Changer d'édition

Le "oui, mais" de Déi Gréng
Luxembourg 14.03.2012 Cet article est archivé

Le "oui, mais" de Déi Gréng

Déi Gréng sont d'accord sur la nécessité du projet de réforme des pensions, mais ils ne sont pas convaincus par la stratégie de mise en œuvre

Le "oui, mais" de Déi Gréng

Déi Gréng sont d'accord sur la nécessité du projet de réforme des pensions, mais ils ne sont pas convaincus par la stratégie de mise en œuvre
Luxembourg 14.03.2012 Cet article est archivé

Le "oui, mais" de Déi Gréng

Déi Gréng sont d'accord sur la nécessité du projet de réforme des pensions, mais ils ne sont pas convaincus par la stratégie de mise en œuvre.

Déi Gréng sont d'accord sur la nécessité du projet de réforme des pensions, mais ils ne sont pas convaincus par la stratégie de mise en œuvre.

À leur avis, le projet n'est pas assez radical. Un des problèmes majeurs serait la prémisse d'une croissance économique de 3% par an sur laquelle les calculs reposent, et qui serait une hypothèse irresponsable selon eux.

Déi Gréng ne partageraient pas cet optimisme excessif, a indiqué le député Felix Braz. Pour Déi Gréng, une croissance de 2% serait plus réaliste, un fait confirmé par de nouveaux chiffres qu'ils ont obtenus auprès de la commission de santé concernée.

Déi Gréng exigent donc qu'une discussion approfondie soit menée autour du rééquilibrage du système des pensions. Ils ont refusé une annulation du projet, comme l'avait demandée le DP cette semaine.

"Ce serait la plus mauvaise des approches possibles en ce moment", ont déclaré Déi Gréng.