Changer d'édition

Le petit Gallo sera opéré grâce aux dons luxembourgeois
Luxembourg 5 min. 24.07.2018

Le petit Gallo sera opéré grâce aux dons luxembourgeois

Lors de sa mission à l'Hôpital pédiatrique de l'Université de Dakar, fin février-début mars, le Dr Luc Schroeder a repéré le petit Gallo, gravement mutilé au visage, mais ne pouvait pas l'opérer sur place.

Le petit Gallo sera opéré grâce aux dons luxembourgeois

Lors de sa mission à l'Hôpital pédiatrique de l'Université de Dakar, fin février-début mars, le Dr Luc Schroeder a repéré le petit Gallo, gravement mutilé au visage, mais ne pouvait pas l'opérer sur place.
Luxembourg 5 min. 24.07.2018

Le petit Gallo sera opéré grâce aux dons luxembourgeois

Maurice FICK
Maurice FICK
Gravement mutilé au visage par la morsure d'un animal, Gallo, va pouvoir être opéré au Centre Hospitalier du Nord à Ettelbruck. C'est un médecin bénévole de la toute jeune Chaîne de l'Espoir Luxembourg qui l'a repéré au Sénégal. Les 7.000 euros nécessaires pour cette délicate opération ont été collectés en à peine 10 jours!

Aujourd'hui le petit Gallo ne peut pas vivre une vie d'un enfant de son âge. Il a 4 ans. Gallo est issu d'une famille pauvre au Sénégal, il a des parents qui l'aiment et une grand-mère qui s'occupe bien de lui. Mais Gallo ne peut pas s'alimenter, ni parler normalement. «Mutilé au visage par une morsure d'animal, il porte de vilaines cicatrices qui l'empêchent de pouvoir ouvrir la bouche complètement. L'ouverture est réduite de quasi moitié», témoigne avec pudeur Luc Schroeder. C'est l'homme qui a détecté Gallo et décidé de tout faire pour lui rendre son sourire.

Spécialiste en ORL au Centre Hospitalier du Nord à Ettelbruck (CHdN), le médecin luxembourgeois s'est envolé fin février, début mars, à l'Hôpital Albert Royer, l'hôpital pédiatrique le plus important de Dakar, pour aider ses collègues sénégalais à y mettre sur pied un service ORL et leur transmettre son expertise médicale. C'était sa première mission pour la Chaîne de l'Espoir Luxembourg, créée en octobre 2016.

Le but de l'association est de «travailler avec des médecins et du personnel paramédical, tous bénévoles, pour effectuer des missions de chirurgie pour les enfants et de formation de médecins dans les pays en voie de développement», résume Dany de Muyser, la directrice de la Chaîne de l'Espoir Luxembourg.

La première mission du Dr Luc Schroeder à Dakar est une réussite: «En deux semaines, nous avons opéré 15 enfants parmi les 20 qui avaient été sélectionnés. Il y en avait cinq que je ne pouvais pas opérer car ils nécessitaient une chirurgie maxillo-faciale», qui n'est pas sa spécialité.

Dr Luc Schroeder: «C'est lors de la consultation pré-chirurgicale que j'ai repéré Gallo».
Dr Luc Schroeder: «C'est lors de la consultation pré-chirurgicale que j'ai repéré Gallo».
Photo: Maurice Fick

«C'est lors de la consultation pré-chirurgicale que j'ai repéré Gallo. Il avait déjà subi deux opérations à Dakar. J'ai tout de suite dit au Dr Birame Loum (chef de service adjoint à Dakar) que Gallo devait être opéré par un médecin spécialisé en chirurgie maxillo-faciale avec des compétences en chirurgie plastique et je lui ai proposé de le faire opérer au Luxembourg. Lorsqu'il est trop difficile, voire impossible d'opérer un enfant sur place, la Chaîne de l'Espoir Luxembourg se débrouille pour le faire opérer au Grand-Duché.

Maillons et crowdgiving

Evidemment ce n'est pas une mince affaire. Non seulement «l'asbl n'a pas encore le statut d'utilité publique, il faut attendre trois ans pour l'obtenir» mais en plus, «quand un enfant étranger est hospitalisé au Luxembourg, on paie plein tarif, il n'a pas de sécurité sociale», glisse Dany de Muyser, en levant les sourcils mais sans ranger son sourire.

