Changer d'édition

Le nouvel hélicoptère militaire déjà à l'essai
Luxembourg 08.11.2019

Le nouvel hélicoptère militaire déjà à l'essai

LX-FAA: telle est l'identification du premier nouvel hélicoptère de la police luxembourgeoise.

Le nouvel hélicoptère militaire déjà à l'essai

LX-FAA: telle est l'identification du premier nouvel hélicoptère de la police luxembourgeoise.
Photo: Serge Braun
Luxembourg 08.11.2019

Le nouvel hélicoptère militaire déjà à l'essai

Andreas HOLPERT
Andreas HOLPERT
A peine arrivé que le nouvel hélicoptère Airbus H145M commandé par le Luxembourg a pris la voie des airs. D'ici décembre, il sera rejoint par un second appareil. Le dispositif devant être partagé entre les missions de l'armée ou de la police.

(aho/str) -Il n'aura guère été longtemps dans son hangar. A peine arrivé au Grand-Duché, le premier des deux nouveaux hélicoptères Airbus H145M a effectué un vol d'entraînement, jeudi. Officiellement, l'appareil ne sera toutefois pas présenté au public avant le 15 novembre. Le Luxemburger Wort a toutefois saisi les premières rotations de l'engin.

Identifié LX-FAA, le nouvel hélicoptère sera conjointement utilisé par la police et par l'armée. Un deuxième appareil du même type devant être livré en décembre. Pour ce binôme, l'investissement approche les 20 millions d'euros. Mais outre ces deux H145M, trois hélicoptères de transport de taille moyenne NH-90 ont également été commandés par le gouvernement pour renforcer la présence aérienne des forces de l'ordre et des militaires.


Construits pour le transport, la reconnaissance, la recherche et le sauvetage, l'appui feu et l'évacuation de blessés, ils serviront aussi bien à la police qu'à l'armée luxembourgeoises.
Deux hélicoptères aux missions doubles
Les deux appareils qui doivent être livrés au second semestre 2019 permettront de créer la première «composante aérienne» de l'armée luxembourgeoise qui ne dispose d'aucun aéronef pour l'heure, et renforceront la toute petite flotte de la police.

L'hélicoptère, qui sera utilisé de la même manière par la Bundeswehr allemande, est doté d'un blindage léger. Equipé d'un treuil, d'une caméra de vision diurne et nocturne haute résolution, d'un projecteur et d'une technologie de communication avancée, l'engin pourra être utilisé en cas de catastrophe pour le transport, la recherche de personnes, la lutte contre l'incendie ou l'évacuation sanitaire.

Le premier hélicoptère type H145M ne va pas tarder à être repeint dans sa livrée officielle. Quel coloris sera retenu : le blanc de la police ou le kaki de l'armée?
Le premier hélicoptère type H145M ne va pas tarder à être repeint dans sa livrée officielle. Quel coloris sera retenu : le blanc de la police ou le kaki de l'armée?
Photo: LW

Alors que l'ancien hélicoptère de police ne pouvait survoler le territoire national qu'entre 6 h et 22 h, les nouveaux hélicoptères pourront être opérationnels 24h/24.

La maintenance et l'exploitation de l'appareil seront assurées par les équipes techniques de Luxembourg Air Rescue. Toutefois, selon nos informations obtenues, l'armée recrutera également ses propres pilotes militaires à court terme. Leur formation, qui durera plusieurs années, devant se dérouler à l'étranger.


Sur le même sujet

La police sous toutes ses coutures
Pour sa grande journée de présentation du corps, la police grand-ducale qui démarre ce lundi une nouvelle campagne de recrutement d'inspecteurs, a étalé toute la diversité de ses métiers, dimanche à Mersch.
Deux hélicoptères aux missions doubles
Les deux appareils qui doivent être livrés au second semestre 2019 permettront de créer la première «composante aérienne» de l'armée luxembourgeoise qui ne dispose d'aucun aéronef pour l'heure, et renforceront la toute petite flotte de la police.
Construits pour le transport, la reconnaissance, la recherche et le sauvetage, l'appui feu et l'évacuation de blessés, ils serviront aussi bien à la police qu'à l'armée luxembourgeoises.
L'A400 luxembourgeois décollera en 2021
Une délégation belge et luxembourgeoise a visité mardi les installations d'Airbus à Séville, où le premier avion A400M belgo-luxembourgeois est en cours de création.