Changer d'édition

Le pays en manque de vaccins pour la fin de l'année?
Luxembourg 03.07.2019 Cet article est archivé

Le pays en manque de vaccins pour la fin de l'année?

Le pays en manque de vaccins pour la fin de l'année?

Photo: Shutterstock
Luxembourg 03.07.2019 Cet article est archivé

Le pays en manque de vaccins pour la fin de l'année?

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
Dépendant du marché médical belge, le Luxembourg pourrait, à nouveau, être à court de vaccins contre la grippe en cette fin d'année 2019. Un scénario qu'Etienne Schneider veut éviter.

Alors que le pays souffrait, en décembre dernier, d'une rupture des stocks de vaccins anti-grippe, une situation similaire pourrait se produire dans quelques mois.


Toutes les réserves nationales de doses de vaccin contre la grippe sont épuisées à ce jour au Luxembourg.
Vous ne pouvez plus vous faire vacciner contre la grippe
A cause d'un bête problème de livraison, le Luxembourg est en rupture de stock de vaccins contre la grippe. La raison est en fait purement commerciale.

En effet, Etienne Schneider (DP), ministre de la Santé, a expliqué, dans une réponse à une question parlementaire, que le «Luxembourg est approvisionné essentiellement en médicaments en provenance d'autres marchés européens, notamment du marché belge qui sera confronté aux livraisons tardives de vaccins contre la grippe saisonnière du fabricant GSK».

Positionnement sur le marché

Ainsi, le pays serait totalement dépendant des livraisons - tardives - des autres Etats membres de l'UE et donc «concerné par la possibilité de perturbations en approvisionnement du marché national», explique-t-il.

Pour faire face à cette pénurie, le ministre de la Santé a sollicité tous les fabricants de vaccins qui possèdent une autorisation de mise sur le marché au Luxembourg, afin de «se positionner sur l'«approvisionnement du marché national pendant la saison vaccinale 2019-2020».

Fixer un prix et garantir les remboursements

A ce stade, trois laboratoires pharmaceutiques ont manifesté leur intérêt, dont un fabricant de vaccins qui «s'est engagé par écrit à fournir la moitié des doses nécessaires pour couvrir les besoins de la population sur base de la consommation de l'année précédente», détaille le ministre DP.

Deux autres sociétés intéressées par l'approvisionnement du marché luxembourgeois sont en phase de discussion avec le ministère de la Sécurité sociale, afin de fixer un prix et avec la Caisse Nationale de Santé pour garantir un remboursement des vaccins.

«La Direction de la santé a également interpellé les titulaires d'autorisations de mise sur le marché (AMM) sur le rôle qu'ils tiennent pour assurer un approvisionnement continu pour les grossistes-répartiteurs, de manière à mettre ceux-ci en mesure de satisfaire à l'obligation de service public», conclut Etienne Schneider. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Après bien des Etats, le Grand-Duché a fait le choix de s'en remettre à un prochain avis de l'Agence européenne des médicaments avant de reprendre -ou non-les injections d'AstraZeneca.
11.03.2021, Großbritannien, London: Ein Mitarbeiter zeigt die ersten verabreichten Ampullen mit den Corona-Impfstoffen von Astrazeneca (l) und Biontech/Pfizer, die Teil einer neuen COVID-19-Austellung im Science Museum sein werden. Foto: Victoria Jones/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le ministère de la Santé révèle ce lundi qu'environ 55.000 doses sont déjà arrivées à la fin septembre. 65.000 autres suivront d'ici la fin de l'année, mais vu «la pénurie générale dans toute l'Europe», «il ne faut pas s'attendre à un arrivage supplémentaire».
C'est notamment le cas du sérum préventif contre le méningocoque C dont la commande vient tout juste d'être passée. Le ministère de la Santé fait le point sur ces défauts d'approvisionnement.
6285606 13.07.2020 In this handout photo released by the Russian Defence Ministry, medical workers wearing protective gear conduct daily rounds with a participant in a coronavirus vaccine trial during tests at the Burdenko Main Military Clinical Hospital in Moscow, Russia. Editorial use only, no archive, no commercial use.

 Russian Defence Ministry
Le Luxembourg bénéficiera des doses achetées via l'Union européenne et n'a entamé aucun contact avec des laboratoires pour disposer de ses propres sérums anti-covid.
(FILES) In this file photo taken on January 31, 2020, a man gets a flu shot at a health facility in Washington, DC. - Global influenza vaccine makers have produced a record number of doses for the coming flu season, as authorities try to ease the burden on hospitals ahead of an expected COVID-19 resurgence. In the US, pharmaceutical companies plan to make around 196 million doses to serve the population of 330 million, according to the Centers for Disease Control and Prevention (CDC). (Photo by EVA HAMBACH / AFP)