Qu'importe. L'asbl se nourrit de l'espoir de créer la chaîne qui va «rendre son sourire à Gallo». L'enfant en a besoin pour ne pas être montré du doigt le reste d'une vie. De Dakar à Bruxelles en passant par Namur et Ettelbruck, les maillons se trouvent et s'accrochent. Un bénévole d'Aviation sans frontière, une famille d'accueil, des médecins qui savent raccommoder des sourires, des députés et ministres et même le Conseil de direction du CHdN qui participe volontiers à l'effort humanitaire. Reste la question du financement.

«Nous avions prévu cinq semaines pour collecter les 7.000 euros nécessaires pour le billet d'avion et les frais médicaux mais nous avons arrêté la campagne d'appel aux dons après dix jours parce que le but était atteint!», lance tout sourire, Dany de Muyser.

Dany de Muyser et Luc Schroeder, deux maillons forts de la Chaîne de l'Espoir Luxembourg qui comptent bien rendre son sourire à Gallo.
Dany de Muyser et Luc Schroeder, deux maillons forts de la Chaîne de l'Espoir Luxembourg qui comptent bien rendre son sourire à Gallo.
Photo: Maurice Fick

En dix jours, l'histoire de l'opération de Gallo a mobilisé 8.244 euros de dons via Gingo. La plateforme de crowdgiving a déjà misé sur la générosité des Luxembourgeois en mars-avril pour collecter les 30.000 euros nécessaires pour acheter un four professionnel pour le restaurant social de la Stëmm vun der Strooss. Une vraie success story. La mobilisation et la vitesse à laquelle la communauté de donateurs luxembourgeois a réagi, a surpris Dany de Muyser, tout comme Laurent Meiers, le responsable de Gingo Community au Luxembourg.

Déjà 61 enfants opérés

Pour que la belle "story" de Gallo devienne à son tour un succès - humanitaire, il l'est déjà - trois médecins spécialisés dont le Dr Luc Schroeder se concerteront en ce mois d'août pour régler tous les détails de la délicate opération qui doit avoir lieu en octobre à Ettelbruck. «L'espoir est très grand pour nous de parvenir à, au moins, améliorer sa fonction et son aspect esthétique même si le 100% n'existe pas en médecine», explique le Dr Schroeder.

Après Herman de Madagascar, Anselme du Bénin, Emmanuela du Congo et Kesiya du Rwanda, Gallo sera alors le cinquième enfant sauvé par la  Chaîne de l'Espoir Luxembourg au Luxembourg même.

Ayant déjà acquis à sa cause une bonne poignée de médecins dont les docteurs Kerstin Wagner, Luc Schroeder, et Jerry Kieffer (qui part se rend deux fois par an en Jordanie), la Chaîne de l'Espoir Luxembourg «est déjà parvenue à opérer 61 enfants dans des pays en développement endéans dix-huit mois», glisse sa directrice sans triomphalisme dans la voix mais avec la certitude d'agrandir la chaîne des hommes frères.


Sur le même sujet

SOUS LE POUCE: L'ACTU DU WEEK-END
» Belgique: fin de la coalition, Michel chef d'un gouvernement minoritaire » La gastronomie, premier argument de la diplomatie » Des centaines de personnes ont marché pour le climat
Gallo: un sourire renaît au Luxembourg
Repéré par un médecin luxembourgeois au Sénégal, le petit Gallo a été opéré avec succès à la bouche au Centre Hospitalier du Nord à Ettelbruck (CHdN) grâce à des dons luxembourgeois. Durant six semaines, Gallo a été accueilli sous le toit de Gérard et Antoinette Louis. La famille d'accueil de la Chaîne de l'Espoir Luxembourg nous a ouvert sa porte.
Gérard Louis qui a accueilli le petit Gallo chez lui, raconte: «Le premier mot qu'il a prononcé en regardant un livre pour enfant, c'était "lapin". Le deuxième mot, c'était "tablette"».