Changer d'édition

Le Parc de Bettembourg retrouve ses visiteurs
Luxembourg 17 2 min. 01.07.2020

Le Parc de Bettembourg retrouve ses visiteurs

Les manèges seront bien entendu régulièrement désinfectés.

Le Parc de Bettembourg retrouve ses visiteurs

Les manèges seront bien entendu régulièrement désinfectés.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 17 2 min. 01.07.2020

Le Parc de Bettembourg retrouve ses visiteurs

Le complexe animalier et de loisir a beau être «merveilleux» il n'a pas trouvé de remède au coronavirus et a dû respecter trois mois de sommeil forcé. Mais ce mercredi sonne le retour aux affaires avec des nouveautés, mais aussi des mesures sanitaires renforcées et déjà un sacré manque à gagner.

(DH avec Nicolas Anen) - «En saison normale, nous aurions reçu environ 120.000 visiteurs à ce jour.» Le constat reste sans appel. Avec un ticket à dix euros pour les adultes et sept pour les enfants, le manque à gagner se chiffre à près d'un million d'euros. Et ce, rien qu'avec les entrées. Mais Guy Feidt, le responsable du tourisme et des loisirs du Parc merveilleux de Bettembourg fait contre mauvaise fortune bon cœur puisque ce mercredi 1er juillet est synonyme de réouverture.

Une réouverture attendue avec la plus extrême impatience et annoncée seulement il y a deux semaines. «Nous n'avons eu que très peu de temps pour nous préparer», explique Guy Feidt dont le téléphone ne cesse de résonner. Entre deux appels, il nous livre les mesures sanitaires validées par le ministère de la Santé. C'est ainsi qu'un maximum de 2.000 visiteurs sera autorisé quotidiennement alors que le Parc en accueille jusqu'à 5.000 les jours de beau temps. Et pour assurer cette affluence, le système de billetterie en ligne, l'unique moyen de se procurer des tickets d'entrée, fait office de régulateur.


Le 1er juillet dans le viseur du Parc merveilleux
Marc Neu se félicite du plan de relance proposé par le ministre du Tourisme. Mais le chargé de direction du parc de loisirs et zoologique attend surtout le feu vert des autorités pour rouvrir ses portes au public. Mais pas avant quelques semaines.

Autres barrières sanitaires, des vitres en plexiglas ont été installées, tout comme des distributeurs de gel hydroalcoolique. Mais si les mesures d'hygiène sont assurées, tous les travaux ne sont pas encore achevés en raison de la pandémie. C'est ainsi que la maisonnette dans laquelle l'auteure Mireille Weiten-De Waha raconte son nouveau conte de fée («Kouhandel mat der Wiederhex ») n'est pas prête à l'emploi. Au contraire de la nouvelle aire de jeux avec un avion en bois aux couleurs de la compagnie aérienne nationale ou encore du nouveau lieu de vie des suricates qui ont quitté la maison amazonienne.

A propos de cette dernière, une réglementation stricte s'applique, tout comme dans celle de Madagascar. Des étudiants, engagés pour la saison, veilleront au respect des règles de distanciation. Les restaurants aussi seront surveillés de près et des emplacements destinés à éviter les longues files d'attente sont prévus pour les attractions payantes.

Tout a donc été mis en place pour respecter les règles sanitaires indispensables. Guy Feidt en convient, une deuxième vague de contagion serait bien pire pour l'avenir du parc que les brûlures des processionnaires du chêne qui peuplent encore la forêt de Bettembourg. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le 1er juillet dans le viseur du Parc merveilleux
Marc Neu se félicite du plan de relance proposé par le ministre du Tourisme. Mais le chargé de direction du parc de loisirs et zoologique attend surtout le feu vert des autorités pour rouvrir ses portes au public. Mais pas avant quelques semaines.
Le sale tour joué au Parc merveilleux
Le site de loisirs de Bettembourg est tristement calme. Pourtant, depuis le 28 mars, enclos, allées, restaurants et manèges devraient s'animer. Mais voilà le parc privé de ses milliers de visiteurs.
“Unterwegs in Luxemburg“-Ausflugtipps: Besuch im Parc Merveilleux  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort