Changer d'édition

Le parquet européen veut passer à l'action le 1er juin
Luxembourg 2 min. 08.04.2021

Le parquet européen veut passer à l'action le 1er juin

Malgré le manque d'effectifs de procureurs délégués, chargés notamment de faire la liaison entre les autorités judiciaires nationales et le niveau centralisé basé au Luxembourg, le parquet européen souhaite entamer son action dans les prochaines semaines, indique Laura Codruta Kövesi.

Le parquet européen veut passer à l'action le 1er juin

Malgré le manque d'effectifs de procureurs délégués, chargés notamment de faire la liaison entre les autorités judiciaires nationales et le niveau centralisé basé au Luxembourg, le parquet européen souhaite entamer son action dans les prochaines semaines, indique Laura Codruta Kövesi.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 08.04.2021

Le parquet européen veut passer à l'action le 1er juin

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Dans une lettre envoyée mercredi à la Commission, la procureure générale européenne a proposé que la nouvelle institution chargée de la lutte contre la criminalité économique et financière entame son action avant la nomination des 140 procureurs délégués. A ce jour, 40 ont été désignés.

Malgré l'inertie des 22 Etats participant au parquet européen, Laura Codruta Kövesi entend tout de même lancer rapidement l'activité de la nouvelle institution chargée de la lutte contre les fraudes au budget de l'UE. Dans une lettre envoyée mercredi à Didier Reynders et Johannes Hahn, commissaires européens à la Justice et au Budget et l'Administration, la procureure générale européenne annonce vouloir débuter «les missions d'enquêtes et de poursuites» au 1er juin prochain.


online.fr, Illustration, europäische Staatsanwaltschaft, Tour B, neues Gebäude, Gebäude noch im Bau  Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Le parquet européen piaffe d'impatience
Installée depuis quelques jours dans ses nouveaux locaux de la tour B au Kirchberg, la nouvelle institution européenne ne connaît toujours pas la date à laquelle elle pourra réellement entrer en fonction. La faute à la désignation de seulement 32 des 140 procureurs délégués attendus.

Pour justifier sa demande, la magistrate roumaine avance le fait que «les décisions clés (...) ont été adoptées», que «le personnel pour le bureau central à Luxembourg a été recruté» et que «des accords de travail avec les partenaires concernés ont été adoptés ou sont en phase de finalisation». Sans oublier le fait que «le collège du parquet européen a déjà nommé des procureurs délégués européens dans dix Etats membres participants». 

Et c'est sur ce point que le bât blesse, puisqu'à ce jour, sur les 140 procureurs délégués attendus, seuls 40 ont été adoubés et 29 ont réellement commencé à travailler dans leurs nouvelles missions, selon les données publiées ce jeudi sur le site de la nouvelle institution européenne. Si Laura Codruta Kövesi assure que «les procédures de sélection dans les autres Etats membres sont en cours», elle se garde bien d'avancer une quelconque date quant à la mise en place effective des effectifs attendus.

Parmi les bons élèves, figurent ainsi l'Allemagne, la Slovaquie ou la Roumanie qui représentent à eux trois près de la moitié des effectifs des procureurs délégués en activité. Le Luxembourg, lui, cherche toujours ses deux candidats. Contactée jeudi, l'institution judiciaire se refuse à avancer un nombre de postulants, se contentant d'indiquer que «les annonces courent jusqu'à la fin des vacances de Pâques». Pour mémoire, ces dernières s'adressent «aux membres de la magistrature» ayant des connaissances «en matière de criminalité transfrontalière» et «d'entraide judiciaire», sans oublier le fait de «parler couramment l'anglais». Un profil détenu par seulement quelques dizaines de personnes au Luxembourg.


ARCHIV - 09.12.2018, Belgien, Brüssel: Didier Reynders, Außenminister und Vizepremierminister von Belgien, kommt zu einer Ministerratssitzung der Regierung an. Die geschäftsführende belgische Regierung will Außenminister Didier Reynders als neuen EU-Kommissar. Dies meldete die Nachrichtenagentur Belga in der Nacht zum Sonntag (25.08.2019) Foto: Dirk Waem/BELGA/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le Luxembourg pressé de nommer ses procureurs délégués
Didier Reynders a rappelé, lundi, que le Grand-Duché restait à la traîne pour désigner les deux magistrats devant être affectés au Parquet européen. Le commissaire européen à la Justice insistant sur la nécessité d'un choix avant la mi-2021.

Lors de sa récente visite au Grand-Duché, Didier Reynders avait souligné l'importance pour le pays hôte de nommer ses deux magistrats afin de faire débuter la lutte contre les atteintes au budget de l'UE «au cours du premier semestre». Selon les estimations de Gabriel Seixas, procureur européen représentant le Luxembourg, le parquet européen devrait traiter quelque 3.000 dossiers au cours de sa première année d'activité, portant principalement sur les fraudes à la TVA qui représenteraient une perte de 140 milliards d'euros.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Luxembourg pressé de nommer ses procureurs délégués
Didier Reynders a rappelé, lundi, que le Grand-Duché restait à la traîne pour désigner les deux magistrats devant être affectés au Parquet européen. Le commissaire européen à la Justice insistant sur la nécessité d'un choix avant la mi-2021.
ARCHIV - 09.12.2018, Belgien, Brüssel: Didier Reynders, Außenminister und Vizepremierminister von Belgien, kommt zu einer Ministerratssitzung der Regierung an. Die geschäftsführende belgische Regierung will Außenminister Didier Reynders als neuen EU-Kommissar. Dies meldete die Nachrichtenagentur Belga in der Nacht zum Sonntag (25.08.2019) Foto: Dirk Waem/BELGA/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le Luxembourg cherche ses procureurs européens délégués
Pays hôte de la nouvelle institution européenne en charge de la lutte contre la fraude au budget de l'UE, le Grand-Duché a publié, vendredi, des annonces visant à trouver deux magistrats spécialisés dans les crimes financiers. Une recherche qui concerne un nombre restreint de candidats.
installé depuis quelques jours seulement dans une partie de la tour B, le parquet européen n'a pas encore posé son empreinte au Kirchberg.
Le parquet européen piaffe d'impatience
Installée depuis quelques jours dans ses nouveaux locaux de la tour B au Kirchberg, la nouvelle institution européenne ne connaît toujours pas la date à laquelle elle pourra réellement entrer en fonction. La faute à la désignation de seulement 32 des 140 procureurs délégués attendus.
online.fr, Illustration, europäische Staatsanwaltschaft, Tour B, neues Gebäude, Gebäude noch im Bau  Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
«Sans moyen, le parquet européen ne pourra agir»
Nouvelle instance en charge de la lutte contre les fraudes au budget de l'EU, l'organisme qui réunit 22 États membres se met peu à peu en place. Explications des enjeux avec Gabriel Seixas, représentant luxembourgeois de l'institution basée au Kirchberg.
Interview avec Gabriel Seixas au Parquet Européen, Fotos: Julian Pierrot/ Luxemburger Wort / Foto: Julian PIERROT
22 procureurs européens pour lutter contre la criminalité
Nouvelle institution destinée à traquer la fraude et les détournements de fonds du budget européen, le futur parquet européen sera doté de magistrats spécialisés. Désignés lundi par le Conseil de l'UE, ils siégeront au Kirchberg. Parmi eux, le Luxembourgeois Gabriel Seixas.