Changer d'édition

Le port du masque FFP2 ne deviendra pas obligatoire
Luxembourg 2 min. 15.02.2022 Cet article est archivé
Pandémie au Luxembourg

Le port du masque FFP2 ne deviendra pas obligatoire

La balance entre inconvénients et bénéfices par rapport au masque chirurgical n'est pas assez importante.
Pandémie au Luxembourg

Le port du masque FFP2 ne deviendra pas obligatoire

La balance entre inconvénients et bénéfices par rapport au masque chirurgical n'est pas assez importante.
Photo:Getty Images
Luxembourg 2 min. 15.02.2022 Cet article est archivé
Pandémie au Luxembourg

Le port du masque FFP2 ne deviendra pas obligatoire

Mélodie MOUZON
Mélodie MOUZON
Plus cher que le masque chirurgical, impossible à porter pour certaines catégories de personnes,... La ministre de la Santé justifie son choix de ne pas imposer le masque FFP2 à la population luxembourgeoise.

Il offrirait une meilleure protection face au variant Omicron. En Autriche, le masque FFP2 est devenu obligatoire depuis début janvier dans les espaces fermés et dans les transports publics mais aussi à l'extérieur, quand la distance de deux mètres ne peut pas être respectée.


This picture taken on May 16, 2022 and released from North Korea's official Korean Central News Agency (KCNA) on May 17 shows officers of the military medical field of the Korean People's Army going to supply medicines to resolve the epidemic prevention crisis over the spread of Covid-19 coronavirus, in Pyongyang. (Photo by KCNA VIA KNS / AFP) / - South Korea OUT / ---EDITORS NOTE--- RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO/KCNA VIA KNS" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
THIS PICTURE WAS MADE AVAILABLE BY A THIRD PARTY. AFP CAN NOT INDEPENDENTLY VERIFY THE AUTHENTICITY, LOCATION, DATE AND CONTENT OF THIS IMAGE. /
6 nouveaux morts «de fièvre» en Corée du Nord
La pandémie de covid-19 au Luxembourg, et plus largement en Europe, évoluant vers une accalmie, ce direct concernant les dernières actualités liées à l'épidémie a été clôturé le 17 mai 2022.

Deviendra-t-il aussi obligatoire au Luxembourg, alors que le variant Omicron est largement présent dans le pays? C'est la question qu'a posée le député Gusty Graas (DP) à la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP). Celle-ci a expliqué que ce n'était pas à l'ordre du jour.

La ministre tient à rappeler que le port du masque «offre une protection modérée contre le covid-19 dans la communauté tant pour la personne qui le porte que pour les autres si une personne est infectée. Le virus se transmet non seulement via de grosses et moyennes gouttelettes mais aussi par de petites gouttelettes qui forment des aérosols qui peuvent rester en suspension dans l'air.» 

Une plus grande capacité de filtration

Paulette Lenert précise que les masques filtrants de type FPP2 «ont une plus grande capacité de filtration (minimum 94% des particules aérosolisées), alors que les masques de type chirurgical sont une barrière pour les plus grosses gouttelettes contenant du virus.»

Si dans un contexte expérimental, il a été prouvé que les masques FFP2 protègent mieux que les masques chirurgicaux, «dans la population générale, il y a peu ou pas de preuve scientifique que les masques FFP2 soient plus efficaces que les masques chirurgicaux pour contrôler la transmission du covid-19.» 

Pour garantir une étanchéité des masques, tant les chirurgicaux que les FFP2 doivent être correctement portés, c'est-à-dire qu'ils doivent couvrir le menton et être bien moulés sur l'arête du nez. Or, sur de longues durées, le port correct semble être moins facile avec le FFP2 et entraîne plus d'inconfort.

Un coût bien supérieur

Ce type de masque est également difficile, voire impossible à porter pour certaines catégories de personnes, comme les enfants, les personnes âgées, celles avec une insuffisance respiratoire ou encore avec un déficit cognitif. Le fait de porter une barbe compromet aussi l'étanchéité du masque FFP2 et diminue grandement son efficacité. 

La ministre souligne aussi son coût, qui est nettement supérieur à celui des masques chirurgicaux. «Entre ses inconvénients et le bénéfice par rapport au masque chirurgical, les arguments pour généraliser le port du masque FFP2 sont insuffisants dans la balance». Pour Paulette Lenert, c'est avant tout le port correct du masque qu'il faut mettre en avant au sein de la population.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Au moment où de nouveaux variants plus contagieux du coronavirus se répandent, il devient nécessaire de porter des masques de meilleure qualité, respectant des normes plus strictes, ou à défaut, un masque chirurgical superposé à un masque en tissu, selon de nombreux experts.
(FILES) In this file photo taken on June 16, 2020 Bayern Munich's Dutch forward Joshua Zirkzee (C) and his teammates warm up wearing face masks prior to the German first division Bundesliga football match SV Werder Bremen v FC Bayern Munich in Bremen, northern Germany. - Bayern Munich's young Dutch striker Joshua Zirkzee will be on loan to FC Parma until the end of the season, German club boss Karl-Heinz Rummenigge announced on Febuary 1, 2021. (Photo by Martin MEISSNER / POOL / AFP) / DFL REGULATIONS PROHIBIT ANY USE OF PHOTOGRAPHS AS IMAGE SEQUENCES AND/OR QUASI-VIDEO
Bien qu'une protection buccale soit obligatoire dans les transports en commun depuis la mi-avril, pas question pour le gouvernement d'imposer un modèle de masque plutôt qu'un autre.
An illustration shows a man showing a FFP2 face mask in Dortmund, western Germany, on January 19, 2021. - German Chancellor Angela Merkel and leaders of Germany's 16 states are expected on january 19 to extend and tighten a partial lockdown beyond January, as fears grow over virus variant strains believed to be more contagious. Draft measures seen ahead of the emergency talks include prolonging current restrictions until at least mid-February, requiring medical masks on public transport and in shops, and increasing pressure on employers to allow staff to work from home where possible. (Photo by Ina FASSBENDER / AFP)