administration de l'Union des entreprises luxembourgeoises (UEL) ; Guy Hoffmann, président de l'Association des banques et banquiers Luxembourg (ABBL) ; Michel Reckinger, président de l'Union des entreprises luxembourgeoises (UEL) ; Carole Muller, présidente de la Confédération luxembourgeoise du commerce (CLC) ; René Winkin, directeur, Fédération des industriels luxembourgeois (FEDIL) ; Camille Thommes, Association luxembourgeoise des fonds d'investissement (ALFI)
Le parti Fokus s'en tient au système d'indexation, mais veut en revanche lutter contre les injustices qu'il engendre. Ceux qui gagnent moins doivent recevoir plus.
IPO , PK. Fokus-Frank Engel. Rentree Politique , Fokus. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort