Changer d'édition

Le Pen au pouvoir: quelles conséquences pour le Luxembourg?
Luxembourg 5 3 min. 15.04.2022 Cet article est archivé
L'analyse de Philippe Poirier, professeur en sciences politiques

Le Pen au pouvoir: quelles conséquences pour le Luxembourg?

Pour Philippe Poirier, Emmanuel Macron conservera son léger avantage et remportera le second tour.
L'analyse de Philippe Poirier, professeur en sciences politiques

Le Pen au pouvoir: quelles conséquences pour le Luxembourg?

Pour Philippe Poirier, Emmanuel Macron conservera son léger avantage et remportera le second tour.
Photo: Sibila Lind
Luxembourg 5 3 min. 15.04.2022 Cet article est archivé
L'analyse de Philippe Poirier, professeur en sciences politiques

Le Pen au pouvoir: quelles conséquences pour le Luxembourg?

Le politologue Philippe Poirier, titulaire de la chaire de recherche en études parlementaires et directeur du master éponyme, s'est livré en vidéo à un exercice de politique-fiction : quelles conséquences aurait, pour le pays, l'élection de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle en France, le 24 avril prochain ?

Par Dominique Nauroy, Sibila Lind 

Le discours s'est adouci : le programme du Rassemblement national n'évoque plus d'entraves à la libre circulation des personnes, la sortie de l'UE ou de l'euro sont de l'histoire ancienne. Mais quelles relations pourraient exister entre la France et le Luxembourg? Dans quelle Europe? Quelles mesures seraient susceptibles de viser les expatriés ou les frontaliers? Voici quelques hypothèses posées par le professeur en sciences politiques.

Une Europe et un euro à sa façon 

Le « frexit » n’est plus au programme du Rassemblement national et Philippe Poirier explique cette évolution : ce que souhaite désormais Marine Le Pen, ce n’est plus sortir de l’UE mais « changer son mode de fonctionnement ». De même, elle n’entend pas davantage sortir de l’euro mais « son gouvernement aurait des divergences [avec ses partenaires, ndlr], notamment sur la politique économique de l’Union européenne », dans le but de mettre en œuvre des politiques « plus flexibles, plus souples au niveau de la dépense budgétaire pour soutenir son plan de relance ».

L’Europe de la Défense serait également affectée : « Madame Le Pen cite dans son programme les accords de Lancaster House, pour développer avec le Royaume-Uni une industrie de la défense avec un pays qui, lui, n’est plus membre de l’UE, au lieu de développer cette Europe de la Défense telle qu’imaginée par M. Macron et ses homologues, Mme Merkel puis M. Scholz. »

Des relations moins fusionnelles entre Luxembourg et Paris

« Actuellement, la situation est très favorable pour le Luxembourg et les pays du Benelux : ils sont en adéquation idéologique et programmatique avec le président Macron », observe M. Poirier. Pour autant, l’élection de Mme Le Pen changerait-elle totalement la donne ? Les relations seraient moins fusionnelles qu’aujourd’hui, mais à long terme le principe de réalité devrait prévaloir :

Garder « une certaine compatibilité » avec le travail frontalier

Exonération d’impôt sur le revenu de tous les jeunes actifs jusqu’à 30 ans ; suppression de l’impôt sur les sociétés pour les entrepreneurs de moins de 30 ans pendant les 5 premières années ; augmentation des salaires des infirmiers de 10 %… Quelles conséquences l’arrivée au pouvoir de Mme Le Pen et la concrétisation de ses promesses électorales auraient sur le flux des frontaliers français ? 

Des frontaliers votent, en nombre important, pour Marine Le Pen, car ils préféreraient travailler au plus proche de leur domicile

L’exacerbation de la compétitivité économique pourrait, à moyen terme, avoir des répercussions sur l'économie luxembourgeoise.

Entre le désir affiché de retenir dans l’Hexagone les jeunes travailleurs français et le souhait d’élaborer des coopérations dans l’intérêt de la région Grand Est, le gouvernement français entretiendrait une position d’entre-deux, pouvant susciter de fortes tensions avec ses partenaires.

Qui l’emportera au second tour ? Philippe Poirier juge qu’Emmanuel Macron a « un léger avantage qu’il conservera » et considère que les électeurs de M. Mélenchon ont entre leurs mains des cartes sans doute décisives. Une abstention massive de leur part pénaliserait le président sortant et pourrait provoquer l’élection « par défaut, par surprise » de Mme Le Pen.

Par ailleurs, l’abstention a été plus forte dans les grandes villes, « là où se trouve davantage l’électorat de M. Macron ». Une mobilisation importante à Paris, Lyon, Marseille ou Bordeaux avantagerait donc l’actuel locataire de l’Élysée.

Il ne reste plus que deux affiches de campagnes sur les panneaux electoraux devant la mairie de Pradelles-en-Val dans l'Aude, pour les deux candidats sélectionnés pour le second tour de la présidentielle.
Il ne reste plus que deux affiches de campagnes sur les panneaux electoraux devant la mairie de Pradelles-en-Val dans l'Aude, pour les deux candidats sélectionnés pour le second tour de la présidentielle.
Photo: Reuters, Idriss Bigou-Gilles / Hans Lucas

Enfin, n’oublions pas la troisième manche : « Dans de nombreuses circonscriptions, les actuels députés LREM seront en bien plus grande difficulté qu’en 2017 », conclut M. Poirier, pour qui, désormais, le but du second tour, « tant pour M. Mélenchon que pour Mme Le Pen, c’est d’être le plus fort possible pour les législatives ».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le comité de La République en marche Luxembourg tiendra un stand ce samedi à Luxembourg pour aller à la rencontre des Français du Luxembourg mais aussi des autres résidents et des frontaliers pour échanger autour des futures échéances électorales.
A quatre semaines du premier tour de l'élection présidentielle française, le politologue Philippe Poirier fait un point sur les rapports de force des différents candidats et sur la campagne électorale marquée par la guerre en Ukraine.
Employees pack voting ballots reading "Valerie Pecresse" for the 2022 French presidential election at a printing house in Compiegne, northern France on March 10, 2022. - The first round of the French presidential election is to take place on April 10, 2022, the second one on April 24. (Photo by JULIEN DE ROSA / AFP)
Lundi, Emmanuel Macron ou Marine Le Pen sera président(e) de la République française. Très vite, le Vice-Premier ministre Etienne Schneider et le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn, seront amenés à le ou la rencontrer. Qu'en attendent-ils vraiment?
Le Vice-Premier ministre Etienne Schneider (à g.) et le ministre des Affaires étrangères Jean Asselborn.
De nombreux politiques français appellent à ne pas voter Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. Mais c'est aussi le cas du côté du Luxembourg. Des personnalités du Grand-Duché ont émis leur avis sur le duel Emmanuel Macron/Marine Le Pen pour le second tour de l'élection en France.