Changer d'édition

Le nombre d'accros aux drogues dures baisse
Luxembourg 2 min. 30.04.2021 Cet article est archivé

Le nombre d'accros aux drogues dures baisse

Les saisies de cannabis ont représenté 70% du volume de drogues intercepté au Luxembourg en 2019. Le nombre et la quantité de cannabis saisi sont à la hausse (un pic de 371 kg a été atteint en 2019)

Le nombre d'accros aux drogues dures baisse

Les saisies de cannabis ont représenté 70% du volume de drogues intercepté au Luxembourg en 2019. Le nombre et la quantité de cannabis saisi sont à la hausse (un pic de 371 kg a été atteint en 2019)
Luxembourg 2 min. 30.04.2021 Cet article est archivé

Le nombre d'accros aux drogues dures baisse

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Au Luxembourg, cinq 15-64 ans sur 1.000 habitants auraient une consommation "à haut risque" de stupéfiants. Un chiffre qui a quasiment été divisé par deux en vingt ans.

Saisies en hausse, consommation en baisse. Même si les deux faits ne sont pas directement à mettre en relation, ce sont deux des conclusions du Rapport 2020 sur «l’état du phénomène des drogues et des toxicomanies» publié ce vendredi. Ainsi, le RELIS -nom du document- propose-t-il une photographie de la toxicomanie luxembourgeoise. Phénomène qui, hors alcool, concernerait quelque 2.100 résidents pour ce qui est de «l'usage à haut risque» de stupéfiants (héroïne principalement). 


Lokales,Hundestaffel der Douane, Drogensuchhunde. Gepäck-Personendurchsuche nach Drogen.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Pas de tourisme de la drogue vers le Grand-Duché
Le ministre Henri Kox reconnait que peu de toxicomanes de la Grande Région viennent s'approvisionner au Luxembourg. Henri Kox estime toutefois que nombre de dealers, eux, résident dans les pays voisins. En France particulièrement.

Selon les experts, il est clair que le cannabis reste la drogue la plus consommée au niveau national. Suivie par toutes formes de «stimulants». Mais les autorités retiennent surtout que le nombre d'usagers véritablement accros et dont la consommation pourrait mettre en péril leur vie même chute significativement au fil des années. Aujourd'hui cinq 15-64 ans luxembourgeois sur 1.000 adoptent ce type de comportement, quand en 2020 le rapport estimait encore le nombre à 9/1.000. Un taux qui positionnait le Luxembourg parmi les «mauvais élèves » de l'Union européenne.

A étudier les mœurs des usagers, les spécialistes constatent également que dans les salles de consommation supervisée (telles qu'à l'Abrigado à Luxembourg), l’usage par inhalation gagne du terrain sur l’usage par injection. 53% des usagers de ces salles seraient passés à ce type d'usage, comportant bien moins de risque d'overdose ou de transmission de maladies. 


Kokain
La consommation de drogues passée à la loupe
Comme 31 autres pays européens, le Luxembourg lance ce mercredi une vaste enquête sur l'usage de substances illicites. Le but: comprendre ces pratiques pour élaborer des politiques de prévention et des plans d'action plus efficaces.

D'ailleurs, si entre 2014 et 2016, on observait à l’échelle nationale une hausse significative des nouvelles infections VIH parmi les injecteurs de drogues (21 cas en 2016), «les données des trois dernières années témoignent d’une baisse marquée du nombre d’injecteurs de drogues parmi les cas de nouvelles infections au VIH». En 2019, ''seuls'' trois nouveaux cas d’infection VIH parmi ces usagers ont été recensés. «Soit l'incidence la plus faible depuis 2011», soulignent les auteurs du rapport.

Côté répression, en 2019, les saisies de cannabis réalisées par la police grand-ducale ont représenté 70% du nombre total de saisies au Luxembourg. Avec un pic atteint : 371 kg récupérés. Diminuant en nombre, les saisies de cocaïne ont augmenté en volume. Mais le REVIS note surtout que la pureté du produit sur le marché avait tendance à augmenter ces dernières années, alors qu'elle a marqué le pas en 2019. 

Par contre, la concentration de THC dans le cannabis analysé par la police a lui augmenté. Ainsi, le taux moyen relevé est passé de quelque 11% en 2010 à 18,4% en 2019.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le ministère de la Sécurité intérieure a présenté ce vendredi les chiffres de la délinquance. Si les cambriolages diminuent légèrement, les faits de violence au sein du foyer et le trafic de stupéfiants ont été exacerbés par le covid.
Lokales, Présentation des chiffres de la délinquance en 2020, Police, Polizei, Henri Cox, Donat Donven, Marc Wagner, Jean Louis Bordet,  Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Des sites de consommation encadrée de stupéfiants en trop petit nombre, un manque criant de logements pour des consommateurs souhaitant sortir de la marginalité : le Plan d'action drogues 2020-24 tarde à trouver des sites.
Drug addicted woman getting heroin injection in the room,Drug abuse, substance abuse
La prise effectuée à Hayange correspond à près de 10% de la totalité de l'héroïne saisie en France cette année. Le trafiquant se ravitaillait aux Pays-Bas, mais ses communications ont pu être décryptées par les enquêteurs.
A close up of bags filled with heroin in Bang Pa In on June 26, 2008.  Thai authorities will burn more than 310 million dollars worth of drugs in an annual narcotics bonfire to mark anti-drugs day.    AFP PHOTO / NICOLAS ASFOURI
Fermetures de frontières et contrôles douaniers renforcés freinent l'entrée de stupéfiants au Grand-Duché. Pour les toxicomanes, l'état de manque risque de se faire plus fortement ressentir. Afin d'y répondre, de nouvelles pistes sont explorées auprès de certains toxicomanes.