Changer d'édition

Le nom du stade national fait toujours débat
Luxembourg 2 min. 16.09.2020

Le nom du stade national fait toujours débat

La dénomination «Stade de Luxembourg» ne semble décidément pas faire l'unanimité auprès de la population luxembourgeoise

Le nom du stade national fait toujours débat

La dénomination «Stade de Luxembourg» ne semble décidément pas faire l'unanimité auprès de la population luxembourgeoise
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 16.09.2020

Le nom du stade national fait toujours débat

Un mois après une demande de donner à la nouvelle enceinte une coloration plus «luxembourgeoise», une pétition propose de le rebaptiser «Stadion Ali Ruckert». Elle a été refusée ce mercredi en commission ad hoc, au même titre que cinq autres requêtes parmi les 15 introduites.

(JFC, avec Marc Hoscheid) - Le nom donné au futur stade national qui a été baptisé récemment «Stade de Luxembourg» ne semble décidément pas faire l'unanimité auprès de certains fans. Un mois après qu'un pétitionnaire a demandé que l'enceinte de Kockelscheuer porte un patronyme plus «luxembourgeois» ou celui d'une «personnalité ou d'un athlète», une nouvelle pétition a été déposée ce mercredi sur ce thème. Cette fois, il est question de la rebaptiser... «Stadion Ali Ruckert», du nom du président du parti communiste luxembourgeois. Quelque peu farfelue, la demande a bien sûr été rejetée.

Même si elle avouait en juillet qu'«il n'y a pas de pétitions fantaisistes», Nancy Arendt (CSV), la présidente de la commission des pétitions réunie ce mercredi a justifié cette décision dans le but d'«éviter que d'innombrables propositions ne fleurissent çà et là à l'avenir». Les députés se sont penchés sur 15 demandes introduites et en ont validé neuf. Les requêtes acceptées portent notamment sur la reconnaissance et la rémunération du travail domestique, l'ouverture des cafés jusqu'à 1 heure du matin ou encore l'interdiction des jardins de gravier en raison de leur impact négatif sur la biodiversité.


Visite de chantier du Stade de Luxembourg.
Le nom du stade national pas assez «luxembourgeois»
La nouvelle enceinte suscite toujours le débat et ne met pas assez en avant les spécificités du pays. C'est une des six pétitions qui ont été mises en ligne ce vendredi sur le site de la Chambre sur lequel on retrouve aussi des demandes concernant le self-testing et la déduction des loyers dans la déclaration d'impôts.

Pour la deuxième fois, la pétition pour que les toilettes publiques soient équipées de l'infrastructure permettant de changer les couches a été approuvée. Le ministre de la Famille avait naguère répondu qu'un tel changement se révélerait trop coûteux, une affirmation que nie le pétitionnaire. Par ailleurs, une pétition demandant une campagne de sensibilisation à l'échelle nationale obligeant de demander de l'aide lorsqu'une personne se trouve dans une situation d'urgence, doit être reformulée. Le pétitionnaire ayant rédigé le texte à la première personne.

Si la prochaine réunion de la commission des pétitions est prévue le 30 septembre, le débat sur la technologie 5G aura quant à lui lieu le 6 octobre au Cercle Cité en présence du Premier ministre, Xavier Bettel (DP). Une pétition portant sur le patrimoine culturel a recueilli 5.280 signatures - soit au-delà du  seuil requis de 4.500 signatures - et fera elle aussi l'objet d'un débat à la Chambre. Aucune date n'a cependant encore été fixée.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le nom du stade national pas assez «luxembourgeois»
La nouvelle enceinte suscite toujours le débat et ne met pas assez en avant les spécificités du pays. C'est une des six pétitions qui ont été mises en ligne ce vendredi sur le site de la Chambre sur lequel on retrouve aussi des demandes concernant le self-testing et la déduction des loyers dans la déclaration d'impôts.
Visite de chantier du Stade de Luxembourg.
Le débat à sens unique de la 5G
Si le réseau haut débit soulève des craintes, le groupe Post n'entend pas freiner son développement vers cette technologie. Quelques jours après l'attribution des fréquences, l'opérateur luxembourgeois tient à rassurer sur ce «réseau du futur» tandis que les opposants à la 5G tentent de faire entendre leur voix.
«Il n'y a pas de pétitions fantaisistes»
Le record du nombre de pétitions publiques reçues a été battu durant cette session parlementaire. Et sur les 299 suggestions, sept ont dépassé les 4.500 signataires déclenchant un débat public à la Chambre.
Politik, bilan des travaux de la Commission des Pétitions, Nancy Kemp-Arendt, Fernand Etgen, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La longue et douloureuse gestation du stade national
Entamés en 2017, les travaux de la nouvelle enceinte sportive, destinée à accueillir aussi bien les matches de football que ceux de rugby, devraient s'achever au printemps prochain. Retour sur la genèse et les aléas d'un projet ô combien difficile à mener avant une nouvelle visite de chantier ce jeudi.
Fußballstadion Kockelscheuer - Stade de Foot  Kockelscheuer - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Les enchères pour la 5G lancées à la mi-juillet
Alors que les anti-5G se font de plus en plus entendre, l'Institut luxembourgeois de régulation (ILR) indique que l'attribution des bandes de fréquences pour les communications mobiles ultra-rapides débutera dans une quinzaine de jours.
Un débat à la Chambre pour la 5G et le télétravail
Stopper l'implantation de la cinquième génération des standards de la téléphonie mobile et offrir une base juridique du télétravail seront au programme des discussions des députés au cours des prochaines semaines. Les deux pétitions ont largement dépassé le cap des 4.500 signatures.
La 5G permettra de gagner en rapidité mais elle pourrait aussi augmenter considérablement l'exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquence.