Changer d'édition

Le parc résidentiel de l'État largement occupé
Luxembourg 12.06.2020

Le parc résidentiel de l'État largement occupé

160 logements appartenant à l'État sont actuellement loués à l'Agence immobilière sociale

Le parc résidentiel de l'État largement occupé

160 logements appartenant à l'État sont actuellement loués à l'Agence immobilière sociale
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 12.06.2020

Le parc résidentiel de l'État largement occupé

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Selon les dernières données publiées jeudi par le ministre des Finances Pierre Gramegna, environ un huitième du patrimoine immobilier de l'État n'a actuellement pas de locataire. La raison réside dans le fait qu'il est «en mauvais état» ou «en attente d'un nouveau projet de réhabilitation».

A la tête d'un patrimoine immobilier de plus de 400 immeubles destinés à des fins résidentielles, l'État est supposé montrer le bon exemple. Pierre Gramegna (DP), le ministre des Finances affirmait jeudi que seule une cinquantaine d'entre eux restent sans locataire à l'heure actuelle. Il s'agit de 20 maisons d'habitation et de 30 immeubles utilisés précédemment comme logements de service. Ce, alors qu'en août 2019, près de 150 logements de service étaient encore inoccupés.

Le ministre ajoute que les immeubles qui n'ont pas encore été loués sont pour la plupart «en mauvais état» ou «en attente d'un nouveau projet de réhabilitation». Certains abritent d'ailleurs encore temporairement une administration ou un service de l'État.  


Les logements laissés vides par les administrations sont notamment mis à disposition des ménages inscrits auprès de l'Agence immobilière sociale (AIS)
La nouvelle vie des logements de service
Près de 150 logements de service inoccupés, anciennement habités par des fonctionnaires de Police ou des Douanes, sont remis à disposition de l'Agence immobilière sociale.

S'agissant des immeubles actuellement en location, Pierre Gramegna en a livré le détail en réponse à une question de Jeff Engelen (ADR). Ainsi, l'État loue 60 logements à des particuliers, 60 autres à des associations à but non lucratif (comme par exemple la Croix-Rouge) et 160 à l'Agence immobilière sociale. De plus, quelque 80 autres unités servent toujours actuellement de logements de service à des fonctionnaires de l'État.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les résidents toujours préoccupés par le logement
Le dernier sondage de l'opinion publique de l'Union européenne, réalisé en novembre 2019, reflète un certain optimisme des résidents luxembourgeois envers les institutions. Mais comme les années précédentes, le problème de l'habitat arrive largement en tête de leurs préoccupations.
Lokales, Illustration, Immo, Immobilien, Wunnengsbau, Wohnungen, soziale Wohnungen, nachhaltig bauen, Mietwohnungen, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Priorité au logement abordable dans la capitale
Le budget 2020 de Luxembourg-Ville, validé lundi soir, fait la part belle à une série de projets pour répondre aux défis liés à sa croissance. Parmi eux de grands projets de construction d'infrastructures à plusieurs millions d'euros.
Mietpreise in Luxemburg, Immobilien, Bau, Logement, Ban de Gasperich, Foto: Guy Wolff/Luxemburger wort
Le troisième promoteur de logement social voit le jour
Pour ses dix ans, l'Agence immobilière sociale a donné naissance à Abitatio. Cette branche entend construire, acquérir puis louer de l'habitat destiné à des foyers à revenu modeste. Déjà 45 projets sur tout le Luxembourg commencent à devenir réalité.
Le premier projet signé Abitatio ouvrira à Niederkorn, au printemps 2020 et comptera sept logements.
La nouvelle vie des logements de service
Près de 150 logements de service inoccupés, anciennement habités par des fonctionnaires de Police ou des Douanes, sont remis à disposition de l'Agence immobilière sociale.
Les logements laissés vides par les administrations sont notamment mis à disposition des ménages inscrits auprès de l'Agence immobilière sociale (AIS)