Changer d'édition

Le patient au centre de la «Gesondheets-App»
Luxembourg 12.11.2019

Le patient au centre de la «Gesondheets-App»

La «Gesondheets-App» doit faciliter les contacts entre le secteur médical et ses patients.

Le patient au centre de la «Gesondheets-App»

La «Gesondheets-App» doit faciliter les contacts entre le secteur médical et ses patients.
Photo: Getty Images
Luxembourg 12.11.2019

Le patient au centre de la «Gesondheets-App»

L'Association des médecins et médecins-dentistes (AMMD) a présenté ce mardi une application destinée à «créer des ponts fiables et pratiques entre tous les acteurs du système de santé». Le lancement de ce nouvel outil sera officialisé au premier semestre 2020.

(ER) - «Simplifier le traitement sécurisé et crypté de toutes les données dans le domaine médical» et «simplifier la vie des patients». Telles sont les ambitions de l'Association des médecins et médecins-dentistes (AMMD) qui présente ce mardi son «Digital Health Network», un système destiné à visualiser et partager les données médicales des patients «entre tous les acteurs du système de santé».

Prenant la forme d'une application pour smartphone et tablette, baptisée  «Gesondheets-App», ce système ambitionne de «simplifier le traitement sécurisé et crypté de toutes les données dans le domaine médical et à simplifier la vie des patients, des médecins et des autres professionnels du système et à réduire les charges administratives», selon les termes du communiqué, publié mardi.


Les médecins tirent la sonnette d'alarme
L'AMMD est très préoccupée par la pénurie annoncée de médecins au Luxembourg et prévient qu'à l'horizon 2030 la situation pourrait devenir catastrophique. Les médecins et dentistes attendent surtout des réponses de leurs deux ministres de tutelle.

En d'autres termes, une application capable d'afficher non seulement les  résultats d'analyses, des prescriptions ou encore des certificats médicaux, mais aussi, à terme, de permettre les paiements et d'échanger des justificatifs. Et ce, «en plaçant le citoyen-patient au cœur du système connecté», selon Alain Schmit, président de l'AMMD, qui rappelle que ce système a été développé «à l'initiative du corps médical», conformément aux directives du gouvernement qui souhaite voir se développer de telles applications dans le domaine de la santé.

Cette évolution technologique doit aussi aider le monde médical à faire face à une pénurie de personnel. Actuellement, «plus de la moitié des médecins sont âgés de 55 ans ou plus», indiquait en septembre dernier l'AMMD. 

À noter que cette application ne sera pas disponible avant le premier semestre 2020 et doit permettre d'intégrer les hôpitaux. Pour rappel, le dossier médical partagé, voulu depuis 2006, doit également devenir réalité dans un futur proche, à l'échelle nationale, une fois que le cadre juridique aura été finalisé.


Sur le même sujet

Les médecins tirent la sonnette d'alarme
L'AMMD est très préoccupée par la pénurie annoncée de médecins au Luxembourg et prévient qu'à l'horizon 2030 la situation pourrait devenir catastrophique. Les médecins et dentistes attendent surtout des réponses de leurs deux ministres de tutelle.
«La pénurie de médecins se ressent déjà»
Alors que ces dernières années, les ministres de la Santé ont toujours réfuté le manque de médecins au Luxembourg, le monde médical constate, chiffres à l'appui, que la situation se dégrade.