Changer d'édition

Le nom du stade national pas assez «luxembourgeois»
Luxembourg 5 min. 07.08.2020 Cet article est archivé

Le nom du stade national pas assez «luxembourgeois»

Dans certains cas, les frais de location représentent plus de 60% du salaire.

Le nom du stade national pas assez «luxembourgeois»

Dans certains cas, les frais de location représentent plus de 60% du salaire.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 5 min. 07.08.2020 Cet article est archivé

Le nom du stade national pas assez «luxembourgeois»

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
La nouvelle enceinte suscite toujours le débat et ne met pas assez en avant les spécificités du pays. C'est une des six pétitions qui ont été mises en ligne ce vendredi sur le site de la Chambre sur lequel on retrouve aussi des demandes concernant le self-testing et la déduction des loyers dans la déclaration d'impôts.

Le nom donné au futur stade national qui a été baptisé récemment «Stade de Luxembourg» ne semble pas faire l'unanimité auprès de certains fans. A la base de la pétition 1657, Bob Gebelé estime que cette enceinte devrait porter un nom plus «luxembourgeois» ou celui d'une «personnalité ou d'un athlète». «Ce serait un beau signe pour promouvoir et montrer notre langue», estime encore le pétitionnaire. 

Deux autres pétitions ont un rapport avec le logement. La hausse effrénée de l'immobilier alourdit fortement les charges des ménages et des personnes isolées, surtout chez les plus pauvres. Le but de la pétition 1655 revendique une baisse du prix des loyers au Luxembourg. L'idée est de permettre aux personnes qui reçoivent un salaire net inférieur à 2.500 euros de louer plus facilement un bien.


Politik, bilan des travaux de la Commission des Pétitions, Nancy Kemp-Arendt, Fernand Etgen, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
«Il n'y a pas de pétitions fantaisistes»
Le record du nombre de pétitions publiques reçues a été battu durant cette session parlementaire. Et sur les 299 suggestions, sept ont dépassé les 4.500 signataires déclenchant un débat public à la Chambre.

La pétition 1664 propose de déduire les loyers d'habitation aux impôts. Un droit qui est réservé aux propriétaires. «Dans certains cas, les sommes déboursées peuvent dépasser plus de 60% des revenus mensuels», estime l'auteur de la requête. Un état de fait confirmé par l'Observatoire de l'Habitat qui estime qu'environ 18.000 ménages consacrent au-delà de 40% de leur revenu disponible pour la location d'un bien. Le ministre du logement Henri Kox (Déi Gréng) a d'ailleurs mis en place une réforme de la législation du bail à loyer et les conditions d'accès au marché locatif.

Le self-testing, nouveau geste barrière?

Alors que la crise du covid-19 est toujours d'actualité au Grand-Duché, la pétition 1660 souhaite l'ouverture des données de la pandémie. Autrement dit, un accès à l'information plus important. «Les chiffres quotidiens publiés par le ministère de la Santé sont largement incomplets par rapport à la quantité de données dont dispose le gouvernement», regrette Miguel Dardenne. «Il n'existe aucune raison valable pour empêcher la diffusion des informations dont disposent les autorités.»

Toujours dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, la pétition 1658 attend avec impatience l'introduction des tests rapides à faire soi-même à la maison. L'objectif de la pétition est la mise à disposition du public (vente en pharmacie) afin que le «self-testing devienne un geste barrière». Autre explication: la lourdeur des tests PCR à différents points de vue: temps, ressources humaines et argent.  


Badespass - Camping Bourscheid - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Déjà 12.000 vouchers touristiques utilisés
Les bons de 50 euros diffusés par le ministère du Tourisme commencent à porter leurs fruits. Même s'ils restent valables jusqu'en décembre, c'est bien maintenant que leur effet levier est attendu dans les hôtels, campings et gîtes du pays.

Enfin  la pétition 1661  prône une révision des conditions du «bon d'hébergement 50 euros» dont plus de 12.000 vouchers ont été utilisés jusqu'à présent. L'idée émise par Mattia Dickes est de «pouvoir cumuler différents bons entre les membres d'une famille et des amis afin de les utiliser pour un seul séjour». Le pétitionnaire estime également «qu'une simple réduction de 50 euros ne soit pas suffisante pour inciter au tourisme».

Ces six nouvelles pétitions sont ouvertes à la signature sur le site de la Chambre des Députés jusqu'au 17 septembre 2020. Pour rappel, si une pétition publique dépasse le seuil de 4.500 signatures, un débat public sera organisé sur le sujet. Ce sera d'ailleurs le cas à la rentrée avec deux débats à l'agenda: l'instauration d'un droit au télétravail (5.824 signatures validées) et l'interdiction de la 5G au Luxembourg (7.108 signatures validées).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dans 20% des cas, le dépistage au covid-19 mis en place au Luxembourg peut donner de faux résultats. La ministre de la Santé, Paulette Lenert le reconnaît. Tout comme elle indique qu'aucun examen post-mortem n'est demandé aux médecins pour vérifier si l'origine des décès est en lien avec le coronavirus.
Placé en "veille", le centre de test covid-19 de Grevenmacher va être réactivé. A partir de lundi, dix centres seront donc en activité pour diagnostiquer au maximum la population, résidents et frontaliers.
Lokales, Illustration, Teststation Covid 19, Corona, Test Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Mieux encadrer les frais d'agence, abaisser le montant de la garantie locative, préciser dans le bail le montant du plafond légal du loyer figurent parmi les mesures que souhaite appliquer au marché locatif le ministre du Logement.
Mise en place d'un label électrique ou encore suppression des cotisations sociales pour les petites entreprises sont au programme des nouvelles pétitions qui sont ouvertes à signature sur le site de la Chambre jusqu'au 13 août.