Changer d'édition

Le parquet de Luxembourg suit l'affaire: C'est le djihadiste luxembourgeois Steve Duarte qui a menacé le Portugal
Cinq djihadistes apparaissent dans la vidéo de 8 minutes publiée fin janvier sur internet. L'un d'eux est le luso-descendant Steve Duarte, originaire de Meispelt.

Le parquet de Luxembourg suit l'affaire: C'est le djihadiste luxembourgeois Steve Duarte qui a menacé le Portugal

Photo: AFP
Cinq djihadistes apparaissent dans la vidéo de 8 minutes publiée fin janvier sur internet. L'un d'eux est le luso-descendant Steve Duarte, originaire de Meispelt.
Luxembourg 2 min. 05.02.2016

Le parquet de Luxembourg suit l'affaire: C'est le djihadiste luxembourgeois Steve Duarte qui a menacé le Portugal

Maurice FICK
Maurice FICK
Le djihadiste apparaissant dans une récente vidéo de l'Etat islamique et qui a menacé le Portugal est le djihadiste luxembourgeois Steve Duarte, selon le journal «Expresso». Les services de sécurité portugais auraient confirmé son identité.

Le djihadiste apparaissant dans une récente vidéo de l'Etat islamique et qui a menacé le Portugal est le djihadiste luxembourgeois Steve Duarte, originaire de Meispelt  selon le quotidien Expresso. Les services de sécurité portugais auraient confirmé son identité selon le journal Correia da Manhã.

La vidéo publiée fin janvier sur internet dure 8 minutes et met en scène 5 djihadistes cagoulés. L'un, qui paraît être le meneur du groupe, s'exprime en français et profère des menaces à l'encontre des infidèles au Portugal, en Espagne et en France. Il fait également mention des attentats du 13 novembre 2015 à Paris.

Chacun des djihadistes exécute un prisonnier -des soi-disant espions- d'une balle dans la tête. Dans un communiqué, le parquet de Luxembourg a dit avoir connaissance de l'existence de la vidéo montrant l'exécution d'otages.

Les autorités suivent le sujet "de très près"

"Les vérifications utiles et nécessaires sont actuellement en cours" assure le parquet. "A ce stade de l'enquête, les précautions d'usage ne donnent pas aux autorités la possibilité d'approfondir le sujet" mais il est "suivi de très près".

Steve Duarte a grandi et vécu a Meispelt avant de se radicaliser.
Steve Duarte a grandi et vécu a Meispelt avant de se radicaliser.
Photo: Internet

Suivant les services de sécurité portugais, le djihadiste qui parle en français est Steve Duarte, fils de parents portugais qui résident à Meispelt -une commune de Kehlen- qui avait été secouée en apprenant en novembre 2014 qu'il s'était mis au service de l'Etat islamique.

Il fréquentait la mosquée d'Esch-sur-Alzette

Selon les autorités luxembourgeoises, en novembre 2014, il y avait six djihadistes luxembourgeois en Syrie. Steve Duarte, aujourd'hui âgé de 27 ans, avait quitté le Grand-Duché en 2014 pour rejoindre le groupe terroriste EI, en Syrie, selon les services de sécurité luxembourgeois.

Steve Duarte a intégré la cellule de propagande de l'EI, connu par Al-Furqan, toujours selon les autorités luxembourgeoises. Le jeune Luxembourgeois a adopté le nom de guerre Abu Muhadjir Al Purtughali. Dans d'autres vidéos, il est aussi appelé Abu Muhadjir Al Andalousi.

Le djihadiste luxembourgeois se serait converti à l'Islam en 2010. Il fréquentait notamment la mosquée d'Esch-sur-Alzette, rue du Brill, tout comme cinq autres hommes partis eux aussi en Syrie, ce qui, à l'époque, avait suscité des interrogations.

La mosquée d'Esch-sur-Alzette que fréquentait le luso-descendant, est également celle que fréquentait le djihadiste belge d'origine espagnole, Davide de Angelis, détenu par les autorités luxembourgeois en juillet et qui recrutait des membres pour aller combattre en Syrie.



Sur le même sujet

Dans le village de Steve Duarte: Meispelt abasourdi protège la famille Duarte
Cinq jours après les révélations sur l'engagement de Steve Duarte -alias Abu Muhadjir Al Andalousi- au service de l'Etat islamique, le village de Meispelt qui a vu grandir Steve, préfère garder l'image «d'un garçon très gentil». Comme le bourgmestre, Aloyse Paulus, les villageois aimeraient d'abord préserver sa famille.
La nouvelle a secoué le petit village où les habitants pensent d'abord à préserver la famille "très discrète".