Changer d'édition

Le pays consommera 25% d'énergies renouvelables en 2030
Luxembourg 2 min. 15.04.2019 Cet article est archivé

Le pays consommera 25% d'énergies renouvelables en 2030

Les dispositions du Plan national énergie et climat prévoient une augmentation de l'efficience énergétique de 44% d'ici à 2030.

Le pays consommera 25% d'énergies renouvelables en 2030

Les dispositions du Plan national énergie et climat prévoient une augmentation de l'efficience énergétique de 44% d'ici à 2030.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 15.04.2019 Cet article est archivé

Le pays consommera 25% d'énergies renouvelables en 2030

Marc AUXENFANTS
Marc AUXENFANTS
Claude Turmes, le ministre de l'Énergie, a présenté vendredi les principales dispositions du gouvernement pour la réalisation des objectifs européens en matière d'énergie et de protection du climat, pour les douze années à venir.

Quels sont les véritables plans de prévision du Luxembourg en matière de consommation énergétique? Dans une réponse parlementaire aux députés David Wagner et Marc Baum (déi Lénk), Claude Turmes, ministre de l'Énergie (Déi Gréng) est revenu vendredi sur les grandes orientations politiques dans le domaine pour la décennie à venir.

Celles-ci ont été présentées par le gouvernement le 27 février, dans un projet de Plan National Energie et Climat (pPNEC). Le document décrit les principales dispositions proposées par le gouvernement pour la réalisation des objectifs européens en matière d'énergie et de protection du climat, prévue pour 2030. 

Ainsi, les dispositions du Plan prévoient à la fois une part de 23-25% d'énergies renouvelables dans la consommation brute d'énergie, et une augmentation de l'efficience énergétique de 44%. «Les deux objectifs reposent sur des investissements importants dans le développement de la production et du stockage d'énergies renouvelables, dans la mise en œuvre de mesures efficaces en matière d'amélioration de l'efficience énergétique et dans une réduction drastique de la consommation d'énergie dans tous les secteurs», détaille Claude Turmes, sans donner de plus amples précisions aux parlementaires.   

Le programme se veut ambitieux en termes d'efficacité énergétique dans le domaine de l'industrie, des services et des ménages. «Il est basé sur des travaux de modélisation tenant compte des prévisions de consommation et de production d'électricité suivant des scénarios qui se basent sur les éléments disponibles sur le développement futur de notre pays,» explique le ministre. 

Crédit: gouvernement.lu

Le ministre a par ailleurs avoué que les modalités concrètes du projet de plan restent «encore en discussion avec les parties prenantes». «Le projet sera ensuite soumis à une consultation publique, à l'issue de laquelle un plan final sera affiné. Le pPNEC sera encore discuté et concrétisé, ensemble avec les acteurs nationaux et régionaux concernés», a poursuivi l'ex-député vert européen. 

Le plan doit être finalisé courant 2019. Ensuite, le gouvernement devrait rendre sa copie à la Commission européenne au plus tard à la fin de cette année. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La norme A+ fait son entrée sous les toits
Le ministère de l'Energie encouragera les constructions neuves abandonnant les chaudières à énergie fossile. L'incitation par prime plutôt que l'obligation : la méthode douce a été retenue pour faire un nouveau pas vers l'habitat 0 carbone.
La relance verte frappe à la porte
Le volet écologique du plan de redémarrage "Neistart Lëtzebuerg" passera par l'augmentation des primes accordées pour l'amélioration de l'efficacité énergétique de l'habitat et encouragera le déploiement des énergies renouvelables. Ce sera tout bénéfice pour les citoyens, le climat et... les artisans.
Isolation
Les énergies renouvelables gagnent du terrain
Le Luxembourg sera en mesure d'atteindre les 11% d'énergies renouvelables dans sa consommation en 2020. Le ministre Claude Turmes l'affirme au vu du développement de l'éolien et du photovoltaïque sur le pays.