Changer d'édition

Le nouveau parti et ses vieux alliés
Luxembourg 28.04.2015 Cet article est archivé
L’extrême droite

Le nouveau parti et ses vieux alliés

L’extrême droite

Le nouveau parti et ses vieux alliés

Luxembourg 28.04.2015 Cet article est archivé
L’extrême droite

Le nouveau parti et ses vieux alliés

L’extrême droite au Luxembourg a été absente ces dernières années de l’échiquier politique luxembourgeois. Ceci devrait changer avec la naissance du parti « Sozial Demokratesch Vollekspartei » (SDV), dont les liens avec des groupes « nationalistes » viennent d'éclater au grand jour.

L’extrême droite au Luxembourg a été absente ces dernières années de l’échiquier politique luxembourgeois. Ceci devrait changer avec la naissance du parti « Sozial Demokratesch Vollekspartei » (SDV), dont les liens avec des groupes « nationalistes » viennent d’éclater au grand jour.

Le SDV partage certaines idées du Front national, le parti de Marine Le Pen, en France. Mais il n'entend pas briser la construction européenne, comme l'ambitionne le FN. «Nous ne voulons chasser personne», avançait encore le président Nico Castiglia il y a quelques jours en se défendant face aux accusations de xénophobie.

Un document qui vient d’être rendu public montre maintenant les liens qui existent entre ce nouveau parti et un groupe connu pour ses positions d’extrême droite, l’«Amicitia – Lëtzebuerger Patriota Liga « (ALP) connu également sous le nom de «Luxembourg Defence League».

Il s’agit d’un rapport d’une réunion de l’ALP à laquelle a également participé Nico Castiglia. Il y avait notamment présenté les lignes de son nouveau parti et invité tous les membres de l’ALP à se rendre à Diekirch samedi dernier pour la constitution de son nouveau parti.

D’autres noms connus par les observateurs de la scène de l’extrême droite sont également mentionnés dans ledit rapport comme celui du président de l’ALP Francis Soumer et celui de Dan Schmitz qui sont accusés de menaces de mort à l’encontre de Laura Zuccoli et de Serge Kollwelter de l’ASTI (association de soutien aux travailleurs immigrés).

Soumer et Schmitz ont été condamnés en première instance à neuf ans de prison avec sursis. Le verdict en deuxième instance n’a pas encore été rendu.

Un autre membre de l’ALP, connu pour ses propos discriminatoires est Timon Müllenheim. Ancien secrétaire général d’Adrenalin, l’organisation des jeunes de l’ADR, Müllenheim est à l’origine de nombreuses pages Facebook d’extrême droite, ce qui l’a obligé en juin 2012 à démissionner de son poste de secrétaire général de l’Adrenalin. Les dirigeants de l’ADR craignaient en effet que les activités du jeune Müllenheim ne s’avèrent mauvaises pour leur image de marque.


Sur le même sujet

Fondation d'un nouveau parti
Sous le nom du "Sozial Demokratesch Vollekspartei" (SDV), un nouveau parti sera créé samedi soir. Les tentatives les plus récentes visant à fonder un parti d'extrême droite, ou populiste de droite, au Luxembourg ont toutes échoué.
Le fondateur du parti, Nico Castiglia, veut préparer le SDV aux législatives de 2018