Changer d'édition

Le «nation branding» pour Jean-Claude Knebeler
Luxembourg 2 min. 21.02.2020

Le «nation branding» pour Jean-Claude Knebeler

A partir de 2010, Jean-Claude Knebeler (à droite) met sur pied la promotion économique. Ici en compagnie d'André Kemmer, alors agent du service de renseignement.

Le «nation branding» pour Jean-Claude Knebeler

A partir de 2010, Jean-Claude Knebeler (à droite) met sur pied la promotion économique. Ici en compagnie d'André Kemmer, alors agent du service de renseignement.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 21.02.2020

Le «nation branding» pour Jean-Claude Knebeler

L'ambassadeur du Luxembourg à Moscou s'apprête à faire ses valises. Le diplomate est rappelé au pays pour prendre en charge le nation branding d'après une information publiée jeudi.

(ota) - La valse des postes clés ne ralentit pas. Jean-Claude Knebeler, ambassadeur du Luxembourg à Moscou depuis 2016, s'apprêterait à occuper le poste de responsable du nation branding au ministère des Affaires étrangères, selon une information de Reporter. Une place laissée vacante fin 2019 suite au départ de Francine Closener à la Chambre des députés.   

A 42 ans, Knebeler devrait en outre se charger de la communication et de «certains aspects de la diplomatie économique». Toujours selon Reporter, Georges Faber, ambassadeur à Ankara reprendrait le flambeau à Moscou.

Si les diplomates ont pour habitude de jouer la carte de la discrétion, Jean-Claude Knebeler est pourtant loin d'être un inconnu. En 2007, alors qu'il travaille au ministère de l'Economie, il participe à une mission économique dans le Kurdistan irakien. Une photo de ce voyage, sur laquelle il apparaît en train de tirer avec un fusil automatique de type Kalachnikov, fera grand bruit lors de sa publication en 2013. Un événement à remettre dans le contexte du scandale autour du service de renseignement, qui secoue le pays alors. A cette époque, Jean-Claude Knebeler a déjà entamé son chemin dans la diplomatie et occupe la fonction de consul général à New York.

Taillé pour le poste 

Un deuxième épisode gênant survient en 2016 lors de son entrée en fonction à Moscou. Son habilitation de sécurité est alors mise en doute. Son épouse aurait été la secrétaire d'un oligarque russe prétendument impliqué dans une affaire de blanchiment et de trafic d'armes international. L'Autorité nationale de sécurité craignait un potentiel chantage exercé sur le diplomate.


Le pavillon luxembourgeois est en cours de construction sur le suite de l'Exposition universelle de Dubaï 2020
Faire de Dubaï 2020 une vitrine économique
Entre manifestations en tous genres, ateliers et «networking», la Chambre de Commerce ambitionne de placer le Luxembourg sur la carte du monde à l'occasion de l'Exposition universelle de Dubaï l'année prochaine.

Les doutes n'ont pas persisté et Jean-Claude Knebeler occupe encore aujourd'hui son bureau moscovite. S'il n'avait pas émergé sur le radar médiatique, sa carrière semblerait sans faille. Vu son pedigree, il apparaît en effet taillé pour le poste de Monsieur «nation branding».

Véritable enfant du sérail des grands commis de l'Etat, il commence sa carrière en 2004 aux Affaires étrangères. Jean-Claude Knebeler passe ensuite à l'Economie pour jeter les bases de la promotion du commerce et de l'investissement. Il supervise ensuite la participation luxembourgeoise à l'exposition universelle de Shanghai en 2010. A cette époque il siégera aux conseils d'administration d'Enovos, de l'Office du Ducroire et de Cargolux.


Sur le même sujet

«L'État doit accompagner financièrement les entreprises»
Alors que Nicolas Buck, son prédécesseur à la présidence de la Fedil, affichait un optimisme certain, Michèle Detaille, la première femme nommée à ce poste, se montre plus circonspecte. A l'heure de la transition écologique, l'ex-femme politique belge demande l'aide du gouvernement.
Wirtschaft, FEDIL Präsidentin Michèle Detaille Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le procès SREL aura lieu en mars
Reporté une énième fois pour cause d'opération de Jean-Claude Juncker, le procès impliquant le Service de renseignement de l'Etat devrait avoir lieu au printemps prochain. Le Parquet de Luxembourg a fixé huit audiences au calendrier.
L'économie sur la bonne voie entre Chine et Luxembourg
Jeux militaires, liaisons ferroviaires et échanges financiers sont au centre de la visite du ministre de la Défense et de la Mobilité en Chine. François Bausch (Déi Gréng) a quatre jours pour vanter les atouts majeurs du Grand-Duché, et convaincre des investisseurs.
Le train direct pour le Luxembourg doit partir samedi après-midi du dépôt de fret de la mégalopole chinoise de Chengdu, la capitale de la province du Sichuan.