Changer d'édition

Le point sur l'épidémie au Luxembourg: La grippe progresse et touche de plus en plus de monde
Luxembourg 4 min. 21.02.2015 Cet article est archivé

Le point sur l'épidémie au Luxembourg: La grippe progresse et touche de plus en plus de monde

Le point sur l'épidémie au Luxembourg: La grippe progresse et touche de plus en plus de monde

Photo: Shutterstock
Luxembourg 4 min. 21.02.2015 Cet article est archivé

Le point sur l'épidémie au Luxembourg: La grippe progresse et touche de plus en plus de monde

Êtes-vous exposé? Avez-vous commencé à tousser, avez-vous de la fièvre, mal à la tête? Le docteur Françoise Berthet répond à nos questions et nous explique comment se présente le virus et ce qu'il faut faire si l'on est atteint.

Le docteur Françoise Berthet, secrétaire du conseil supérieur des maladies infectieuses, médecin-chef de division, division de la médecine curative, nous éclaire sur le virus de la grippe, particulièrement virulent en cette saison.

Quelle est à l’heure actuelle l’évolution de l’épidémie de grippe (influenza) au Luxembourg?

Selon les informations collectées par le Laboratoire national de santé et son réseau sentinelle de médecins, pendant la semaine du 9 au 15 février, l'activité de la grippe reste à un niveau très élevé. 68 cas de grippe dus au virus de la grippe ont été confirmés au Laboratoire national de santé.

Le pic de l’activité grippale est-il déjà dépassé?

L’augmentation des cas de grippe a été très importante entre la 3e et la 6e semaine de l’année; durant la dernière semaine, l’activité grippale reste intense mais n’augmente plus de manière aussi importante. Il semble donc que nous soyons proches du pic d’activité pour cette saison. Il convient néanmoins d’être prudent avant d’annoncer tout recul d’activité, car une deuxième vague de grippe est toujours possible.

Quel est le temps nécessaire à l'incubation?

Le temps d’incubation de la grippe est typiquement de un à deux jours.

En quoi les symptômes d’une - vraie - grippe diffèrent-ils de ceux d’un simple "syndrome grippal"?

Le début d’une grippe est d’habitude brutal, et se manifeste par une fièvre élevée, des maux de tête et des douleurs musculaires; ces symptômes durent environ trois jours et sont le plus souvent bien plus prononcés que les manifestations respiratoires de la grippe. C’est ce qui permet de différencier la grippe d’un rhume ou d’une autre infection virale banale.

Les symptômes respiratoires de la grippe, qui consistent surtout en toux, maux de gorge, nez qui coule ou qui est encombré, persistent souvent trois à quatre jours après la disparition de la fièvre.

L’intensité des symptômes est liée au sous-type de virus grippal responsable de l’infection. Le sous-type qui circule majoritairement cette saison est plus virulent: il est associé à une grippe plus sévère et à un risque de mortalité plus élevé, particulièrement chez les personnes âgées et les jeunes enfants.

Quelles sont plus particulièrement les personnes à risques?

Certaines personnes sont particulièrement exposées au risque de complications de la grippe, comme la pneumonie. C’est pourquoi il est recommandé à ces personnes de se faire vacciner. Il s’agit surtout des personnes âgées de plus de 65 ans, des personnes souffrant de problèmes respiratoires ou cardiaques et d’autres maladies chroniques, mais également des femmes enceintes.

La consultation d’un médecin s’impose-t-elle ou bien la grippe peut-elle aussi se traiter avec les remèdes traditionnels courants?

Toute personne qui fait partie d’un groupe à risque de complication liée à la grippe devrait, en cas de symptômes suspects de grippe, consulter son médecin. Pour les personnes bénéficiant d’une bonne santé, la grippe évolue le plus souvent sans complication et ne nécessite qu’un traitement symptomatique. La convalescence dure de une à deux semaines.

Une vaccination peut-elle encore être efficace si elle est administrée en février/mars?

La vaccination est recommandée à l’automne, avant le début de l’épidémie. C’est lorsqu’elle est donnée à ce moment, avant que le virus commence à circuler, qu’elle a les meilleures chances d’être effective. Il faut en effet deux semaines après la vaccination pour être protégé.

A ce jour, alors que l’épidémie a commencé il y a cinq semaines, et qu’il faut attendre deux semaines pour être protégé après avoir reçu le vaccin, la vaccination n’a plus beaucoup de sens, sauf dans des cas très spécifiques. 

Propos recueillis par Josée Ludovicy / Télécran


Sur le même sujet

La grippe met la fièvre au pays
La banale grippe saisonnière a déjà fait des victimes côté français. Au Grand-Duché, l'épidémie vient de passer à la vitesse supérieure. Près de 7% des patients consultant un généraliste ou un pédiatre souffrent du virus.
Elle arrive au Luxembourg: Tout savoir sur la grippe
L'épidémie de grippe s'installe un peu partout et commence également sa progression au Luxembourg: 27 personnes ont d'ailleurs été recensées la semaine dernière, selon le Laboratoire National du Grand-Duché. Mais que faire pour éviter d'être contaminé? Quels sont les symptômes? On vous dit tout.
 le Laboratoire National du Grand-Duché relevait lui, 27 cas de grippe entre le 19 et le 25 décembre dernier.